Accidents de la route et catastrophes naturelles : Services victimes accidents s’installe au Mali

0

« Le Groupe Services Victimes Accidents (SVA) , est une dynamique de développement axée sur le bien être des personnes victimes de préjudices du genre accidents de circulation routière, incendies, inondations, et  toutes autres formes de sinistres ou de préjudices susceptibles de nuire à la vie normale du citoyen », a indiqué Yaya M Coulibaly, volontaire à SVA. Selon lui, l’approche du Groupe SVA consiste à accompagner l’individu, à initier les procédures allant dans le sens de la réparation des préjudices et de l’obtention des dommages et intérêts en sa faveur en tant que victime.

 

Il a indiqué que les résultats d’un sondage, a révélé  qu’un grand  nombre de personnes victimes des accidents de la  circulation routière ignore en grande partie les recours administratives et juridiques pour obtenir réparation du préjudice subi. « Il s’agit d’entamer, au nom des victimes des accidents de la circulation  routière des procédures administratives et juridiques allant dans le sens  de leur dédommagements », a-t-il précisé. Avant que l’objectif principal recherché est d’aider les personnes victimes d’accidents de la circulation. « Il s’agit de créer un partenariat dynamique entre les assurances, les services de polices, de la gendarmerie,  la protection civile, les syndicats de transporteurs, l’association malienne des droits de l’homme, les structures techniques de l’Etat et la société civile », a-t-il-ajouté.

 

Pour sa part, Younoussa Bengaly, Président de l’ONG World Mali, initiatrice de SVA, dira que l’initiative, outre, le fait de l’aide individuelle permet de créer  et d’asseoir la base d’une banque de données fiables en matière de statistiques pour les services en charge de la sécurité, de santé, de solidarité, ou même de perspective de création d’emplois. Plus précis, il dira que la démarche qui vient en appui aux services compétents de l’Etat, vise à sensibiliser l’opinion publique par rapport aux dangers de conduire sans assurances, sans respecter le code de la route, sans respecter les visites techniques, sans avoir les documents valides que constituent les pièces du véhicule. « Notre souci majeur du projet est  d’aider au mieux les autorités maliennes à circonscrire et à éradiquer les dangers que sont les accidents routiers en milieu interurbains et urbains et surtout les conséquences qui en découlent », a-t- il-indiqué.

Assane Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER