Coopération Maroc/Mali : Signature du Mémorandum d’Entente de coopération en matière de gestion des politiques migratoires.

0
Coopération Maroc/Mali
Les ministres Yaya Sangaré et Abdelkrim Benoutiq

Nous sommes fiers de venir à Bamako signer le Mémorandum entre nos deux états, lui c’est le Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chargé des Marocains résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, Monsieur Abdelkrim Benoutiq lors  à l’occasion de la signature du Mémorandum d’Entente de coopération en matière de gestion des politiques migratoires hier dans la soirée du lundi 25 février 2019 dans le cabinet du Ministre Yaya Sangaré.

Maliweb.net Si de l’autre côté du Maghreb, les autorités algériennes ont décidé d’expulser tous les jeunes migrants maliens sur leur territoire cela n’est pas le cas avec le pays frère du Mali qui est le Royaume Chérifien du Maroc.  Car depuis un certain temps, les autorités marocaines se sont donné la peine à rétablir tous migrants dans leurs droits se trouvant sur leur sol à la demande du Roi Mohamed.

Selon le Ministre Abdelkrim Benoutiq très ému et fier d’être à Bamako pour la circonstance dira que ce Mémorandum d’Entente vise à mettre en place un cadre de coopération entre nos deux pays. Ce cadre permet d’une part, le partage des acquis et des expériences dans les domaines de la gestion des affaires des communautés résidant à l’étranger, et d’autre part, leur mobilisation pour le développement des deux pays ainsi que l’accompagnement visant une meilleure intégration éducative, culturelle et sociale des communautés marocaines et maliennes.

Quant au Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, M Yaya Sangare  expliquera que le Mémorandum est basé sur deux axes dont le premier permettra le renforcement de la coopération entre nos deux états dans le cadre des échanges d’expériences en matière de politique migratoire.   Et enfin le deuxième axe sera à renforcer le partenariat des deux pays dans le cadre de la coopération pour une meilleure intégration éducative, culturelle et sociale des communautés des deux pays, à travers les domaines prioritaires dont : l’échange entre les deux pays des besoins réciproques en métiers porteurs afin d’orienter la formation des jeunes et de faciliter leur intégration dans le monde du travail ; la mise en place d’un programme d’appui aux étudiants en fin de cycle dans les deux pays en facilitant l’acquisition d’expériences par des stages en entreprises ou dans l’administration publique ; l’offre de condition propices pour une meilleure intégration des communautés respectives à travers la garantie des droits fondamentaux et les acquis substantiels , d’une part , et le respect des devoirs et des lois du pays de résidence, d’autre part ;…

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here