Débat sur la paix, sécurité et gouvernance : La deuxième reculade de la majorité

95

La rencontre prévue entre majorité et opposition a été reportée du 12 au 19 décembre. Motif avancée de ce report : la visite d’Ibk dans la région de Ségou. C’est un exemple du pilotage à vue érigé en méthode de gouvernance du pouvoir actuel. La visite du président dans la région de Ségou, envisagée depuis plus de deux mois, doit-elle être un prétexte pour freiner le fonctionnement normal du pays ? Pourquoi ne l’a-t-on pas prise en compte avant de se prononcer sur une date ? Décidément, la majorité présidentielle, composée de plus de 80 partis politiques, ne fait aucun effort pour masquer le fait qu’elle n’est que sa plus simple expression et son incapacité à résoudre les problèmes.

 

Contrainte, malgré elle, à assister en spectatrice à la descente aux enfers du pays, sous la commande du Président IBK, l’opposition républicaine et démocratique, a été finalement appelée à la rescousse. Le mercredi dernier, a eu lieu une première rencontre entre l’opposition et la majorité présidentielle, sur une initiative de celle-ci. Un réveil tardif (mieux vaut tard que jamais), car le pouvoir était resté jusque là sourd aux remarques et suggestions de l’opposition, pour sortir le pays de la situation chaotique du fait de la crise politique et sécuritaire en cours depuis 2012.

 

Or il est difficile d’envisager ce pays paisible avec une classe politique qui s’entre-déchire et dont les partis se regardent en chiens de faïence. L’initiative de la majorité est elle sérieuse ? Va-t-on assister à de réelles retrouvailles de la classe politique malienne autour de l’essentiel pour tirer le pays de la crise ?

 

Qu’est ce qui motive cette subite et tardive sollicitation de la majorité présidentielle jusque là hostile à toute proposition de l’opposition républicaine et démocratique ? Dans une interview accordée à notre confrère « Le Prétoire », le lundi, le Président de la majorité présidentielle, Dr Boulkassoum Haïdara  a tenté de se justifier. A travers cette rencontre, a-t-il expliqué, la majorité présidentielle a « souhaité que la classe politique parle à peu près le même langage, c’est-à-dire loin  du processus de consensus, mais que la classe politique se mette d’accord sur l’essentiel: le Mali. Nous plaçons cette rencontre sous le signe «sauvons le Mali d’abord». Une volonté de rapprochement qui découle de l’impasse constatée par tous, du processus de paix. Le régime s’est révélé incapable de relever les défis de l’heure. Une réalité que le président la majorité présidentielle Boulkassoum Haïdara, ne semble pas d’ailleurs s’en cacher : « Il y a eu la signature d’un accord pour la paix et la réconciliation. Il y a eu des réactions positives et négatives de part et d’autre. Actuellement, l’insécurité bat son plein depuis le septentrion jusqu’au Sud. L’attaque de l’hôtel Radisson et d’autres en sont des témoignages éloquents ». Cet aveu du Président de la majorité présidentielle décrit à juste titre l’inquiétude des proches collaborateurs du Président IBK et l’essoufflement du régime sous le poids des problèmes auxquels il ne dispose d’aucune solution.

 

Vers un attelage de sauvetage ?

 

En optant pour ce choix tardif, mais jugé salutaire et responsable à plus d’un titre, la mouvance présidentielle semble rester, une fois de plus, dans un cercle vicieux. Car peut-on penser à soigner un malade sans y apporter un diagnostic sérieux ? Le Dr Boulkassoum, puisque c’est son domaine, est sans doute d’accord qu’il faut un diagnostic sérieux de la situation sécuritaire et de la gouvernance, par la classe politique malienne, rassemblant majorité et opposition. S’asseyant à la même table que la majorité, les leaders de l’opposition ne viendront certainement pas en gibier de potence, mais poseront sans doute des préalables logiques. Demander par exemple de vraies concertations pour déceler des solutions idoines aux problèmes de la Nation. De son côté, la majorité doit avoir l’humilité de reconnaître ses errements et ses erreurs, s’ouvrir à des critiques et accepter de prendre en compte les suggestions et propositions de l’opposition, dès lors que celles-ci sont reconnues pertinentes. C’est à ce prix que l’opposition se verra devant ses responsabilités historiques et son devoir patriotique de contribuer à la construction nationale. Si le pays n’appartient à personne seule, personne n’a le droit d’en exclure d’autres. A cet effet, la majorité doit tout mettre en œuvre, pour obtenir le soutien de l’opposition tout en reconnaissant les péchés du régime. Le jeu de cache-cache ne passera plus, place à la transparence. Jusqu’où la majorité présidentielle se montrera-t-elle disposée à réunifier la classe politique autour de l’essentiel ?

