Daniel Tessougué n’est plus : Élégie pour un homme de Vertu…

4

” Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à  perpétuité”, Daniel 12.3.

L’auteur de ces mots (en Tweet) qui combinent la puissance du verbe et la force du sens n’est plus. Un dimanche comme un autre. Ou plutôt qui commence comme un dimanche ordinaire. Avant qu’à la mi-journée, la nouvelle, comme un coup de tonnerre dans un ciel serein, ne vienne nous assommer: Daniel TESSOUGUÉ, juge à la Cour de Justice de l’UEMOA à été rappelé à Son Seigneur, ce matin du 11 juin 2023.

Nous connaissions ses ennuis de santé tout au long des derniers mois, mais nous avions fait, dans le secret de notre âme, le pari optimiste que L’indomptable Tessougué sortirait vainqueur de l’épreuve de la maladie.

Le trépas a été plus fort. Nous nous inclinons, humblement, devant la volonté de Dieu. Dans le même mouvement, nous saluons avec fierté et vigueur, la mémoire d’un des plus grands Fils du Mali qui, comme magistrat, professeur, n’a pas que dit et enseigné le Droit ; il a incarné la droiture dans toute sa rigueur. Au sein des juridictions maliennes, les administrations, dans les amphis et plus tard dans les responsabilités au niveau régional en sa qualité de juge et président de Cour de Justice de l’UEMOA.

Daniel TESSOUGUÉ était un alliage inoxydable de compétence, de probité et d’humilité. Il coiffait ces vertus et valeurs avec un naturel déconcertant et ne tirait aucune gloire de l’estime que tout cela lui valait. Il s’étonnait plutôt qu’un homme à quelque métier qu’il appartienne ne puisse donner le meilleur de lui-même et surtout ne puisse dominer ses pulsions devant les multiples tentations de la vie professionnelle, de la vie tout court. Un grand homme s’est couché ce dimanche. Notre douleur est immense ainsi que notre tristesse.

“Tu as été intelligent, tu brilleras comme la splendeur du ciel. Tu as enseigné la justice, tu brilleras comme les étoiles, à toujours et à perpétuité… “, comme tu l’écrivais si joliment sur ton compte Twitter, en reprise des Écritures saintes.

Nous autres, nous nous flatterons du privilège d’avoir fait partie de tes amis.

Daniel, dors du Sommeil des Justes.

Seydou Sissouma

Ancien Commissaire à l’UEMOA

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Une belle plume et un bon orateur. Il était attendu de tout le monde par son éloquence, la richesse et la profondeur de ses propos lors de l’ouverture des cours d’assises . On était toujours passionné, à l’affût du journal Les Échos pour nous enrichir de sa culture qui était dense. Un Monsieur humble qui forçait le respect, qui nous rassurait par son exemple qui serait contagieux pour tous qui ont eu la chance de le suivre. Un juge excellent et juste….Un grand s’en est allé. Que la terre lui soit légère….

  2. Je confirme l’oraison écrit par monsieur Cissouma. Daniel était de la belle race des magistrats. Mais la politique a tenté de métamorphoser l’homme. C’était sans le connaître dans des principes. Que le peuple se rappelle se sa décision d’interpeller Mamoud DICKO pour son apologie du terrorisme. La frifeusiité du pouvoir d’alors avait jugé sa décision scandaleuse et par finir, il fut relever de ses charges de Procureur général.
    Un vrai magistrat s’en est allé au grand dam de l’intégrité, de la droiture et du zèle. Dors en paix. Tu dois être au Panthéon des serviteurs vertueux.

  3. Paix a son âme, un vrai Malien est parti, un vrai Africain nous a quitte, merci Cissouma pour cet hommage a un grand Africain qui le merite!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!