Pénurie d’eau et coupure d’électricité : Frankaly rassure

58

Comme à l’accoutumée, en cette période de canicule, les populations de Bamako et environ ont renoué avec la sempiternelle crise d’eau et au rituel des coupures d’électricité. Le phénomène dont les origines remontent à plusieurs décennies avant l’arrivée du président IBK au pouvoir, provoque des agitations au sein de certaines populations qui parfois vont jusqu’à manifester leur amertume sur la place publique.

Interpellé par les députés à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Energie et de l’eau Mamadou Frankaly Kéita a tenu à rassurer les uns et les autres même si le malaise est profond.

Par rapport au problème d’eau, le ministre a  assuré que des efforts sont en cours pour résoudre de façon durable sinon définitive la question à travers le vaste chantier de la station de pompage de Kabala. Ce gigantesque projet qui sera opérationnel dans un an, fera de la crise d’eau un vague souvenir pour les populations.

Tout en rappelant que l’arrêt des pratiques néfastes dont le gaspillage de l’eau permettra d’approvisionner une partie considérable des ménages privés d’eau, le ministre estime que la communication et la sensibilisation des populations est un moyen de régler les malentendus courants entre les autorités et les communautés.

Par rapport à l’électricité, il faut reconnaitre que la pression grandissante sur les réseaux électriques augmente considérablement alors que la capacité réelle des installations se trouve largement en deçà de la demande. Qu’à cela ne tienne, le gouvernement est en phase d’acquisition de 80 kva. Un supplément qui contribuera à résorber en partie cette crise.

A.N

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

58 COMMENTAIRES

  1. Le gouvernement fait de son mieux pour répondre aux attentes en ce qui concerne la pénurie d’eau dans certain quartier de Bamako. Certes, IBK est le président, mais personnellement il n’est pas le fautif de cette situation, en plus de cela ce sont des maux qui ont été encourager par la mauvaise gouvernance des régimes passés.

  2. Incroyable quand Je lis certains commentaires cons et irresponsables.
    Au lieu de prendre et d’admettre nos responsabilites et trouver des solutions a nos malheurs, nooonnnnn certains racontent du n’importe. Certains pays sont dans des situations pluvometriques sans presque de fleuve que le Mali et avc moins de barrages hydroelectriques.
    Alors arretons de nous faire des excuses.
    Quand on est irresponsable on l’ait c’est tout tant de la part du gouvernement que le l’edm-sa.

  3. Moi,quand même je trouve que c est un manque de sérieux de la part des responsables de la société EDM s.a du pays .

  4. Les coupures de courant qui se passent en ce moment ne sont la du tout la faut de EDM.
    Les maliens doivent comprendre que nous sommes en période de sécheresse et notre pays n’est pas favorisé en matière de pluviométrie.
    Alors,qu’on arrête les polémiques inutiles pour enfin proposer des solutions concrètes pour le bonheur de tous

  5. Malgré tous ces coupures insupportables, les prix de nos factures ne diminuent jamais.L’énergie qu on consomme pas c est ça qu on paie dans ce pays.c est vraiment grave.

  6. La coupure d’électricité est un fait qui nous touche tous en tant que maliens.
    Mais il faut savoir raison gardée et comprendre que ce n’est un plaisir ni pour EDM ni pour le gouvernement que la population subisse cette souffrance.
    Tout est mis en œuvre pour que cette situation prenne fin.

  7. Le responsable de l’énergie du Mali doit donner des explications convaincantes sur la question concernant les coupures incessante dans notre capitale.

  8. Je crois que Bamako est une grande capitale qui ne doit pas connaitre ce genre de probleme électrique au pays.c est une honte pour nous.

  9. Nous savons tous que la Côte d’Ivoire est un pays à forte pluviométrie et qu’elle vend même une partie de sa production d’électricité à notre pays.
    Mais malgré ce fait,cette période de sécheresse cause aussi le délestage dans ce pays voisin qui est mieux nanti que nous.
    Ceci pour dire que ce n’est pas la faute à EDM,mais que c’est plutôt la nature qui nous défavorisé.

  10. Le gouvernement IBK a toujours mis le problème d’eau et d’électricité au centre de ses préoccupations.
    Mais la situation de notre pays est telle que ce projet rencontre d’énormes péripéties.
    Alors,nous devons être un peu patient car nous sommes proche de la solution définitive.

  11. Cette pénurie d ‘eau surtout en cette période chaleurs fatigue beaucoup la population surtout nous femmes nous sommes les plus toucher ça.