 

Les hésitations de la majorité présidentielle, ses reports sans motifs valables, et sa réticence au débat avec l’opposition républicaine et démocratique ne rassurent guère sur l’avenir de la Nation dont l’état exige un diagnostic urgent.

 

La mise en place d’un cadre de concertation lors de la première rencontre, le 2 décembre, suffira-t-elle à apaiser le front politique ? Certainement pas ; les images de Belkassoum Haïdara et de Tiebilé Dramé, conduisant les leaders de l’opposition, assis côte à côte, ne suffiront pas. Il faut aller plus loin pour donner un contenu à cette rencontre. Par cette rencontre, un pas nécessaire et audacieux a été fait ; il doit être maintenu gagné et faire plus.  Etablir une expertise et savoir que les maux qui minent aujourd’hui la République, tirent leur racine dans la mal gouvernance, installée à demeure.

 

L’opposition aux dires de Tiébilé Dramé, est favorable au dialogue politique pour sauver le pays. Mais, on ne peut sauver quelque chose, sans faire un diagnostic de la situation. Selon lui, l’opposition est prête pour discuter  et faire en sorte que le pays puisse se stabiliser. Face à cette urgence, pendant que le pays se trouve dans le creux des vagues, la majorité présidentielle conduite par Boulkassoum Haïdara semble jouer au dilatoire. Alors question : à quand l’attelage de sauvetage de la classe politique pour une même et seule destination commune dans l’intérêt supérieur du peuple malien ? Wait and see !

Youssouf Z KEITA

 

PARTAGER

95 COMMENTAIRES

  1. La majorité et l'opposition sont toutes deux des tenantes du pouvoir dans une démocratie. C'est indispensable qu'elle unissent leurs forces pour en faire une seule et sauver le pays.

  2. L’opposition et la majorité présidentielle doivent se donner la main, pour qu’ensemble elles permettent à notre pays de se sortir de cette crise une bonne fois pour toutes, tel est le souhait de tous les maliens !!!

  3. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage.

  4. Pas d’opposition, pas de majorité ce problème est un problème national même international, parce que c’est le Mali qui est menacé, c’est le monde entier qui est menacé, en un mot l’humanité est en danger entant que ce fléau existe. Comme l’a dit SOUMI CHAMPION chaque malien doit être un soldat pour combattre ce fléau qui n’est pas l’une de nos cultures, ni de nos religions. Chacun d’entre nous compte quelque chose dans ce combat. Vive le Mali et paisible !!!

  5. L’heure n’est pas aux acharnements politiques, ni aux critiques stériles, tous les maliens doivent former un bloc pour montrer au monde entier le degré et le modèle de la démocratie malienne comme les français l’ont fait tout récemment. Aux hommes politiques maliens, vous êtes vraiment priés de ne plus transformer les dérives du pays aux mots de critiques. Vive l’union !!!

  6. Toutes familles politiques de la politique malienne doivent mettre à côté ses convictions politiques et s’ajouter au gouvernement pour sauver notre pays du pire. C’est cela la démocratie, le Mali c’est nous et c’est à nous de lui donner tout. Toutes mes condoléances aux victimes du terrorisme !!!

  7. Arrêtons de nous entre discuter sur des sujets inutiles. L’essentiel est que nous avons été frappés et nous devons former un bloc, c’est-à-dire l’union nationale derrière nos autorités pour sauver notre pays et éviter une telle situation encore. Quelle bonne initiative pour l’avenir du Mali, c’est ce qui nous manquait depuis des années raison pour laquelle nous sommes dans toutes ces difficultés. Vive le Mali uni !!!!

  8. Oui à l’unisson, oui à une entente entre l’opposition malienne et la majorité parlementaire, oui à la mise en avant de l’intérêt de notre pays !!!
    Non à la dissociation, non aux critiques sans fin dans ce pays !!!

  9. Les journalistes maliens ne lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  10. Très franchement le temps n’est plus à la guerre ou encore à la dissociation, nous devons tous unir nos forces pour sortir notre pays de cette crise qui a durée trop longtemps, nous devons tous pendre conscience de cela 👿 👿 👿

  11. Merci à la majorité pour cette belle initiative.
    Mais faisons attention à notre opposition car je suis sûr qu’elle cherchera par tous les moyens à saboter ce noble action.
    Que Dieu protège notre Mali.

