Le ministre Youba Bah plaide pour l’adoption de stratégies plus résilientes face aux effets du changement climatique

0

Le ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’élevage et de la pêche, Youba Bah, a coprésidé le vendredi 15 octobre la célébration de la journée internationale de la femme rurale et la journée mondiale de l’alimentation. Occasion pour lui d’appeler les producteurs à renouveler leur engagement pour la promotion des Objectifs de Développement Durable.

Avec comme thème « Soutenir la transformation vers des systèmes agroalimentaires plus efficaces, inclusifs, résilients et durables pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure », la journée mondiale de l’alimentation est d’ordinaire célébrée le 16 octobre.

Le couplage de la journée internationale de la femme rurale à la journée mondiale de l’alimentation, depuis 2014, participe de la volonté du gouvernement de permettre une plus grande participation des femmes rurales au débat sur les conditions de travail et d’épanouissement à la faveur de la journée à elle dédiée. C’est ce qu’a indiqué le  ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’élevage et de la pêche, Youba Bah.

Cette journée, 42e du genre, est un moment d’échange et de partage d’information sur les systèmes alimentaires en vigueur, en vue d’une capitalisation des expériences réussies et de corrections de celles moins réussies pour une meilleure alimentation des Maliens ruraux et urbains.

Car la journée mondiale de l’alimentation, selon lui, est l’occasion pour le gouvernement malien d’appeler les producteurs, et, en particulier, les femmes rurales, à renouveler leur engagement pour la promotion des Objectifs de Développement Durable par l’adoption de stratégies plus résilientes face aux effets des changements climatiques pour une production suffisante et de qualité pour la population.

Aussi, le ministre Youba Bah a-t-il respecté la tradition. Il a mis à la disposition des femmes rurales, 32 000 kg de semences de riz, de sorgho, de mil, des équipements agricoles et des kits de transformation de poisson. Le ministre Bah a terminé son intervention en assurant que le gouvernement de la transition, à travers le département du Développement rural, va poursuivre les actions en cours pour l’amélioration des conditions de travail des femmes rurales en vue d’accroître la contribution du secteur agricole au PIB du Mali.

À titre de rappel, les femmes contribuent de 60 à 80% à la production alimentaire nationale. Elles couvrent les besoins en eau et en combustible à 90% et sont impliquées à près de 52% dans le processus de production, d’acquisition, de transformation ou de conservation du poisson au Mali.

Abdrahamane SISSOKO

De retour de Kita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here