IBK lors de la fête de l’armée nationale : « Notre armée retrouve confiance en elle-même… »

0
Célébration du 55è anniversaire de l’armée : Le chef de l’état a salue la « la renaissance progressive »

Le 55ème anniversaire de la création des Forces Armées Maliennes (FAMa) a été célébré le 20 janvier dernier au camp ‘’Soundjata Keïta’’ à Kati. Une célébration marquée par le traditionnel défilé militaire auquel le chef suprême des armées, le président Ibrahim Boubacar Keïta, a assisté avec intérêt.

20 janvier 1961-20 janvier 2016, l’Armée malienne a désormais 55 ans.  Comme, il en est de coutume depuis l’année de sa création le 20 janvier 1961, la date anniversaire  de l’Armée a été cette année célébrée sur la place d’armes au camp ‘’Soundjata Keïta’’ de Kati. Intervenant dans un contexte sécuritaire difficile, cette année, la cérémonie de célébration de la fête du 20 janvier ou fête de l’armée était certes modeste, mais très solennelle.  Pour rappel, la veille, trois gendarmes ont été tués à Mopti dans une attaque terroriste.

Arrivé aux environs de 9h 15 sur la place d’armes de Kati, le président de la République, chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Keïta, a d’abord procédé au dépôt des gerbes de fleurs au pied du monument du soldat inconnu. Avant d’emprunter son véhicule de commandement, après le salut au drapeau, pour passer en revue la troupe avec à ses côtés, le chef d’état-major général des Armées, Général Mahamane Touré.

Sous le regard attentionné du chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keïta et de celui des présidents des autres institutions de la République, des diplomates accrédités au Mali, des responsables et officiers supérieurs des missions étrangères  au Mali (MINUSMA, EUTM, Eucap-Sahel), les éléments des forces armées maliennes ont défilé pendant une bonne quinzaine de minutes. Un défilé rythmé par le son des fanfares du 34ème régiment parachutiste.

« Le défilé a été parfait et cela prouve que notre armée retrouve aujourd’hui confiance en elle-même » a apprécié le président IBK. Avant d’ajouter que le processus de reconstruction de l’armée malienne se poursuit avec l’appui des pays amis du Mali.

«Il nous faut mettre ces hommes et ces femmes dans des conditions d’une armée digne du 21ème siècle. Nous l’avions promis et nous sommes sur la bonne voie », dit-il.

Pour l’occasion, une  trentaine de militaires ont été décorés pour service rendu à la patrie. Au nombre desquels, 4 ont reçu la Croix de la valeur militaire, 6 la médaille du mérite militaire, 3 la médaille de sauvetage, 12 la médaille des blessés et 5 la médaille commémorative de  campagne.

Des médailles remises aux récipiendaires par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, son collègue de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, Col-Major Salif Traoré, le Chef d’état-major général des armées, général Mahamane Touré et le commandant du Camp Soundjanta de Kati.

                                                                                                     Lassina NIANGALY

PARTAGER