Reconnaissance et surveillance aérienne : L’Union Européenne fait don d’un avion Cessna 208 au Mali

3

Dans le cadre du Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité (PARSEC) dans la région de Mopti et à la Gestion des zones frontalières, un avion de type CESSNA 208 a été remis officiellement, le mardi 2 avril 2019, au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile le mardi 2 avril 2019. La réception de cet avion a eu lieu à la Base 101 de l’Armée de l’Air à Sénou. C’était en présence du ministre de la Défense et des anciens combattants.

Ce vecteur aérien appelé Cessna 208, a vocation à être déployé sur l’aéroport de Mopti et Sevaré dès que la construction de son infrastructure d’accueil (hangar spécifique) sera achevée.Selon les experts, cet avion est très performant par sa vitesse, sa fiabilité de pilotage et son équipement de haute technologie pourra accomplir de nombreuses missions d’observation et de surveillance du territoire et des espaces frontaliers. Ainsi son exploitation sera assurée par le personnel de l’armée de l’Air malienne et les décisions de son utilisation seront placées sous contrôle du Gouverneur de la région de Mopti en fonction des sollicitations des services ayant identifié des besoins urgents. En effet, les services ayant la possibilité de solliciter l’utilisation du vecteur aérien sont notamment : les directions régionales de la Gendarmerie, de la Police, de la Douane, des Eaux et Forêts et de protection civile, les forces armées maliennes, le commandement régional de la Garde nationale. Aussi, l’appareil est équipé d’une boule optronique permettant d’optimiser la surveillance de grandes zones avec un niveau de précision de très haut niveau, malgré un vol à haute altitude pour éviter les risques d’attaques et de tirs du sol. Avec des prises de photographies et de cartographies de haute définition et des prises de vidéos avec un système intégré de « cracking » de véhicules et d’ imagerie thermique en situation nocturne ou dégradée, le Cessna 208 sera d’un atout important dans la recherche et de surveillance aérienne au Mali. Comme l’atteste, le Chef d’Etat-major de l’armée de l’air, Général de Brigade, Daouda Dembélé qui a déclaré que cette réception vient à point nommer du fait qu’elle vient renforcer en quantité et qualité le nombre d’aéronefs d’observation et de reconnaissance de l’armée de l’air et par conséquence raffermir sa présence dans l’espace. En plus, le vecteur aérien est un outil très performant de gestion des crises de toute nature car l’exploitation des images et vidéos enregistrées par la boule optronique permettra d’améliorer considérablement la qualité des informations sur une situation donnée. Les autorités locales et nationales disposeront d’éléments de grande fiabilité pour accompagner leurs prises de décisions et garantir l’efficacité de leurs plans d’actions. Au dire de l’ambassadeur de l’U.E au Mali, Alain Holleville, il permettra ainsi, aux forces de sécurité et de défense maliennes d’accomplir de nombreuses missions d’observation et de surveillance du territoire et des espaces frontaliers. « Par ce nouvel appui, l’Union Européenne entend soutenir les efforts menés par le gouvernement malien pour renforcer la sécurité de l’ensemble de la population dans cette zone du centre qui est exposée aujourd’hui à des défis importants en termes sécuritaires, sociaux et de respect des droits de l’Homme, comme les dramatiques évènements de ces dernières semaines l’ont rappelé», a-t-il souligné. Le ministre de la défense et des anciens combattants, Pr. Tiémoko Sangaré, a remercié la délégation de l’Union Européenne pour son soutien aux efforts de stabilisation du Mali. Par ailleurs, il a expliqué que cet appareil permettra d’améliorer significativement la gestion des prises de nature, tout en permettant également d’optimiser considérablement la qualité des informations.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Une petite miette de la part des piromanes – sapeur- pompiers europeens. D’abord mettre le feu à l’Afrique, puis venir avec des miettes pour l’eteindre. Entre temps piller beaucoup de nos richesses. Et nos dirrigeants et la plupart de la populations sont reconnaissants. Que Dieu nous aide à demasquer tous ces jeux et y mettre fin.

  2. La mendidcité comme projet de gouvernement : nos fougaridens de sous dirigeants continuent à nous vendre aux blancs pour des miettes, de trucs vieux …

  3. J’ai longuement googlé pour en savoir davantage sur les performances de cet avion… Finalement, je ne suis pas du tout impressionné par une seule unité. Sa vitesse max est de 186 kts, soit 344 km/h, sans compter les délais de décollage et d’atterrissage. Il nous faut au moins 10 unités de ce type d’avion pour couvrir le nord et le centre du Mali. L’autre alternatif pourrait être des ratissages cordonnés avec les équipes du sol.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here