Communiqué concernant l’ignoble massacre d’Ogoussago contre nos frères peuls

0

Louange à Allah qui a dit dans son Noble Livre : «Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués de se défendre) – parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir. * Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, – contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient: ‹Allah est notre Seigneur›. – Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant. * Ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah.” [Le Pèlerinage : 39-41]

Que la paix et les salutations soient sur celui qui a été envoyé avec la Vérité pour l’ensemble des gens comme annonciateur et avertisseur. Le Prophète – que la paix et les salutations d’Allah soient sur lui – a dit : “Les Musulmans sont tel un seul homme, si son oeil pleurt des larmes c’est l’homme tout entier qui ressent la tristesse et s’il ressent une douleur et se plaint sa tête ressent aussi la douleur.” (Rapporté par Mouslim)

Après quelques jours seulement de la tuerie des deux mosquées en Nouvelle-Zélande, le monde entier s’est une fois de plus réveillé en assistant à un nouveau massacre encore plus criminel et odieux. Les victimes ne sont malheureusement que les faibles désarmés parmi les Musulmans. Les milices païennes Donzos ont perpétré un massacre contre nos frères musulmans non-armés de la tribu peul des deux villages D’Ogoussagou et d’Oualingara situés proche de la ville de Bankas (Mopti – Mali). Ce massacre a été perpétré le samedi 16 Rajab 1440H / 23 mars 2019. Durant cette attaque sauvage près de 200 personnes ont trouvé le martyre. Nous demandons à Allah de les accepter parmi les martyrs et d’accorder la patience à leurs familles. Ce crime abject a duré pendant plusieurs heures et au cours duquel cette milice maléfique a exercé les pires crimes en tout genre à l’encontre des vieillards impuissants, des nourrissons et des femmes, y compris celles qui étaient enceintes. Ils ont été tués et brûlés vifs !! L’arrivée des forces du gouvernement formaliste de Bamako a tardé pendant près de 12 heures et au cours desquelles les assaillants Donzo ont pu se retirer sans être inquiétés !!

Cette horrible attaque – qui est la plus atroce depuis le début de la campagne croisée française contre le Mali – vient en synchronisation avec la visite et venue de ce que l’on nomme “Le Conseil de Sécurité” pour renforcer les forces d’invasion étrangères. Cela au beau milieu d’un macabre silence et d’une sinistre complicité française avec ces milices criminelles. La France a gardé sa rancune et sa haine contre nos frères peuls et contre le reste des tribus musulmanes ayant pris part au Jihad contre la première occupation française de la région, il y a environ 200 ans auparavant, et qui prennent également part à ce Jihad contre elle aujourd’hui, donnant une leçon et un exemple gravés à jamais dans l’histoire. Il n’est pas possible pour les Musulmans en Afrique, de manière générale, et au Sahel et au Sahara, en particulier, d’oublier les crimes de la France et ce qu’elle a commis à l’encontre des populations de la région comme exécution, torture, expulsion et vente d’esclave d’un marché à un autre en Amérique et autres pays, de longs siècles durant.

La France, qui s’emphatise dans la liberté de l’homme et prétend défendre les slogans de sa république “liberté, égalité, fraternité”, est celle qui a privé et continue de priver les populations musulmanes – durant ses colonisations passées – de vivre en toute liberté sous la charia de leur Seigneur. Elle continue d’ailleurs de s’immiscer dans leurs affaires, de tourmenter leur vie et de spolier leurs richesses via les sociétés françafricaines, les sociétés d’espionnage et de coups d’états et les sociétés de pillage trancontinentales, comme Total et Areva. Au point que l’Italie – dont les crimes ne sont pas moindres à ceux de sa voisine croisée, la France, – s’est fâchée et a publiquement réprouvé son pillage démesuré et exagéré des richesses de ses anciennes colonisations !! Comme dit le dicton : “Lorsque les voleurs se disputent, le bien dérobé apparaît.” !!

La France, qui emphatise l’égalité, prive les populations musulmanes de vivre en toute équité à l’ombre d’une institution islamique bien guidée. Une institution dans laquelle il n’existe aucune différence entre un arabe et un non-arabe et entre un blanc et un noir si ce n’est par la piété.

La France, qui emphatise la fraternité, attise les querelles tribales et régionales entre les tribus et peuples de la région, afin qu’ils s’entretuent entre eux et s’abstiennent d’orienter leurs armes contre ceux qui occupent leur terre. De cette manière, elle se garantie de siroter leur sang et s’assure le pillage de leurs ressources.