  12. Nous avions ici au Mali des opposants qui ne songent pas à l’intérêt du pays et qui changent à tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problème de l’autorité légale comme de l’opposition. Comme Soumaïla l’a dit dans une conférence de presse «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat» Mais malheureusement qui ne songe pas de la même sorte. Quand les djihadistes ont frappé CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apporté leurs soutiens au président de la république française, plus précisément NIKOLA SARKOZY, il a été reçu à l’Élysée par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide à cette crise qui était un problème de tous les français et même la situation du vendredi 13 Novembre doit servir les opposants maliens en une bonne leçon, voir comment les français se sont mobilisés derrière leurs président. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bâtir notre pays.

  13. Nous avions ici au Mali des opposants qui ne songent pas à l’intérêt du pays et qui changent à tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problème de l’autorité légale comme de l’opposition. Comme Soumaïla l’a dit dans une conférence de presse «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat» Mais malheureusement qui ne songe pas de la même sorte. Quand les djihadistes ont frappé CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apporté leurs soutiens au président de la république française, plus précisément NIKOLA SARKOZY, il a été reçu à l’Élysée par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide à cette crise qui était un problème de tous les français et même la situation du vendredi 13 Novembre doit servir les opposants maliens en une bonne leçon, voir comment les français se sont mobilisés derrière leurs président. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bâtir notre pays.

  14. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  15. Nos opposants son tellement malhonnêtes qu’ils cherchent toujours à rejeter leur faute sur les autres.
    Moi je pense que ce sont plutôt eux qui préparent une fuite des débats et veulent préparer nos esprits à croire en tout qu’ils nous diront concernant la majorité.
    Mais nous les maliens savons à quels genres d’opposants nous avons affaire.Leur magouille ne passera pas du tout.

  16. Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat. Ensemble pour bâtir notre pays !!!

  17. L’opposition malienne nous montre maintenant qu’on peut compter sur elle pour participer à la bonne gestion de ce pays, et le ton a été donné par l’honorable Soumaïla cissé, ce qui est vraiment une bonne chose pour le MALI !!!

  18. L’opposition n’est pour rien dans la gestion des affaires publiques de l’Etat. Elle a un statut juridique pour jouer pleinement son rôle de l’opposition. Elle doit le jouer dans l’intérêt général du pays et accompagner le gouvernement avec des propositions des plans de sortir de crise.

  19. la démocratie est le droit fondamental des citoyens qui doit être exercée dans des conditions de liberté, d’égalité, de transparence et de responsabilité dans le respect de la pluralité de l’opinion et de l’intérêt commun. Dans cet exercice tout le peuple malien est concerné, qu’on soit de l’opposition ou de la majorité présidentielle.

  20. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même.

  21. Monsieur le journaliste cupide,allez dire à vos patrons d’opposants véreux qu’on ne peut pas suivre deux objectifs au même moment.
    Tous les représentants de la majorité à cette rencontre sont en ce moment aller travailler avec le président dans sa tournée.
    Qu’ils attendent donc quelques jours et les choses reprendront…

  22. Il est vraiment temps que l’opposition malienne se joigne au gouvernement pour qu’ensemble, ils puissent sortir le pays de cette crise !!! Moi, personnellement je félicite l’acte de Soumaïla cissé envers les victimes du drame et les forces de l’ordre, c’est un exemple à suivre pour les autres membres de l’opposition malienne.

  23. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  24. La majorité vient de montrer son esprit d’ouverture au dialogue et à la démocratie.
    Si l’opposition malienne participe à ces rencontres avec objectivité et bonne foi,c’est notre Mali qui en sortira gagnant.
    Vive le Mali dans l’union.

  25. J’espère que l’opposition malienne va profiter de cette occasion pour montrer qu’elle peut être digne de confiance.
    C’est en fait une occasion que la majorité donne à nos opposants de prouver qu’au delà des dénonciations stériles,ils peuvent faire des propositions concrètes pour le développement de notre pays.

  26. Moi je pense que ce n’est qu’une question de temps.
    Ces malhonnêtes d’opposants étaleront leur mauvaise foi et ruiner tout espoir que certains maliens encore optimistes à leur endroit pourraient avoir.
    Comme le dit le proverbe:le vieux chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir.

