Lors de la rencontre avec les différents syndicats de la police : Le Capitaine Amadou Haya Sanogo les a exhortés à l’unité et au respect de leurs différents commandements

6

Hier dimanche 22 avril au Quartier général du CNRDRE à Kati, le Capitaine Amadou Haya Sanogo a rencontré les différents syndicats de la police nationale. Cette rencontre avait pour objet d’échanger afin de dégager une nouvelle piste pour redorer l’image de la police. 

Pour la première fois réunis autour de la même table, les différents syndicats de la police nationale étaient tous présents pour parler le même langage : l’unité.  Conscients que les trois corps de la police (le corps des Commissaires de Police, des Inspecteurs de Police et des Sous-officiers) sont complémentaires, les différents syndicats ont décidé de s’unir et d’enterrer la hache de guerre qui existait entre certains syndicalistes. Au cours de cette rencontre, les syndicalistes ont remis au Capitaine le nouveau statut de la police, élaboré récemment pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Le seul point de divergence souligné était le reclassement.
Au terme des entretiens, le Capitaine Amadou Haya Sanogo s’est réjoui de la volonté des policiers de s’unir afin de bien mener les missions qui leurs sont confiées. S’adressant aux syndicalistes, le président du CNRDRE les a exhortés à l’unité et au respect de leurs différents commandements «je vous demande d’aider vos différents commandements dans leur travail et que chacun informe sa base respective au strict respect du corps» a recommandé le président du CNRDRE.

Bandiougou DIABATE

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Vous n’avez rien compris vous qui pensez que sanogo a peur d’aller au nord alors qu’il a tjrs precise qu’il besoins de moyen pour aller combatre. donc tant qu’on lui a pas mis dans les conditions on ne doit rien le reprocher.

  2. Le reveil sera dur pour les maliens. Si votre haine pourAtt vous fait perdre de vue les réalités, c’est très grave.Que peut faire le cnrdre si n’importe quel policier peut en son nom aller menacer un juge avec son armée de service? C’est bientot le chaos. Resaisissez vous mes frères et pensons au seul interet du mali.comme dit le proverbe”Lamini ne peut que tuer l’éléphant,il ne peut pas le porter sur sa tête”.Sanogo ne pouvait que faire partir ce regime honni.Mais tout le monde doit se donner la main.Boutez neanmoins dehors les poliiques vereux.

  3. Sanogo ne fait plus allusion au nord et pretend faire le “kokajè” alors que lui meme … Je le vois mal meme sous les ordres d’un Président élu démocratiquement.
    L’armée qui doit se battre pour assurer l’intégrité territoriale a pris gout au pouvoir, du coup les maliens ne dorment plus.
    Ceux qui soutiennent encore le CNRDRE vont se mordre les doigts un jour.

  4. Vraiment Sanogo est un type de parole
    le Capitaine tient toujours a sa parole
    c ‘est petit à petit que l oiseau fait son nid
    Bon courage sanogo

  5. Monsieur de la Police, vous avez interet à aller dans le meme sens. Il y’a longtemps que vous refusez de vous rencontrer, mais si le Capitaine est parvenu à vous regrouper autour d’une table, c’est une bonne chose et cet evènement est à saluer. Maintenant, il s’agit pas seulement de s’unir autour d’un prjet de statut, il s’agit de voir comment revoir la situation au sein de la Police en général et le syndicalisme qui a complètement denaturé cette Institution. Comment continuer à suivre les différentes Centrales qui vous manipulent depuis des années? Comment ne pas vous prendre en charge desormais et mettre en place un syndicat unique et autonome? Comment ne pas organiser les Etats Généraux de la Police et demarrer sur de bonnes bases.Regardez comment sont vos mentors des 2 Centrales divisés entre pro et anti putsh!!!!! C’est aberrant tout ça. Nous avons besoin que le Mali se remette de toutes ces péripeties. Vous devez rester des patriotes et aider à recouvrer l’intégrité nationale et remettre en place l’administration. Aucun Policier étranger, ni militaire ne quittera son pays pour faire le travail à votre place. On a vu ce qui se passe ailleurs. Alors retrouver vos esprits après tout ce que vous avez subi et mettez-vous à la disposition du peuple malien dont les vrais patriotes ont en tout temps besoin de vous. Que Dieu protège notre pays

  6. Tu feras mieux encore si le Nord faisait partie de tes priorités cher capitaine.

Comments are closed.