  12. Il faut chercher à savoir combien de Kwatt d’électricité le Mali produit au lieu d’accuser les gens. L’EDM-sa elle aussi paie l’électricité pour la revendre à la population malienne. Les conditions climatiques ne favorisent pas la distribution actuellement.

  13. Le gouvernement fait tout pour résoudre le problème de coupures. Il faut toute fois savoir que ce n’est pas la faute du ministre ou de l’EDM-sa.
    Comme vient de le signifier tout ceci sera un mauvais souvenir. Les réalisations sont en cours pour remédier le problème d’eau et d’électricité.

  14. L’EDM -sa se veut une entreprise sérieuse et ne saurait ébranlé son image. Elle a été certifié ISO 2001. Elle a fait des recrutements pour être plus actives sur le terrain. Le ministre a fait toutes ces reformes pour satisfaire le besoin en énergie du pays.

  15. Comparativement à la Côte d’Ivoire qui nous fournit en électricité, les 3 centrales produisent 2000 mw sans oublier les autres centrales. Mais le pays connait le délestage en ses temps ci. La chaleur est à la base de tout cela.

  16. Les grandes nations connaissent des coupures donc ce n’est pas le Mali qui pourrait éviter cela surtout que nous dépendons des pays voisins. La ville s’agrandit et il y’a des interconnections également. Il faut considérer tous ces paramètres.

  17. Le problème de fourniture en électricité surtout à la capitale est en grande partie du au à la prolifération des nouveaux quartiers qui n’ont pas de plan convenable d’alimentation et aussi aux branchements anarchiques qui provoquent souvent des masses à la base des coupures. Tout le système électrique de notre pays doit être repensé.

  18. Je le dis une fois encore certes le président IBK a promis des choses mais nous ne devons pas nous leurrer car ce n’est pas en 3 ans qu’il va régler des problèmes datant de 40 ans. Nos dirigeants qui se sont succédé à la tête de ce pays bien que connaissant les défaveurs que nous avons tant au plan climatique qu’économiques; n’ont pas mis en place de réelles politiques pour juguler ses problèmes ou du moins établir les bases pour que cette situation puisse être évité.
    En matière d’eau et d’électricité les équipements sont vétustes ou soient inexistants.
    Il faut donc construire des équipements modernes et faire des recrutements pour que cette situation ne soit qu’un mauvais souvenir.

  19. L’énergie et l’eau constituent un axe prioritaire du gouvernement : « 1500 lampadaires éclairent les Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Des centrales photovoltaïques associées au diesel ont été installées à Nara, Diéma et Ansongo. Des résultats significatifs ont été obtenus dans le domaine de l’électrification rurale avec la réalisation de 14 centrales hybrides solaires/diesel d’une puissance totale de 283 kW dont les dernières en date ont été inaugurées lors de la visite du chef de l’état dans la région de Ségou , le démarrage du projet Systèmes hybrides d’électrification rurale (SHER) qui concerne 50 localités choisies suivant des critères bien définis sur financement de la Banque mondiale, etc. »

  20. Je le dis et je ne le dirai pas assez mais aucun dirigeant fut-il aussi mauvais ne peut jamais vouloir du mal aux personnes qui lui ont accordées leur suffrage. Les attitudes du président de la république ne sauraient être autres. Notre pays est l’un des plus défavorisés de la planète. Nous subissons tous les affres des coupures fréquentes d’électricité. La seule alternative; c’est de penser à l’innovation en pensant à des nouvelles sources d’énergie. Nous avons le soleil qui peut être une autre source que nous devons exploiter et en profiter.

  21. Cette situation de coupure intempestive d’électricité ne date pas d’aujourd’hui nous ne devons donc pas acculer nos dirigeants pour cela. Nous devons nous mettre ensemble, proposer des solutions pour que ce problème soit loin de nous. Notre pays a accumulé des problèmes de tous ordres durant toutes ces décennies et celui de l’énergie en fait partie et les corriger n’est pas du tout facile.

  22. Les coupures d’électricité dans notre pays ne sont pas toujours dues au manque de source d’approvisionnement mais à la chaleur qui fait péter les équipements comme on peut nous même le constater souvent dans la rue ou même dans nos ménages. On doit inciter nos responsables de la structure de fourniture de l’électricité à faire plus pour nous satisfaire.

  23. Le pays était dans le gouffre durant des années, les personnes compétents sont au taches pour faire sortir ce pays dans ce gouffre, alors aidons ses gens pour qu’on aille au seuil de l’industrialisation.