  27. Hunnnn, l’opposition doit certainement avoir quelque chose derrière la pensée, mais il faut qu’ils comprennent que cette union est non lucrative et que cela doit être dans le cadre des bons fonctionnements de la nation.
    Sinon sans l’accompagnement au gouvernement l’opposition et la majorité doivent cesser d’exister.

  28. La majorité ne peut en aucun cas reculer face à un débat qu’elle même a initié.
    Si quelqu’un va fuir ces débats,ce sont ces opposants malhonnêtes qui ne veulent pas le bien des maliens.
    Ils font seulement semblant d’apprécier cette initiative pourtant ils ont en réalité contre.

  29. Cher journalistes véreux,pourquoi êtes vous fanatiques du mensonge et de la polémique sur tous les sujets?
    Je vous apprend que cette rencontre a été initiée par la majorité présidentielle.
    Nous les maliens sommes sûrs qu’elle va la mener jusqu”à son termes;à moins que vos patrons d’opposants incapables ne fuient le débat.

  30. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie.
    Le peuple ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits

  31. Je suis très heureux que la majorité présidentielle et l’opposition se retrouvent dans un cadre d’échange pour parler du développement économique et social de notre pays. En effet, cela augure des lendemains meilleurs pour notre pays.
    VIVE LE MALI ❗ ❗ ❗
    VIVE L’ETAT ❗ ❗ ❗

  32. “En optant pour ce choix tardif, mais jugé salutaire et responsable à plus d’un titre, la mouvance présidentielle semble rester, une fois de plus, dans un cercle vicieux.”
    C’est très ridicule ça mon cher journaliste. 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Je pense qu’on ne peut pas prétendre une chose et son contraire. Cependant, la majorité a montré sa disponibilité à discuter franchement des maux qui minent notre société et de proposer des solutions. Ne nous faites pas croire le contraire. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  33. Si tout le monde est est allé en tournée avec le chef d’Etat,avec qui voulez vous que cette opposition d’irresponsables tienne la rencontre?
    Mais ne soyez pas pressés car ces rencontres auront bel et bien lieu car la majorité qui l’a initiée et non ces opposants de merde.

  34. 😀 😀 Vive la politique malienne, celle qui est déterminer à servir son pays.
    Vive un Mali unis pour des causes noble qui est de défendre la nation.
    Vive les maliens quel qu’en soit sa position dans le monde entier…
    Ensemble nous feront un Mali fiers…
    😯 😯 😯 😀 😀 ➡ ➡ ➡ 8)

  35. Homme politique maliens, renonçons à nos revendications personnel qui souvent sont à la base de certaines polémiques qui empêche au pays de connaitre des avancements.

    Il faut que nous comprenions que le président élu agis dans l’intention de servir le pays, apportons lui nos soutiens et nos encouragements pour le bonheur de faire le pays ensemble.

    Dans une interview accordée à l’Ortm et Africable Télévision, à l’occasion du deuxième anniversaire de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a tendu une main fraternelle à l’opposition en l’invitant à venir l’”accompagner dans la mission nationale ” pour faire face aux ” défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte ” et “faire du Mali, un pays envié “. Si ces propos d’IBK devaient se traduire dans les faits, ne faudrait-t-il pas alors s’attendre à l’entrée dans la prochaine équipe gouvernementale des deux ténors de l’opposition républicaine, à savoir son chef de file Soumaïla Cissé et le président du PARENA, Tiébilé Dramé.
    C’est dans l’union que nous pouvons être un Etat fort.
    Vive le Mali

  36. Cher Kéita,vous devez comprendre que même les ténors de l’opposition malhonnêtes dont tu parles sont en ce moment en train de courir derrière le président IBK dans sa visite dans la région de Ségou.
    nous savons tous que ces cupides de dernière classe ne courent que pour se faire remarquer par le président.

  37. Je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en vue de trouver des voies et moyens visant à sauver notre patrie est la bienvenue. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie. Pour cela en tant que Malien j’en suis fier.
    VIVE UN MALI RECONCILIE AVEC LUI-MEME! ❗ ❗ ❗ ❗

  38. En tout cas le devoir de la nation nous interpellent tous, comme le disais le président de la république lors de sa rencontre avec l’opposition politique disais ainsi : «Je vais essayer, plus que par le passé, d’être le plus disponible possible vis-à-vis des uns et des autres pour que dans l’échange nous fassions en sorte d’améliorer l’existence de ce pays. Nous avons aujourd’hui des défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte…Si dans le parcours, des erreurs sont commises, ce serait mauvais que je n’ouvre pas les oreilles, que je n’écoute pas».

