Promesse présidentielle tenue : IBK dote les FAMa de 4 avions d’attaque A-29 Super Tucano

2
4 avions d’attaque A-29 Super Tucano
Le Président IBK dote les FAMa de 4 avions d’attaque A-29 Super Tucano

Chose promise, chose due ! Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, vient de réceptionner les nouveaux avions légers d’attaque A-29 Super Tucano d’Embraer et leur armement. Cet événement tant attendu s’est déroulé, mercredi dernier, à la Base 101 de l’Armée de l’Air.

Ces avions, faut-il le rappeler, sont arrivés à Bamako le lundi 10 juillet en provenance du Brésil. Cette concrétisation de la promesse présidentielle, est une avancée remarquable dans le renforcement de la capacité de l’Armée à défendre et à sécuriser les populations maliennes. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’orientation et de Programmation Militaire (LOPM),

Le Chef Suprême des Armées confirme donc sa détermination et son engagement constants à redorer l’image des Forces armées maliennes (FAMa) et à leur donner les moyens d’assurer leur mission.

Les nouveaux avions d’attaque de l’Armée de l’Air malienne, acquis sur ressources propres de la République du Mali, peuvent emporter chacun 2 mitrailleuses de 12,7 mm et disposent de pylônes sous les ailes leur permettant d’installer un canon de 20mm, des nacelles lance-roquettes ou des bombes. En plus de la réception de ces 4 nouvelles acquisitions, IBK a assisté avec plaisir à un défilé aérien des moyens aériens de l’Armée de l’air avant de procéder à la visite des travaux d’infrastructures en cours sur le site de la Base Aérienne 101.

Notons qu’à son arrivée sur le site de la Base, le président IBK a reçu tous les honneurs militaires avant son installation dans la tribune officielle. “C’est un grand bonheur ! Vous voyez, la Base s’anime, la Base est heureuse, la Base est gaie. Ces jeunes gens-là revivent. Il n’y a rien de plus grave et de plus triste pour un militaire que de se sentir frustré, impuissant. On a vu les loopings, on a vu les démonstrations aériennes du Colonel Koné et de ses hommes. Il leur fallait l’outil. Nous sommes ici aujourd’hui, au service de ce pays pour faire en sorte que le Mali puisse, grâce à une Loi d’orientation et de programmation militaire bien pensée, bien réfléchie, bien structurée, pendant les 5 ans de sa validité, que notre Armée reprenne du poil de la bête, faire en sorte que notre Armée soit réhabilitée, que notre Armée redevienne une armée digne de ce nom, avec toutes les capacités, que la force aérienne soit de nouveau dans le ciel du Mali.

Pouvez-vous imaginer une seconde un pays de 1.241.238 km2 qui n’avait pas un seul vecteur aérien ? Quand nous envoyions nos soldats, nos enfants sur le terrain au combat, ils n’avaient l’appui d’aucune force aérienne… Cela était intolérable et inadmissible, une question de dignité nationale” dira le président IBK.

Ensuite, il a tenu à préciser : “Tout doucement, au forceps, à coup de gestion orthodoxe quoi que certains aient pu dire, de budget resserré, nous avons réussi à acquérir sur fonds propres d’abord 7 aéronefs, et depuis hier mardi 19 juillet 2018, 4 nouveaux aéronefs qui sont venus du Brésil. Voir ces Super Tucano virevolter dans le ciel du Mali est un bonheur absolu, un bonheur total. J’ai l’habitude de dire, et je le redis de toutes mes forces, ma mission était et demeure de faire en sorte que le peuple du Mali ait un outil de défense digne de lui, qui est également l’outil de décision politique de tout chef d’Etat. Donc, tout doucement, le Mali acquiert cela, cette capacité de souveraineté nationale, cette capacité de décision souveraine qu’est l’outil militaire, et la force aérienne y tient une place de choix”.

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Chaque fois que nous sommes contents des réalisations, les conditions de passation et surtout les coûts viennent noircir le tableau

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here