Energie au Sahel : Desert to Power

0

Cette initiative vise à transformer le désert en énergie, devra permettre à terme l’accès à l’énergie à quelque 250 millions de personnes dans les pays du sahel. Pour sa mise en œuvre, au moins 20 milliards de dollars US devront être mobilisés auprès des partenaires au développement, notamment la Banque Africaine de Développement (BAD) avec le soutien de l’Agence française de développement, ce programme concerne onze pays, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Sénégal, le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria, le Tchad, le Soudan, l’Érythrée, l’Éthiopie, et Djibouti.

L’ambition de la Banque africaine de développement est de raccorder à l’électricité 29,3 millions d’Africains d’ici 2020. Pour ce faire, elle vient de lancer l’initiative Desert to power, qui a pour objectif d’installer pour 10 000 MW d’électricité solaire dans le Sahel. De quoi fournir en énergie 250 millions de personnes, dont 90 millions avec des systèmes hors-réseau. L’objectif ambitieux qui s’inscrit dans la grande politique de développement du continent, théorisée par la BAD dans ses High 5, les cinq priorités absolues pour accélérer la transformation économique de l’Afrique. Desert to power, utiliser le potentiel des vastes territoires désertiques aujourd’hui délaissés, il a pour  objectif principal de fournir de l’électricité aux ménages, il sera également utile aux agriculteurs (notamment pour l’irrigation).

Un des plus vulnérables au changement climatique, le continent africain prendrait d’énormes risques en se privant de cette opportunité. L’Afrique jouit d’immenses perspectives pour bâtir un continent résilient au changement climatique et à faibles émissions de CO2, avec la possibilité d’investir dans des infrastructures résilientes et une agriculture « intelligente » qui s’adapte au climat et une gestion durable de ses ressources naturelles.

Le manque d’énergie est l’un des facteurs clés qui entravent  le développement économique de la région, Sans énergie, envisager une croissance économique est impossible. Si l’Afrique parvient à réaliser son plein potentiel en énergies renouvelables et trouver les fonds pour ce faire, le continent pourrait grandement contribuer à l’avènement d’un avenir sûr et durable pas uniquement pour lui-même, mais pour l’ensemble des pays de la planète. Pourtant le continent dispose d’un énorme potentiel énergétique renouvelable, encore largement inexploité.

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here