Magazine : La police malienne relance la revue le « Gardien de la Paix »

1

A la faveur d’une conférence de presse, la Direction générale de la police nationale a procédé, le Mardi 26 Avril 2016, au lancement officiel du magazine d’information générale sur la revue de la police nationale intitulée le « Gardien de la paix ». Financé par EUCAP-Sahel au Mali, le projet  a été initié pour mieux communiquer sur les actions régaliennes de la police aux services de la paix et de règlement de l’ordre public. La cérémonie solennelle de lancement a enregistré la présence du directeur général de la police nationale, le contrôleur général, Moussa Ag Infahi et du Chef de mission d’EUCAP Sahel Mali, Albrecht Conze.

Il faut noter que le présent magazine d’informations générales dont la parution se fait de façon trimestrielle aborde les sujets portant sur les événements que notre pays a vécus depuis le déclenchement de la crise de 2012 à maintenant. Il s’agit des questions portant sur la sécurité et la paix en général surtout concernant  la vie de la police et la vie de la nation. Selon le directeur général de la police nationale, Moussa Ag Infahi, compte tenu des événements passés, les conditions sont réunies aujourd’hui pour relancer le « Gardien de la paix ». Pour lui, cette revue va aborder des sujets qui intéressent tout d’abord la vie de la police nationale, mais elle reste  ouverte à toutes les questions d’intérêt national  concernant la vie de la nation. A travers la présente revue, a dit le directeur général de la police nationale, plusieurs informations seront disponibles sur les nouvelles innovations dans les actions de la police comme par exemple : la FORSAT (Nouvelle force spéciale de la police nationale) qui est mise en place pour lutter contre le terrorisme et les tâches et les responsabilités du policier dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens dans notre pays. Par ailleurs, il a remercié le partenaire financé du projet qu’est l’EUCAP Sahel Mali (la Mission Européenne de renforcement des capacités maliennes). Pour sa part, le chef de mission d’EUCAP Sahel Mali, Albrecht Conze, a indiqué qu’une police moderne doit communiquer et ne pas rester muette d’où la nécessité de la mise en place de ladite revue de la police nationale.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Si Oumou Djata a decide’ que c’est cette viande qu’il faut pour son idiot de Konate’, OU’ EST VOTRE PROBLEME????
    RIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comments are closed.