Mali : L’office central des stupéfiants incinère des produits illicites d’une valeur de 1,5 milliard FCFA

4

En compagnie d’une trentaine de journaliste, une délégation ultra sécurisé de l’officie centre de lutte contre les stupéfiants s’est rendue, ce lundi 1 juillet,  dans le village de Dio-gare, localité située à 30 km de Bamako, pour l’incinération d’une quantité importante des produits illicites saisis. Les produits détruits sont 8 tonnes 163078 Kg  de cannabis ; 4,6 Kg métanphitamine ; 7,6 Kg d’héroïne ; 2, 250Kg de Cocaïne et de deux tonnes 775 Kg de produits pharmaceutiques contrefaits. La valeur des produits incinérés s’élève à plus d’un milliard de FCFA.

maliweb.netC’est  par une réquisition écrite du Procureur de la République près du Tribunal de grande instance de la commune VI du district de Bamako, Pôle judicaire spécialisé de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée que  ces quantités  des drogues saisies ont été détruites. le directeur du l’office central des stupéfiants, col Adama Tounkara,  a indique que la croissance de la quantité des drogues saisies chaque années s’explique par le fait qu’il y a une coordination importante entre les différentes forces de sécurités et de douane pour réaliser la politique anti-drogue.

Selon lui, l’incinération de ces stupéfiants commence à permettre de lever le doute sur la destination des produits saisis.  «  Nous nous livrons chaque année à cet exercice d’incinération de transparence des produits saisis pour montrer au public le sort réservé à ces stupéfiants », a expliqué le Col Adama Tounkara.

Les produits incinérés sont saisies pour la plupart  lors des interpellations et souvent des contrôles douaniers.

Les opérations d’incinérations des produits illicites  se sont déroulées en présence des autorités du cercle de Kati et  le Procureur Pôle judicaire spécialisé de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, Boubacar Sidiké Samaké.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. JEUNE AFRIQUE (ET AFP ÉGALEMENT) SIGNALENT UN NOUVEAU MASSACRE SURVENU DIMANCHE !!!

    JEUNE AFRIQUE ECRIT (EXTRAIT) :
    “Pas une semaine ne passe sans que le centre du Mali ne soit le théâtre d’un nouveau massacre de civils. À chaque fois, les témoins dressent le même constat : l’armée censée repousser les assaillants n’arrive qu’après le départ de ces derniers.

    La litanie des massacres qui endeuillent le centre du Mali semble ne pas vouloir s’arrêter. Dimanche 30 juin, ce sont les villages peuls de Bidi, Sankoro et Saran, situés près de la frontière burkinabè, qui ont été la cible d’une nouvelle attaque, menée par des hommes armés pour le moment non identifiés, qui ont abattu 23 civils et fait de nombreux blessés, selon Cheick Harouna Sankaré, maire de la commune de Ouonkoro, où se trouve les villages attaqués. Et l’édile, interrogé par Jeune Afrique, de marteler : « La situation est grave, j’ai pourtant averti l’armée de la présence de dozos [chasseurs traditionnels dogons, ndlr] autour des villages avant l’attaque. L’armée doit agir pour sécuriser les populations ». Une plainte qui, malgré les promesses des responsables politiques et de la hiérarchie militaire, est devenue récurrente.
    Douze heures pour arriver sur les lieux”

    Nous sommes déjà mercredi, et toujours pas la moindre annonce ni un seul communiqué de koulouba…
    Sans commentaires…

  2. Les pays d’afrique de l’ouest viennent de prendre la décision de mettre fin à la monnaie de singe franSSaise franc des colonies frnaSSaise d’afrique avec la 1ère monaie africaine : ECO …

    Mais toujours pas d’article sur maliweb ?????????????????????????????????????

  3. Il faudrait peut être rappeler à l’auteur de cet article que
    1 tonne=1000 kg.
    Ensuite rappeler aux autorités que l’incinération de produits dangereux ne se réalise pas directement sur le sol même si nous sommes dans le pays du travail bâclé.
    Nous sommes incapable de construire quoi que ce soit.
    Et pour détruire, nous ne sommes pas capable de faire un bon travail.
    EHH AALLAH !! Qu’est ce que nous avons fait au bon Dieu ?

  4. C’est un excellent travail patriotique !
    Ces stupéfiants sont directement liés à toutes sortes de violences (conjugales, gangs de rue, terrorisme,…etc). Par ce geste, ils viennent de protéger/sauver des vies des milliers d’innocentes personnes, potentielles cibles des consommateurs de ces produits.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here