L’armée algérienne arrête un chef terroriste à la frontière algéro-malienne

0

L’émir de la sériat El Mohadjirine (la section des exilés de Médine) appartenant à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a été arrêté et trois de ses acolytes (tous de nationalités étrangères) ont été tués dimanche matin par l’armée algérienne à la frontière avec le Mali, a indiqué à Xinhua une source sécuritaire algérienne.

Il s’agit, selon la même source, du chef terroriste Ag Ouhli Abdellah, connu des services de sécurité sous le nom de “Abou Alqama Al Nidjiri (le Nigérien)”.

L’opération a été rendue possible suite à une embuscade tendue par l’armée dans le désert de Bordj Badji Mokhtar, relevant de la province d’Adrar, à 2.240 km à l’extrême sud-ouest d’Alger.

Le groupe terroriste qui s’est, selon la même source, infiltré depuis le Mali voisin a été à bord d’un véhicule 4X4, équipé d’un fusil mitrailleur contre-aviation (DCA). L’armée a récupéré sur les terroristes des armes et des minutions.

Le climat d’insécurité qui règne au Nord Mali et en Libye n’est pas sans conséquences sur l’Algérie. Pour y faire face et se protéger, l’armée algérienne est déployée tout au long de ses frontières sud et est. Fi

Commentaires via Facebook :

PARTAGER