6 ème Congrès de l’Adema-Pasj annoncé pour Mars 2021 : Le cap de revanche sur fond de querelle de leadership

0

Pendant que la majorité des composantes de la scène politique nationale a les yeux rivés sur la gestion de la Transition et sur leur partition dans le processus, les Ruchers semblent plutôt préoccupés par leur cuisine interne. Et pour cause, l’instant n’a jamais été aussi propice pour trancher pour de vrai une question longtemps latente : le renouvellement de leurs instances dirigeantes. Le Comité Exécutif sortant du Pasj a ainsi penché là-dessus, la semaine dernière, en décidant de se projeter sur le mois de Mars les prochaines assises ordinaires de la Ruche. Un long processus est ainsi engagé pour déboucher sur l’installation d’un nouveau CE, des différentes commissions de l’Adema ainsi que sur la mise en place de l’ensemble du dispositif devant préparer le parti aux futures élections générales. Les enjeux sont en définitive assez importants pour raviver la guerre des chapelles habituelles, les traditionnels tiraillements sur fond de convoitises et de chocs d’ambitions pour la présidence du Parti de l’Abeille et partant le prestigieux statut de porte-étendard à la future présidentielle. Une foire d’empoignes donc en perspective, tel que l’Adema en a habitué les observateurs de la scène politique depuis 2002. En tout cas, les prochaines échauffourées pourraient n’avoir rien à envier aux précédentes tant les acteurs de la Ruches en ont à découdre. Il faut par exemple logiquement s’attendre au rebondissement de vieux contentieux que ne manqueront pas de mettre au goût du jour les tendances tombées en disgrâce en son temps, pour avoir combattu le renoncement de la famille politique commune au profit d’IBK lors de la présidentielle de 2012. Le chamboulement rocambolesque du quinquennat obtenu dans la foulée est une logique opportunité de revanche pour les adeptes de la candidature interne, dont beaucoup en avaient essuyé une sanction disciplinaire. La même guéguerre a récemment refait surface dans la foulée des contestations du régime avec notamment une série de manifestations ayant ratissé si large dans les rangs de l’Adema que le Comité exécutif a dû réagir par des menaces de sanctions contre ses «objecteurs de conscience». Le prochain congrès est peut-être pour eux l’heure de la revanche après que le peuple, par-delà les élections, a cautionné la déchéance infligée à la majorité présidentielle par le coup de force de l’armée. 

C’est l’atmosphère qui devrait logiquement jalonné les différentes étapes préparatrices du congrès de la Ruche, à savoir : le renouvellement de ses comités entre Octobre et Novembre, des sous-sections entre décembre et janvier et des sections en février. La boucle sera bouclée avec le grand conclave décisif de mars après la tenue dans la même période des assises des mouvements affilés de femmes et jeunes du parti. 


A Keïta 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here