Mahamane I Tounkara : La photo dans l’ADN

0

Fils d’Issiaka Tounkara et de Djénébou Traoré, Mahamane est un jeune photographe né le 14 août 1988, à Kolongo-Tomo, dans le cercle de Macina, région de Ségou. Aîné d’une fratrie de 4 enfants, il a opté pour la photographie.

Mahamane a quitté son Kolongo natal entre 2006-2007, le baccalauréat en poche, pour poursuivre ses études dans la grande ville. A Bamako, il s’inscrit en journalisme & Communication à Enina institut. Ce diplôme obtenu, il s’inscrit pour 5 ans au Conservatoire des Arts et des Métiers MultiMedia Balla Fasseke Kouyaté de Bamako. C’est là qu’il a appris à se perfectionner dans le domaine du multimédia. Passionné par la photographie depuis quelques années, le natif de Kolongo capture avec son objectif le milieu naturel et le quotidien de la société par le symbolisme qui s’en dégage.

La photographie lui permet d’aller à la rencontre des autres et de révéler leur essence. En photographiant les gens dans leur quotidien, il témoigne de l’importance de ce qu’il accorde à tout ce qu’il rencontre et interpelle son regard.

Lors de ses voyages, il a pu avoir une certaine ouverture d’esprit qui lui a permis de diversifier ses sujets et sa manière de travailler. Engagée, ma pratique interroge différents enjeux de société : la pauvreté, les modes de vie, l’environnement, la quête de sens et de nos valeurs traditionnelles et culturelles, dit M. Tounkara.

Lauréat en 2019 du deuxième prix de l’inter biennale de la photo, dénommée Phot‘art, il a eu la chance de faire l’exposition Off Dak’art au Sénégal. C’est à travers ça qu’il essaie de traduire sa perception de la vie, afin d’être témoin d’une époque et d’une histoire.

Comme référence dans la photographie, M. Mahamane I. Tounkara admire les œuvres de Malick Sidibé, Seydou Keita, Alioune Ba, Robert Capa, Ansel Adam et Henri Cartier- Bresson.

Il compte sur le gouvernement et les autres jeunes photographes pour mettre en valeur ce métier.

Haoua G. Berthé

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here