Format studio de l’émission Maxi tour school : Renforcer la capacité des élèves en cette période de confinement

0

L’Agence de communication globale “Prestige Consulting” a procédé, le jeudi 23 avril dernier, à son siège, à l’enregistrement du deuxième numéro du format studio de son émission “Maxi Tour School”. Sponsorisé par le Fonds Maaya, ce format studio de l’émission a pour but de renforcer la capacité des élèves en cette période de confinement imposé par la pandémie du coronavirus.

Depuis quelques semaines, toutes les écoles du pays sont fermées sur ordre du président de la République afin de lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus. C’est pour apporter leurs soutiens aux élèves confinés chez eux que les responsables de l’agence de communication globale ont décidé de mettre en place le format studio de l’émission Maxi Tour School. Elle consiste à enregistrer l’émission dans le studio de Prestige Consulting avant de la diffuser sur la chaîne du continent «Africable télévision».

Après le succès du premier numéro, Ismail Ballo dit Ballody et son équipe ont procédé, la semaine dernière, à l’enregistrement du deuxième numéro avec les élèves de la 9è année venant des deux académies d’enseignement (rive gauche et droite) du district de Bamako. Au cours de l’émission, les participants ont rappelé les différents types de phrases, à savoir la phrase déclarative, la phrase interrogative, la phrase exclamative et la phrase impérative.

Selon Issac Coulibaly, président du jury de l’émission Maxi Tour School, Prestige Consulting, par son slogan “l’école à ciel ouvert”, a voulu innover en cette période de confinement afin que les élèves, étant à la maison, puissent apprendre à travers la télévision. “Avec ce nouveau format de l’émission, nous voulons donner des cours à distance à travers les différentes disciplines enseignées dans nos établissements secondaires. Lors du premier numéro, nous avons commencé avec la littérature et la mathématique. Au fil du temps, nous allons continuer avec les différentes disciplines pour que les élèves puissent rester chez eux et avoir le niveau requis. Il est important de souligner que ces cours sont des cours de mise à niveau et non des cours de rattrapage, c’est-à-dire il permet de maintenir le niveau des élèves avant la reprise des cours”, a-t-il précisé.

Au cours de l’enregistrement de l’émission, deux jeunes lycéennes ont présenté leur expérience “Un tourbillon d’eau”. Cette expérience a été accueillie par l’assistance comme un succès de la part de ces jeunes lycéennes.                      

   Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here