Autonomisation de la femme : L’ANPE et l’ONG Agir offrent un magasin de vente des produits locaux aux femmes transformatrices de Kati

0

Dans le cadre de la célébration de la Journée panafricaine des femmes du Mali, l’ONG-Agir et l’ANPE volent au secours des femmes transformatrices de produits agroalimentaire de Kati en leur offrant un magasin flambant neuf estimé à plusieurs millions de F CFA.

Le geste appréciable de l’ANPE et de l’ONG Agir s’inscrit en droite ligne de leur politique d’autonomisation et de l’indépendance économique de la femme.

Depuis son arrivée à la tête de l’ANPE, le directeur général, Ibrahim Ag Nock dans le cadre de l’exécution des missions a lui confiées par les autorités, n’a cessé d’apporter des solutions à l’épineuse question de l’emploi, notamment l’emploi féminin et celui des personnes en situation d’handicap.

Ainsi après les projets intégrateurs dont il est initiateur dans les régions de Ségou, Kayes et Koulikoro, il fait aujourd’hui de l’indépendance économique de la femme son credo afin que de Kayes à Taoudéni, l’ensemble des femmes de notre pays puisse relever le défi du sous-emploi et de la précarité.

Les résultats de ces différentes innovations font l’objet de point de presse semestriel dans le seul but d’être à hauteur des missions confiées.

La mise à disposition d’un magasin aux femmes transformatrices de Kati objet de la cérémonie a été possible grâce à l’impulsion du ministre de tutelle Me Jean Claude Sidibé qui fait également de l’emploi féminin un passage obligé pour l’atteinte des objectifs de plein emploi pour tous.

En partenariat avec l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), à travers le projet “Appui aux associations de femmes transformatrices des produits agro-alimentaires locaux dans les régions de Koulikoro, Ségou, Mopti, Sikasso et le district de Bamako”, l’ONG Agir a ouvert des magasins de vente des produits locaux mis à disposition des femmes transformatrices avec pour objectif de promouvoir la commercialisation de nos produits agro-alimentaires transformés.

Ainsi, depuis 2017, l’ONG Agir, avec l’ANPE, a créé, aménagé et équipé des points de vente à Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Sikasso Tombouctou Gao ainsi qu’à Bamako. Et de nos jours, plusieurs associations bénéficient de cet appui dont : 24 à Kayes, 12 à Tombouctou, 9 à Gao, 11 associations dans la région de Mopti, 9 à Sikasso, 11 à Koulikoro, 15 à Ségou et 6 à Bamako. Sans compter les associations de Kati, Kita et Diré qui vont rejoindre la grande famille.

En tout, 97 associations féminines bénéficient de l’opportunité des magasins ouverts déjà dans 8 localités.

Ce projet, en plus des femmes membres des associations en activités, aide à créer des emplois durables pour des jeunes filles déscolarisées en qualité de caissières dans chacune de ces régions.

Aussi, il est important de rappeler quelques actions de la première Dame, Mme Kéita Aminata Maïga. Mme la première Dame, présidente de l’ONG Agir, est et reste convaincue que les femmes ont leur part à jouer dans l’essor de l’économie malienne et que, pour ce faire, elles ont besoin d’être autonomes, d’avoir des activités génératrices de revenus. Plusieurs de ses activités vont à l’endroit des femmes et des jeunes filles du Mali pour leur autonomisation.

Dans le cadre du programme d’éducation et de formation de l’ONG Agir, la première Dame a ouvert des centres de formation en informatique à Bamako, Ségou et Mopti pour jeunes filles déscolarisées ou non scolarisées qui, après leur formation, ont reçu des kits et des locaux pour mettre en pratique ce qu’elles ont appris.

On se le rappelle, le 1er juillet 2019, 196 jeunes filles et femmes qui ont été formées en hôtellerie et en multimédia à travers le projet Sweed ont reçu leurs kits d’installation qui leur permettent d’être fonctionnelles dans l’immédiat. Et là ce n’est que 196 sur 950 autres jeunes filles qui bénéficieront de formations dans divers domaines. Et c’est sans compter toutes les centaines d’autres jeunes filles qui sont déjà actives et subviennent aux besoins de leurs familles.

Des actions qui contribuent à l’autonomisation de la jeune fille et de la femme. Un engagement qui a valu à Kéita Aminata Maïga plusieurs distinctions dont la plus récente la distinction d’honneur et d’excellence remise par l’UNFPA à son cabinet le 14 juin dernier pour toutes ses actions en faveur de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes et l’autonomisation des filles et femmes déscolarisées.

Au cours de cette cérémonie, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean Claude Sidibé, a promis que son département, à travers l’ANPE, multipliera des actions de ce genre à l’endroit des femmes qui solliciteront son concours. Il a également remercié la première Dame Mme Kéita Aminata Maïga pour ses gestes multiplicateurs à l’endroit des femmes et des jeunes filles du Mali

Après la coupure du ruban, la première Dame et ses invités ont visité le magasin, découvert les produits proposés et ont acheté quelques-uns à emporter. Les femmes de Kati et environs ont désormais un endroit propre adapté pour se procurer des produits locaux de bonne qualité et apporter plus de bonheur à leurs familles.                                                                            

  Source ANPE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here