  24. IBK ce n’est plus une personne ,c’est un monument car c’est lui qui résout nos problème ici au Mali alors nous vous demandons un peu de patiente car ce problème sera résolu.

  25. En s’est ci la demande d’eau et d’électricité est de plus plus demander raison pour laquelle nous remarquons le problème d’eau et d’électricité. La popualtion malienne doit prendre son mal en patience.

  26. s et l’utilisation raisonnée de l’eau plutôt que son utilisation systématique dans les travaux. La gestion de l’environnement de l’eau doit passer quant à elle, de la lutte contre les origines des pollutions et de ses conséquences à la prévention complète de la pollution des bassins, et des contrôles des mesures d’intensité de pollution à l’association des contrôles de quantité à ceux de densité. De même la protection écologique de l’eau, doit évoluer de la détérioration à la compensation écologique. Nous remercions le ministre de l’eau et de l’énergie pour son travail exemplaire.

  27. Je suis ravi de voir que les autorités malienne ont pris la ferme décision de régulariser cet affaire de problème d’eau. Le régime d’IBK est le seul qui tentent vraiment de trouver une solution au problème d’eau.

  28. A son arrivé au il a dit à la population :le Mali d’abord et c’est exacte .Le ministre a mis en vigueur les problèmes liés à cette coupure et a déjà trouvé les moyens pour resoudre ce problème.

  29. Nous soutenons IBK pour ce qu’il fait et encourageons la population a garder son calme les bésoin de la population sont majeurs et IBK veille à resoudre ce problème.

  30. Le problème d’eau et d’électricité sera régler dans les jour avenir que la population prennent sont mal en patience. Le ministre Frankly rassure que les travaux de réhabilitation ont commencer. 😕 😕

  31. Ces problèmes s’exacerbent naturellement en temps de sécheresse qui accentue la rareté de l’eau dans les régions à ressource en eau renouvelable prédominante et où la croissance démographique et l’évolution des modes de vie amplifie la sensibilité aux sécheresses. Alors il ne faudrait pas accuser gouvernement.

  32. Il en train de réaliser les rêves des Maliens, car tous ceux qu’il dit sont en train de réalisé, depuis son arrivé.Alors sachez que les coupures de l’au sont partout .Il faut faire preuve d’indulgence et de calme .

  33. Les autorités compétente sont en train de prendre le mesures nécessaires pour régulariser cette affaire de pénurie d’eau et d’électricité. Le gouvernement malien ne reste pas indifférent face à la situation.

  34. Comme il a dit toujours que « LE MALI D’ABORD, LE BONHEUR DE MALIENS », avant son arrivé au pouvoir, le Mali était sur le point de faiblesse c’est pourquoi le ministre de l’eau et de l’énergie a calmé les coeurs .Le gouvernement trouvera une solution à ce problème.

  35. Même si la situation de l’eau et du courant est critique il faut faire plus confiance au gouvernement car nous sommes persuadés que cela sera resolu.

  36. Le pays est dépendant énergiquement.Je pense qu'il faut que les populations fassent de l'économie d'énergie.Ce sont des comportements qui sont profitables à l'Etat et aux populations elles même.Adoptons donc des comportements pour faire de l'économie de l'énergie.

  37. Nous avons des grandes fois en ses mots pour que la capital au moins peut être épargner de certain coupure d’eau et d’électricité.
    Nous demandons l’aide du gouvernement pour intervenir dans ce sens.

  38. Par rapport au problème d’eau, le ministre a assuré que des efforts sont en cours pour résoudre de façon durable sinon définitive la question à travers le vaste chantier de la station de pompage de Kabala. Ce gigantesque projet qui sera opérationnel dans un an, fera de la crise d’eau un vague souvenir pour les populations.Le ministre nous a rassuré sur ce blème d’eau.

  39. Nous avons des grandes fois en ses mots pour que la capital au moins peut être épargner de certain coupure d’eau et d’électricité.
    Nous demandons l’aide du gouvernement pour intervenir dans ce sens…

  40. l’EDM a vaille que vaille résisté pendant longtemps au coup de la crise avant de montrer des signes d’impuissance, comme pour dire qu’à l’impossible, nul n’est tenu.Des efforts sont en train d’être fait pour remédier au problème.

  41. La Côte d’Ivoire, par l’intermédiaire de la CIE (Compagnie Ivoirienne d’Electricité) nous vend 35 MGW, parfois 50MGW. Cela dépend du climat. Nous préférons avoir l’électricité par interconnexion parce qu’elle nous revient moins cher que s’il faut la produire par des combustibles.En ce moment la Côte d’Ivoire est confrontée au problème de coupures de courant à cause de la grande chaleur.

