Editorial : Front de Paix et de Réconciliation: le HCUA, l´autre monstre froid!

1

Depuis 2012, les organisations opportunistes  ne cessent de se multiplier dans notre pays. Certaines sont vite montées en grade, en raison de leur cotation en bourse sociale françafricaine.

C´est le cas, notamment, du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) que la France accuse aujourd´hui d´agir de connivence avec Ansar Eddine, l´organisation terroriste de Iyad Ag Aghaly. Un fait qui ne surprend personne au Mali.

En effet, classé anti-azawad, aux côtés d´Ansar Eddine, et contre le MNLA, proazawad, le HCUA, dès sa création, dira  tout le mal qu´il pense de la guerre. Et quand cet amour soudain sort de la bouche d´un héritier, Mohamed Ag Intalla, réputé modéré, plus rien ne compte. Pas même l´historique amitié franco-malienne. Ainsi, les autorités nationales sont pressée de faire preuve de bonne foi à l´endroit du HCUA, ce nouveau partenaire crédible! Bienvenue à cet autre héros national sur le Front de Paix et de Réconciliation!

La suite est connue! Puisque le Rassemblement pour le Mali (RPM) même abritera sous son honorable drapeau deux membres du HCUA, à savoir Mohamed Ag Intalla et Ahmada Ag Bibi, tous deux, aujourd´hui, Députés à l´Assemblée Nationale du Mali. Ce qui ne manquera d´ailleurs pas de susciter des grincements de dents à Bamako. De l´avis d´Algabass Ag Intallah lui-même, 80% des combattants d´Ançar Eddine ont rejoint le HCUA.

En réalité, ces deux organisations n´ont jamais rompu. Même si le Chef d´Ançar Eddine, Iyad Ag Ahaly, déchu de ses prétentions successorales à la chefferie traditionnelle des Ifoghas

s´est un peu éloigné de la famille Intallah! Laquelle reste la famille de son oncle; et,  dans la tribu des Ifoghas, l´influence du Chef terroriste s´est rarement démentie! Si le MNLA a réussi à l´écarter à un moment de la crise, il a fini par composer avec lui et son organisation que le septentrion malien s´écroulera, en avril 2012.

La suite de l´histoire est moins réjouissante et conduira, le 2 mai 2013, à la création du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA). Création qui sera effective deux semaines plus tard, avec la mise en place des intances du parti des Ifoghas, l´autre nom du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA). Car si la naissance du HCU est à l´initiative de Mohamed Ag Intallah, c´est plutôt notre père Intallah Ag Attaher (Paix à son âme!) qui en assurera la Présidence. L´initiateur officiel sera, lui, le Secrétaire Général. Le frère cadet de celui-ci, Alghabass Ag Intallah ne tardera pas d´entrer dans le rang familial. Avec dans son sac à dos le  Mouvement Islamique de l’Azawad (MIA)!

Ce mouvement-là,  Alghabass Ag Intallah le créera à la faveur de l´opération Serval. On s´en souvient, Serval avait aussi mission de «détruire les terroristes». Ainsi menacé de destruction, l´autre héritier n´avait d´autre choix que de démissionner d’Ansar Eddine dont il était le Vice-président.  Stratégie de survie sans doute pour un terroriste traqué!

Mais aussi opportunisme politique pour un Intallah!  Du moins, pour qui sait que les Ifoghas ( désormais sous le leadership des Intallah) doivent leur prestige à la France coloniale. Laquelle détrônera les Imouchaghs de Fihroune Ag Alanessate au profit de leur vassal, Intallah de la tribu Ifoghas! Cette dernière l´ayant aidé à asseoir sa domination sur l’Adagh. C´est d´ailleurs en raison de ce service rendu que la France coloniale rebaptisera l’Adagh en «Adagh des Ifoghas»!

Si la célèbre Adagh des Ifoghas demeure encore, plus rien ne sera comme avant. Les Intallah, mieux que quiconque, le savent. Ils organisent en conséquence!

Malheureusement, dans un Mali en déconfiture depuis de si longues années déjà, l´organisation n´est que que civile ou politique. Elle est aussi militaire et politico-religieuse. Sur ce point, l´existence du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) est assez éloquent. Celle-ci a beau s´abriter derrière l´unité de l´Azawad, elle ne sera jamais autre qu´une organisation militaire et politico-religieuse au service de la tribu des Ifoghas, singulièrement, de la famille Intallah, ainsi que de leurs alliés!

En cela, leurs intérêts ne diffèrent pas fondamentalement de ceux d´Ansar Eddine.

En définitive, la France peut toujours s´émouvoir! Mais le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) et Ansar Eddine demeurent deux monstres froids sur le Front Malien de  la Paix et de la Réconciliation!

Hawa DIALLO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Madame, quand AG INTALLAH dit dit que 80% des éléments de ANÇAR ED-DINE ont rejoint le HCUA, il a du oublier sinon il allait mentionner aussi que ces éléments étaient les mêmes qui roulaient pour MNLA avant de trouver plus riche.

    Quant à nous qui accusons les autres d’être géniteurs de ces opportunistes criminels, notre peur de se battre et se défendre en est aussi pour quelque chose. Personne ne nous a obligé d’aller prendre contact avec le MNLA à Nouakchott pour ouvrir les négociationsde Ouagadougou. Le MNLA était nos frères Maliens alors que les autres devraient quitter notre Mali…

    Il a fallu que le MNLA soit supplanté pour que du jour au lendemain il soit classé comme groupe de bandits et que le nouveau maitre du terrain ( IYAD) soit qualifié de “Islamiste mais pas terroriste”. Ce gentil IYAD et son ANÇAR ED-DINE n’étaient même pas indépendantistes, quelle habilité sémantique et Diplomatique de notre part 🙂 🙂

    Nous pouvons accuser la communauté internationale de nous avoir obligé de conjuguer avec les terroristes mais ce sont ces mêmes AG INTALLAH et AG BIBI qui nous disaient à Ouaga de choisir entre la charia et l’intégrité territoriale car nous n’aurons pas les deux….

    LE PROBLÈME RÉSIDE DANS NOTRE LÂCHETÉ QUE DANS TOUT AUTRE CHOSE !

Comments are closed.