À la Une: le Mali veut négocier avec des groupes jihadistes

2

« Au Mali, la lutte contre le terrorisme va connaître un nouveau paradigme ; pointe le site d’information Maliweb. Sans faire d’annonce officielle, les autorités de la transition ont donné quitus au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. (…) L’option de négocier avec les groupes armés terroristes, bien qu’approuvée par l’écrasante majorité des maliens, avait été classée dans les tiroirs par le régime d’IBK en raison de l’opposition de l’allié français. Aujourd’hui, Bamako, en froid avec Paris, a décidé de passer à la vitesse supérieure en décidant de mettre en œuvre cette recommandation. »

Alors, poursuit Maliweb, « ces négociations, si l’on en croit certains proches du Haut conseil islamique, seront menées avec les chefs du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, avec Al-Qaïda au Maghreb islamique et tous les potentiels chefs djihadistes. (…) Le Haut conseil islamique devrait, dans les prochains jours, mettre en place un comité pour mener à bon port cette mission. »

Et un nom circule, celui de l’imam Mahmoud Dicko. En raison, précise Maliweb, « des affinités qu’il entretient avec Iyad Ag Ghali et Amadou Kouffa. Le premier et l’imam Dicko se connaissent bien pour avoir été formés en Arabie Saoudite et viennent tous deux du nord. Tandis que le second, Amadou Kouffa, et l’ancien président du HCI parlent peulh et semblent se connaître. Autant de similarités et de rapprochements qui font que l’Imam Dicko serait l’interlocuteur idéal avec les chefs terroristes. »

« Les américains ont bien discuté avec les talibans… »

Interrogé par Jeune Afrique avant-hier, Le Premier ministre malien, Choguel Maïga, a quasiment confirmé l’imminence de ces pourparlers : « cela fait des années que le peuple malien appelle à des discussions avec ces groupes. Cela ne veut pas dire que nous allons arrêter la lutte contre le terrorisme. Il ne faut pas tout confondre et faire de faux procès. En Afghanistan, les Américains ont bien fini par discuter avec les talibans, pourquoi ne pas faire la même chose ici ? »

A la question de JA, « des négociations sont-elles en cours en ce moment ? », Choguel Maïga répond : « ce ne sont pas le genre de choses dont on rend compte dans la presse. Mais vous avez pu l’observer : des otages ont été libérés, à l’image de la Colombienne, sœur Gloria Cecilia Narvaez, le 10 octobre dernier. Le travail continue pour que les autres otages connaissent le même sort. »

Les islamistes en position de force…

Pour Le Pays au Burkina, « ce dialogue envisagé avec les fondamentalistes religieux pourrait être une initiative louable… pour peu qu’elle ne soit pas un jeu de dupes et que cela permette de mettre fin à la barbarie et aux tueries aveugles de populations innocentes qui ont déjà payé un lourd tribut à cette guerre sans visage. Seulement, tempère le quotidien ouagalais, il y a de quoi s’interroger réellement sur les résultats qu’une telle initiative pourrait produire sur le terrain. Car, il est bien connu que les islamistes, qui prônent le rigorisme, ne renonceront pas à leurs exigences. Et dans le cas d’espèce d’un Etat laïc comme le Mali, on est curieux de savoir ce qui sera mis sur la table des négociations et surtout comment sera traitée la délicate question de l’application de la charia qui semble être, pour les fondamentalistes, un point non négociable. En outre, poursuit Le Pays, la logique voudrait qu’on ne négocie que si l’on est en position de faiblesse. Ce qui ne semble pas être le cas de Iyad Ag Ghali et Amadou Kouffa au Mali, bien au contraire. Et rien ne dit, à l’étape actuelle des choses, si ces derniers sont demandeurs d’une telle offre de dialogue ou même s’ils en seront preneurs. »

Nouvelle gifle pour la France

Enfin, et la France dans tout cela ? WakatSéra, toujours au Burkina, parle « de nouveau coup de poignard à Macron » : « cette carte des négociations sortie du béret magique du colonel Assimi Goïta ressemble fort à une nouvelle cartouche du pouvoir intérimaire malien dans son bras-de-fer avec Paris, pointe le site burkinabé. En plus des bruits persistants qui rapprochent de Bamako la société russe Wagner, cette négociation avec les djihadistes, à laquelle Emmanuel Macron s’est toujours dit opposé, sonne comme un avertissement sans frais pour l’Elysée. »

SOURCE: https://www.rfi.fr/fr/podcasts

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Usually what Mali want to do is not in Malians best interest. Malians are usually best off when they pursue what they would like to do. It seem to want register mentally same for all religions. To want pervert judgement plus eventually lead to detrimental outcome. Julu religion tend to favor would like thereof keeping no matter how raw it appear judgement that is reasonable under circumstance known. As cliche go try it you might like it? Spirituality of word want have religiously been most misunderstood despite holy books of religions clearly telling people not to want. To want pervert judgement therefore satisfying of want is extension of that perversion. We need discipline ourselves to deliver as feasible plus reasonable what we like under circumstance.
    When you consider France have for years been giving terrorists /jahadists /violent criminals safe place to stay plus military training it is reasonable for Mali to seek peace with those national plus international /terrorists /jahadists violent criminals but there is failure to consider international groups of them are dominant plus will overwhelm national groups unless they comply to international groups want. International groups used same tactic in Iraq. International group have greatest access to weapons plus funding above national terrorists /jahadists/ violent criminals. With United States supplying Taliban of Afghanistan with nearly 100 billion US dollars worth of weapons plus military equipment terrorists/ jahadists /violent criminals have virtual unlimited military arms plus equipment days away.
    Therefore dumb shit must stop now. We need discern what is in Malians people best interest plus is feasible to deliver then diligently pursue it. Like many of foreign religions ass kissers in Mali plus Negroid Africa international terrorists /jahadists/ violent criminals fear return of Negroid African Julu Religion plus are acting in accordance with intent of completing their conquest before Julu Religion return to Africa plus begin it’s hypersonic speed movement.
    Under conditions acknowledge Malians government need quickly plus decisively act in feasible manner along course resulting to Mali free of terrorists /jahadists /violent criminals plus managed by competent government plus secured by competent military. Is that too much to ask of Malians leaders? I hope not.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • Taliban did not occupy United States as terrorists/ jahadists/ violent criminals do Mali. More to point United States sought what it could pass off as honorable exit from Afghanistan thereof eliminating expense of costly war for which there was nothing to gain except import of illegal heroin that reduced amount of illegal heroin imported to United States from Latin America. United States could have completed water infrastructure needed in tens of major cities with money wasted in Afghanistan plus is to ashame to admit it. United States with Taliban negotiations is bad comparison Mali with occupying terrorists/ jahadists/violent criminals. True relevant comparison lie in France harboring plus training murderous terrorists/ jahadists /violent criminals plus due to international groups growing of those groups funding, size plus military withal. Thereof European police pressure should create if not already ongoing exodus of well trained plus armed terrorists /jahadists /violent criminals from Europe to Africa. That scare Malians government plus should do same to all of west Africa unless stupid. If attitudes among African leadership continue to exist selfishness will destroy all Negroids plus if we die of natural death we might live through majority of those murders. World no longer pity Africa. World project that image due to African leaders believe if they get world pity it will get them necessary help. Look at international military results in Mali. For most part that stop working years ago.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here