  42. Ce que les gens ne comprennent pas, ces coupures d’eau ne profite guerre à personne, c’est juste une question de temps et de patience.

  43. Ses coupures sont souvent des sources qui conduit les maliens envers des malaise regrettable, mais avec l’intervention du ministre, nous avons des mots rassurent.

  44. l’Etat accepte de subventionner à hauteur de 50 milliards de F CFA L’EDM tout en nous exploitant parce qu’il sait que nous vendons à perte et on a encore la première tranche sociale des 50 kWh pour laquelle il n’y a pas de charge, ni de TVA (taxe sur la valeurajoutée) parce que le Mali n’est pas encore autosuffisant énergétique.

  45. On ne construit pas un barrage en un, deux, trois ou quatre ans. Et c’est à coup de milliards de F CFA ne serait-ce que pour tirer des lignes.Notre problème d’électricité est du fait que le Mali n’a pas travaillé ce secteur dans les années passées.

  46. Le ministre nous a donné l’assurance à travers ses propos. Attendons juste un moment , ce dernier nous a dit que c’est la fin des calvaire de pénurie d’eau.

  47. Ces coupures d’eau et d’électricités ne sont pas étranger au Mali, en ce que je peux dire nous devons prendre les choses comme elle arrive et je suis sûre que l’autorité en place déploie les moyens possible afin que le malien puce se sentir à l’aise.

  48. L’électricité du barrage de Gouina, en construction à 45 km de Kayes, a déjà été répartie dans la sous-région et le Mali en détiendra 50%. Donc, il faut savoir que toute l’énergie conjuguée des barrages ne suffit pas pour combler la demande énergétique de la population.

  49. Je ne nie pas le fait que l’eau et l’électricité soient plus importantes que toute autres choses dans la vie, dans un monde envahi par les découvertes techniques et scientifiques. Mais être gouvernant d’une nation impose tant de chose que les autorités maliennes conscientes du problème d’eau ne peuvent pas consacrer tout leur temps à résoudre ce seul problème en oubliant les autres. Après ces assurances du ministre de l’énergie et de l’eau, M. Frankaly Keïta, les maliens peuvent se frotter les mains et chanter la fin de tous ces problèmes.

  50. Tout ira bien, restons collé et soudé derrière nos gouvernements pour que ce moment puisse.

  51. Ses conditions auxquelles les maliens de la capitale et des différent localité sont confronté, sont passagères. A chaque ans nous assistons à des problèmes de se genre sur la gestion de l’eau et de l’électricité. Mais je suis sûre qu’avec la bonne volonté de nos autorités les choses connaîtrons des changements.

  52. Les maliens doivent savoir que la fourniture d’électricité est une prestation de services que l’Etat fait aux citoyens. Les maliens ne peuvent payer exactement ce qu’ils consomment en matière d’électricité et d’eau. Les coupures sont nécessaires c’est pour éviter des risques qui pourront causer des dégâts irréparables.

  53. La place de l’eau dans la vie de toute créature de l’être suprême qui est Dieu est importante. Les autorités maliennes sont celles que nous sollicitons pour tout problème qui secoue la population. Le pouvoir en place dans notre pays travaille pour que ce problème fasse partie de l’histoire. Nous comptons à priori sur le ministre Frankaly.

  54. En ce moment certes il y’a des coupure d’eau et d’électricité, mais nous devons prendre nos mal en patience. Tout ira bien.

  55. En cette période de chaleur, les coupures intempestives sont des failles de matériels qui doivent être comblées. Pour le bon fonctionnement de l’EDM malgré ces failles, ces coupures sont nécessaires. S'agisant de la pénurie d'eau, elle est un problème de la nuit des temps. Mais les assurances ont été données par le ministre Frankaly.

  56. Les maliens doivent comprendre que ces coupures ne profitent à personne même à l’EDM qui en tenue responsables par presque tous les citoyens malien en général, et les habitants de la capitale en particulier. Dieu merci le ministre chargé vient de donner des assurances sur la situation.

  57. Le gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta est engagé à pallier tous les problèmes de la nation malienne. Vu la place que l’eau occupe dans la vie des êtres humains et autres créatures du tout puissant, je crois que le président est en train de faire de son mieux. Interpellé par cette situation, le ministre Frankaly vient de rassurer le peuple.

Comments are closed.