Syndicat de l’enseignement privé laïc : Des enseignants victimes de licenciements abusifs et d’arrestations arbitraires

1
Les responsable du SNEC

Le Syndicat de l’Enseignement Privé Laïc (SEPL) affilié au SNEC (Syndicat National de l’Education et à la Culture) va en guerre contre les promoteurs indélicats d’écoles privées. Pour cause, leurs membres sont victimes de licenciements abusifs et d’arrestations arbitraires. L’information a été donnée samedi dernier au cours d’un meeting tenu dans la salle de conférence de la Bourse du Travail.

Des enseignants de Kati et de Bamako avaient répondu présents à l’appel du syndicat. A l’ordre du jour, le licenciement de tous les enseignants du 1er et second cycles du Groupe Scolaire Doulaye Baba en Commune I du District de Bamako et remplacés par d’autres personnes. Ces licenciements ont été précédés par beaucoup d’autres abus de pouvoir de la part du promoteur de l’établissement, M. Bolozogola qui ne s’est pas empêché de cracher devant le syndicat d’enseignement qu’il faisait partie des gens qui violent impunément la loi au Mali et qui marchent gaillardement à Bamako. Que le syndicat peut se plaindre là où il veut mais que personne ne pourra l’inquiéter au Mali. Les témoignages des uns et des autres en disent longs sur l’attitude de ce promoteur.

Aussi, au Lycée Fraternité de Kati, des leaders syndicaux ont été jetés en prison par le promoteur Kassim Sidibé. Leur tort aura été de prendre contact avec ce promoteur pour la mise en place d’un comité syndicat conformément aux textes. Les victimes ont expliqué les conditions dans lesquelles ils ont été arrêtés et leurs conditions de détention à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako-Coura.

Au cours de ce meeting, le Syndicat de l’Enseignement Privé Laïc se dit déterminé à en découdre avec cette situation qui a trop perduré et qui a malheureusement fait beaucoup de victimes. Ils ont décidé de se donner la main pour aller en guerre contre ces promoteurs indélicats qui passent toute leur vie à piétiner les textes. Aujourd’hui lundi, d’autres décisions seront prises au cours d’une Assemblée générale prévue à la radio Kayira.

Le SEPL, pour terminer, a remercié le Secrétaire général de l’UNTM, M. Yacouba Katilé, le secrétaire général du SNEC, M. Maoulud Ben Kattra et le Dr. Oumar Mariko pour leur courage et leur soutien.

 

Youssouf SANGARÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.