Par conséquent, la haine de la France contre le peuple peul, et autres parmi les populations de la région, n’est pas née d’aujourd’hui. Elle date au contraire depuis des siècles. Ces populations se sont en effet dressées face à l’occupation française, et depuis que le vieux sécularisme a reposé les pieds en terre du Mali en 2013, ces populations – dont les Peuls font partie – ont de nouveau répondu à l’appel d’Allah et de Son Messager – que la paix et les salutations d’Allah soient sur lui – en ordonnant d’effectuer le Jihad contre les mécréants agresseurs. Allah le Très-Haut a dit : “Combattez les idolâtres sans exception comme ils vous

combattent sans exception.” Ils ont ainsi exposé les meilleurs exemples de sacrifices, de devancement et de concurrence au martyre dans le sentier d’Allah le Très-Haut. Elles se sont ainsi engagées en masse dans le Jihad contre l’envahisseur français, ses alliés croisés et ses acolytes parmi les apostats.

La collusion et complicité de la France, avec la milice païenne Donzo et les autres milices et mouvements qui servent ses intérêts, n’est un secret pour personne. Ses crimes commis à l’encontre de toutes les populations de la région rencontrent, malheureusement, un silence islamique déroutant!! Voire même d’un soutien de la part des Tawaghit des familles Zayd et Saoud, en particulier, et autres parmi les Tawaghit arabes et non-arabes, qui ont agréé de jouer le rôle du poignard empoisonné planté dans le dos de la Oumma de Mohammed

– que la paix et les salutations d’Allah soient sur lui – et de se ranger dans le rang des envahisseurs usurpateurs

contre leur Oumma et la Religion de leurs peuples.

L’attaque d’Ogoussagou n’est pas la première dans l’ignoble registre odieux de cette milice criminelle. L’occupant français et ses acolytes à Bamako ferment les yeux sur ses crimes. Ceci pour la simple et bonne raison qu’ils comptent sur elle afin d’effrayer les gens, de les faire fuir du Jihad et pour les empêcher de se tenir aux côtés des moudjahidines de “Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin”, qui s’efforcent par tous les moyens de mettre fin à l’occupation française du Mali et à instaurer le système de la charia, qui garantit la justice, répand la sécurité, empêche les malfaiteurs de nuire et secourt les faibles et les opprimés.

Cette ignoble attaque n’est aucunement un cas isolé comme certains voudraient le faire croire. Il s’agit au contraire d’une politique systématique que la France veille particulièrement à mettre en oeuvre. Elle est d’ailleurs la première responsable de cette tuerie et vers qui nous pointons le doigt de l’accusation. Si de véritables enquêtes devaient être ouvertes, il adviendrait que ces tueries sont des crimes de guerre dont le gouvernement de Macron le sanguinaire est complice. Ils ont en effet pressenti leur naufrage au Mali face à la force croissante des moudjahidines de “Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin”. Ils ont ainsi pertinemment eu recours à ce moyen vil et abject en incitant ces milices à s’attaquer à des gens innocents et désarmés.

Pour conclure, nous présentons nos condoléances aux familles des martyres. Nous demandons à Allah d’unir leurs coeurs et de leur accorder la patience face à cette immense épreuve. Nous appelons dès lors nos frères peuls à poursuivre le Jihad avec leur frère de “Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin”. Les événements et les faits ont en effet clairement prouvé que vos frères moudjahidines sont votre soupape de sécurité et de préservation de votre religion, de votre sang, de votre honneur et de vos biens. L’attaque et Dioura n’est pas si éloignée que cela puisqu’elle est survenue en réponse à un précédent massacre au cours duquel des dizaines de victimes d’entre vous ont été exécutées. L’attaque d’Ogoussagou ne restera elle aussi aucunement sans réponse et châtiment, avec la permission d’Allah le Très-Haut.

Nous disons de plus à la France croisée, au gouvernement sanguinaire de Bamako et à leurs milices – qu’elles appartiennent à ce que l’on nomme les forces gouvernementales comme l’armée ou la gendarmerie ou la milice Donzo ou autre – que votre guerre et votre agression contre nos chers frères, parmi les Peuls et autres parmi les opprimés, ne resteront jamais sans réponse. En perpétuant ces tueries, vous avez en vérité ouvert la porte de l’enfer ardent qui vous atteindra et vous rattrapera dans toute la région, avec la permission d’Allah. Allah nous a certes promis la victoire contre vous. Allah le Très-Haut a dit : “Combattez- les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant.” [Le repentir : 14]

Que la paix et les salutations d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et l’ensemble de ses compagnons. Notre dernière invocation est louange à Allah, Seigneur de l’univers.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here