Youssouf Maïga Pdg de l’Office des produits agricoles du Mali : « Le stock global de sécurité alimentaire dans la région de Mopti est satisfaisant »

0

Présent à Mopti dans le cadre de l’opération d’urgence de distributions alimentaires gratuites des régions de Ségou et de Mopti, le Président Directeur Général de l’Office des Produits Agricoles ( OPAM ) s’est  prêté à nos questions. De l’OPAM ?

Le Pouce : Qu’en est-il du stock de l’OPAM ?

PDG Youssouf Maïga :Le stock global de sécurité alimentaire dans la région de Mopti est satisfaisant. Aujourd’hui, à travers les différents magasins de l’OPAM , nous avons environ 17 mille tonnes. Que ce soit à Kayes, à Sikasso, à Koutiala, à Ségou, à Mopti, à Gao, à Tombouctou, nous avons dans ces différents magasins un stock d’environ 17 milles tonnes que nous avons entreposé. En plus de cela, nous avons aussi acheté 25mille tonnes de riz qui sont aussi dans les magasins. Nous avons aussi  une session de la CEDEAO. En effet, la CEDEAO a aussi  mis au niveau du Mali, la réserve régionale de sécurité alimentaire. Nous avons reçu dans un premier temps 506 tonnes de riz et de maïs qui sont entreposées à Bamako. Nous avons aussi environ 2300 tonnes de riz à Koutiala. C’est les stocks de céréales   que la CEDEAO vient de mettre à la disposition du Mali pour les besoins de la population malienne en cette période assez difficile. Donc se sont des céréales que le Mali va rembourser à la CEDEAO grains pour grains en début de l’année 2020. Cela va renforcer notre stock de sécurité alimentaire pour que nous puissions faire face aux besoins assez urgents auquel le pays est confronté actuellement ».

Le Pouce : Cela voudrait dire que la période de soudure est assurée ?

PDG Youssouf Maïga : « La période de soudure est assurée avec tout ce stock. Le gouvernement a fait un appui exceptionnel à travers le filet social pour environ un 1,8 milliard de nos francs.  Ceci nous a permis d’acheter des céréales et d’assurer le transport de ces vivres dans les localités concernés. Le gouvernement a  donné de l’argent pour qu’on puisse acheter les 8000 tonnes, assurer le transport vers les populations qui sont affectées dans les régions de Ségou et de Mopti ».

Le Pouce : Quelles sont les Zones les plus affectés  par la crise alimentaire ?

PDG Youssouf Maïga : « Actuellement les zones les plus affectées sont les localités du centre notamment Ségou et Mopti. La région de Mopti est vraiment affectée. Quand le cadre harmonisé a fait son évaluation, sur les 600 milles personnes  qui sont affectées, il y a environ 47% qui résident dans la région de Mopti, soit environ la moitié. La région de Mopti est vraiment affectée et cela se comprend aisément. Nous avons aussi des attaques des groupes armés qui sévissent tous les jours pratiquement dans les localités. Et il faut faire face à cela. Nous avons aujourd’hui environ 50milles personnes déplacées et internes  dans la région. Il faut faire face à tout cela. Il n’est pas exagéré de dire  qu’en ce moment,  la région est la plus affectée du Mali ».

Le Pouce : Parlez-nous du partenariat avec les PTF ?

PDG Youssouf Maïga : « Je voulais aussi signaler le partenariat que le gouvernement entretient avec les partenaires techniques et financiers et notamment par avec le PAM. Sur les 16milles tonnes qui doivent être distribué gratuitement aux populations, le PAM a sollicité l’appui du gouvernement pour pouvoir bénéficier de 4 milles tonnes et à distribuer dans ce cadre. Ce partenariat a été  scellé avec le commissariat à la sécurité alimentaire. L’Etat a rétrocédé  gratuitement au PAM 4milles tonnes qui vont être distribuées par le PAM dans le cadre des distributions gratuites de 2019 conformément au plan national de réponse. C’est le PAM qui va assurer le transport de ces vivres vers les populations qui sont déjà identifiées. C’est vraiment un partenariat qui vient d’être noué entre l’Etat et les PTF par rapport aux distributions alimentaires gratuites. C’est une initiative qui a été aussi vécue au Malawi et en Gambie. Le Mali est le 3ème pays à s’engager dans cette initiative, qui renforce non seulement le partenariat mais  la confiance que les partenaires ont envers l’Etat. Ils savent maintenant que les choses se font de façon plus transparente et que tous les partenaires aussi peuvent être membres et s’impliquer directement dans la distribution alimentaire gratuite. C’est une initiative à saluer  qui permet d’alléger les dépenses de l’Etat. C’est une chose que nous venons de nouer et que nous allons continuer à approfondir dans les années à venir ».

Le Pouce : Comment se porte ce fleuron de l’indépendance, qu’est l’OPAM ?

PDG Youssouf Maïga : « L’OPAM se porte assez bien. Nous essayons de faire  de notre mieux malgré les difficultés que nous rencontrons, notamment au niveau de la mobilisation des financements. Je pense qu’avec l’apport du Premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé  qui a donné des instructions assez fermes pour que tous les mandats en souffrances soient réglés dans les meilleurs délais, cela va nous permettre de soulager les fournisseurs de céréales et les transporteurs qui attendent. »

Interview réalisée à Mopti par Tiémoko Traoré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here