Le ministre Adama Sangaré à l’usine de Tomate de Baguinéda : «La production n’est pas à l’ordre du jour, depuis l’ouverture de l’usine en 2016, il n’y a eu que 300 tonnes de production de tomate »

0

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan de campagne agricole 2018/2019, une mission de supervision générale conduite par le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’Aménagement et de l’Equipement rural, Adama SANGARE, a visité le mercredi 21 août 2019, les infrastructures, équipements, usine de fabrication de concentré de tomate et le Centre  Agricole de Démonstration de la Technologie  Sino-Malienne à l’Office des Périmètres Irrigués de Baguinéda (OPIB) dans la région de Koulikoro. Au cours de cette visite, le ministre Adama Sangaré a déploré le manque de productivité de l’usine de tomate de Baguinéda. « La visite de l’usine a montré que la production n’est pas à l’ordre du jour. Depuis l’ouverture de l’usine en 2016, il n’y a eu que 300 tonnes de production de tomate…», a déploré le ministre.

«La visite concerne deux points essentiels. Le 1er point, c’était de boucler les séries de visite qu’on avait prévu et réalisé sur le Projet indien de la Ferme de Sabé qui avait trois composantes : une composante agricole avec la construction d’un système irrigué de 1.000 hectares ; une composante usine de transformation de la mangue à Sanancoroba que nous avons visité déjà et aujourd’hui, c’est l’usine de fabrication de nutriments concentrés de tomate de Baguineda », a souligné le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’Aménagement et de l’Equipement rural, Adama SANGARE lors de sa visite de terrain. Avant d’ajouter que le deuxième volet de sa visite concerne le Centre Agricole de Démonstration qui est construit dans le cadre de la collaboration Mali-Chine.

Au cours de son intervention, le Ministre a, non seulement, souligné les difficultés rencontrées dans le cadre de la mise en œuvre du Projet indien de la Ferme de Sabé et du Centre Agricole de Démonstration construit dans le cadre de la collaboration Mali-Chine, mais a aussi, proposé des pistes de solutions. Selon le ministre Adama Sangaré, l’usine de Baguinéda a été rétrocédée à un opérateur privé et le prêt que l’Etat a consenti a été également rétrocédé à cet opérateur pour environ 410 millions de FCFA que l’opérateur doit rembourser au gouvernement malien. « La visite de l’usine a montré que la production n’est pas à l’ordre du jour. Depuis l’ouverture de l’usine en 2016, il n’y a eu que 300 tonnes de production de tomate. Il n y a aucun remboursement de la part de l’opérateur privé qui a eu la concession du prêt. Ça montre véritablement qu’il y a des problèmes », a déploré le ministre. Par ailleurs, il dira qu’il y a des équipements qui ne sont pas au rendez-vous dans l’usine. A l’en croire, la deuxième difficulté pour l’opérateur, c’est l’indisponibilité de matière première. «Les tomates qui sont là et qui doivent servir de matière première pour l’usine ne sont produites que 4 mois dans l’année », a dit le ministre Adama Sangaré. A cet effet, il a proposé à l’opérateur privé de produire autre chose que du concentré de tomate. S’agissant du Centre Agricole de Démonstration construit dans le cadre de la collaboration Mali-Chine, le ministre a fait savoir que ledit centre est occupé de bâtiments (laboratoires, chambres froides, salles de classes, dortoirs), sur une superficie d’un hectare et demi. Aux dires du ministre, il y a tout dans ce centre qui permet de faire la recherche. « Ce qui manque aujourd’hui, c’est qu’aucune des trois composantes du projet n’est opérationnelle, la première composante, c’est la recherche et l’expérimentation. Le deuxième volet, c’est la formation et la démonstration et le dernier volet, c’est le développement durable et l’intensification », a conclu le ministre Sangaré.

A .Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here