Changement climatique : La protection de nos forêts aux spéculateurs fonciers s’impose

2

Au moment où le monde se bat contre le Changement climatique avec des politiques protectrices de l’environnement, les autorités maliennes s’adonnent à de l’urbanisation irréfléchie. Pour s’en convaincre, il faut aller voir les forêts classées dont les localités ont eu la traversée de goudron, elles sont toutes vendues et sont en pleine construction. Des hameaux installés dans les forêts deviennent des villes et tout ça dans un pays dont les deux tiers du territoire se trouvant dans le désert. A ce rythme, quel avenir pour la généralisation future ?

La quasi-totalité de nos forêts sont vendues aux nantis sous prétexte ‘’Agricole’’, mais les preneurs ne sont que des paysans de dimanche dont la vocation réelle est d’attendre la valorisation des terres pour procéder à des morcellements. Le phénomène est en pleine expansion surtout dans la région de Koulikoro et une partie de la région de Kayes.

Les habitants des villages riverains vendent, les mairies et les sous-préfectures légalisent. Ensuite les acquéreurs se mettent à construire des buildings dans ces forêts. En tout cas, ils sont pour la plupart de ceux qui ont une influence sur la gestion de l’Etat directement ou indirectement.

L’autre conséquence du phénomène est que, nombreux sont des familles installées dans les villages riverains de forêts des décennies durant sans terre à cultiver. C’est eux qui doivent pouvoir exploiter si l’on doit exploiter les forêts pour l’agriculture vivrière mais elles ne doivent pas être cédées à de propriétés privées. En tout cas, les autorités en charge de l’environnement sont fortement interpellées pour la protection des forêts des accapareurs et spéculateurs fonciers de tout acabit.

Daouda Z Kané

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ces autorités incompétents corrompus vendront, les sièges des eaux et forêts du Mali, comme la été la ville de Kidal avec son nouveau aéroport pour faciliter le transport des richesses du sahel volés vers l’Occident et certains pays arabes.

    les bases militaires d’une armee nationale malienne ont été cédés à des copains.

    troisième régions et ses richesses d’une nation sont entrain d’etre cédés aux multinationales etrangeres avec participation aux actions par ces mêmes dirigeants maliens politiques, militaires, fonctionnaires milliardaires et simples agents de l’État, chacun se couvre pas de coupable.

    Ibk et ses amis ont volés le budget de l’armée nationale malienne sans aucun procès, il vient d’être réhabilité à la demande du parrain. C’est ça une Mafia.

    Même le Palais de koulouba sera vendu un jour par nos prédateurs.

    ils sont comme la perche du Nil qui ramasse et mange tout ceux qu’il croise. C est pitoyable!

    La corruption et blanchir cet argent a atteint un tel niveau qu’il faut appliqué la peine de mort pour donner des exemples aux autres, mais si tout le monde à volé dans les caisses de l’etat qui va jugé qui? Qui va exécuté qui?

    Courage aux vrai patriotes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here