L’affaire des frères Monékata se poursuit : Le récidiviste assassin s’est échappé de la prison centrale de Kati

    9

    Le  tueur arrêté depuis janvier dernier, par la gendarmerie de Kalaban-coro a pu s’évader de la prison centrale de Kati. Il s’agit précisément de Bakaridjan Monékata, le frère de Kaba Monékata qui a succombé ses blessures des suites de l’agression subie par les habitants du quartier lors de leur arrestation. Ces deux bandits armés, tous ex-soldats de l’armée malienne avaient troublé l’ordre public à Kalaban-coro  Adeken.

    Un adage bambara dit que : “tous les jours appartiennent au voleur, mais un jour appartient au propriétaire“. Cet adage colle bien aux malfrats qui ont été cueillis comme de poisson dans l’eau le janvier dernier à kalaban-coro Adeken. C’est à la suite du vol de la moto de Daouda Sissoko, communément appelé Polo, victime d’une amputation de la main par les deux frères que le réseau a été démantelé par les habitants du quartier.

    En effet, après avoir été arrêtés et bastonnés par ces derniers qui voulaient en finir avec eux. Car, ils sont considérés comme les auteurs de tous les vols commis dans la zone. Heureusement pour les bandits, la gendarmerie est intervenue à tempspour calmer les ardeurs des habitants et les a incités à laisser les voleurs récidivistes à leur disposition. Malgré cela, Kaba Monékata grièvement blessé et transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins n’a pas survécu à ses blessures.

     Deux jours après, les jeunes du quartier se sont mobilisés pour marcher sur la gendarmerie pour mettre fin à la vie de son complice (l’autre frère, Bakaridjan Monékata). Mais leur ardeur a été apaisée par les gardes qui les ont rassurés de leur maintien en garde à vue jusqu’au jour du jugement. Incroyable, mais vrai, aujourd’hui, les habitants viennent d’avoir raison sur les gendarmes. Car le nommé Bakaridjan Monékata s’est évadé le 16 novembre dernier sans laisser de traces à la prison centrale de Kati. Cette histoire d’évasion inquiète les habitants de Kalaban-coro Adeken, car ils craignent de la vengeance du délinquant ou la commission d’autres vols ou de meurtres. Les autorités sont interpellées afin de mettre rapidement la main sur Bakaridjan et de renforcer la sécurité  du quartier.

    Rappelons que lors de l’arrestation des deux frères de sang, ils avaient en leur possession des armes et munitions pour leur opération.   

                                   Korotoumou DOUMBIA, stagiaire

    Commentaires via Facebook :

    9 COMMENTAIRES

    1. Rien d’étonnant pour sa fuite. Ca me fait mal de le dire mais l’article 320 reste jusqu’à présent le meilleur choix pour les bandits maliens.
      La justice malienne a failli 👿

    2. Korotoumou Doumbia, pouvez vous aller à la recherche de l’information pour ne pas raconter du n’importe quoi. Les frères Monékata sont morts tous les 2. Le second a lui aussi rendu l’âme quelques jours seulement après son frère. Ne créez pas la psychose au sein de la population.

    3. Brave population de Kalabancoro Adekene, soyez tranquille car ce bandit recidiviste rejoindra bientôt son frère.
      Cette fois, les gendarmes qui s’imposeront seront immolés.
      En bon entendeur, salut 😈 😈 👿 👿

    4. La faute incombe aux gardients de prison qui l’on laisser s’echappé malheure a lui

    5. Je pense cela interpelle les autorités à insérer l’article dans notre constitution 325 car ce bandit de grand chemin fera d’autres victimes.
      La justice malienne est incompétente.

    Comments are closed.