    «Je serai ouvert et fraternel à tous»

    Avant de poursuivre : «Je tends la main à mes frères de l’opposition. Il n’y a pas d’opposition contre IBK…Peut-être contre le RPM, mais pas contre moi…Il faut que chacun soit disponible à m’accompagner dans la mission nationale. Moi je suis disponible, je n’ai d’ailleurs pas le choix, pour qu’ensemble nous fassions de ce pays, un pays envié “.

    S’adressant à la société civile dont les leaders les plus en vue avaient été invités à assister à l’entretien, IBK a souligné : “Il est bon que vous sachiez que ce travail, c’est votre affaire à tous. Je serai ouvert et fraternel à tous les Maliens”.

  39. “L’opposition est prête pour discuter et faire en sorte que le pays puisse se stabiliser. “
    Nous sommes souvent prise par nos arrogances et autre volonté personnel qui peut nous faire oublier l’essentielle.
    Il est important de faire baisser tout autre désir qui n’est que personnel et se retourner au service de la nation. Il est bon que vous sachiez que ce travail, c’est votre affaire à tous, rient d’autre n’est plus important que le Mali.

  40. Pour ma part, je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en faveur de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre cher pays est un geste de grand cœur. Ainsi, la majorité présidentielle nous démontre par là qu’elle est un grand parti politique qui a et continue de prôner l’union de ces fils afin d’amorcer le développement de notre chère patrie.
    Vivement que ces journalistes nous épargnent leurs analyses insensées. 😆 😆 😆 😆 😆

  41. En ce moment, les hommes politique doivent être ouvert en réflexion pour apporter leurs contributions pour faire sortir du pays dans ses difficultés qu’il travers, le Mali est de nous tous nous devons apporter nos soutiens et contribution au président et au gouvernement car c’est dans l’union que nous avons la force.

  42. Il faut le dire et le répéter afin que nos hommes politique puce prendre conscience de la situation qui prévaut pour la nation il est difficile d’envisager ce pays paisible avec une classe politique qui s’entre-déchire et dont les partis se regardent en chiens de faïence.
    Nous devons regarder envers ce qui est important, la cause qui nous réunis tous, cette cause est le Mali
    Vive Le Mali unis…

  43. Je pense que la main tendue de la majorité à l’opposition dénote de l’esprit d’ouverture au dialogue de celle-ci politique. En effet, ce cadre permet de taire nos différends au nom de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre beau pays.
    VIVE LE MALI UNI !
    VIVE LA PAIX !

  44. Il est temps que nous unissons nos forces pour être au service de la république, le Mali a besoin de nous et nous devons répondre à son appel, IBK ne peux pas faire tous ses tâche lui seul et il faut que nous comprenons que tous ce que fait cet homme est dans le service de la nation.

  45. Oui mieux vaut tard que jamais, le pays a longtemps patienté le réveil de nos politiciens.
    L’opposition et la majorité politique doivent prendre soin de cette union qui est pour le bien de la nation, nous maliens lambda nous avons toujours attendu cette union pour la cause de la nation, car nous ne devons pas oublier lorsqu’il n’y a pas de patrie il n’y aura pas de politique, il faut qu’on se réveil pour servir la nation.

  46. IBK agit pour le bien de la nation et il n’est qu’une, pas deux ou trois personnes, dans ce cas il agit selon ce qui urge…
    Maintenant il est à Ségou et c’est tout ce qui compte.

  47. Contrairement à ce que vous vouliez nous faire croire mon cher Youssouf Z KEITA, je pense que la majorité présidentielle a toujours démontré son engagement à apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et économique du pays.

  48. Nous sommes tous conscient de ses conditions qui ont permis de rapporter le voyage du président à Ségou de cette date depuis deux mois à cette date du 07 décembre, nous ne devons pas faire de ceci un élément de critique. 🙁 🙁 🙁
    Le pays se trouvait dans des situations qui ont permis au président de voyager à l’extérieur du pays au lieu de le faire à l’intérieur du pays.
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  49. “La visite du président dans la région de Ségou, envisagée depuis plus de deux mois, doit-elle être un prétexte pour freiner le fonctionnement normal du pays ?” je dis “NON” ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗
    Mais à ce que je sache mon cher journaleux, le pays suit son fonctionnement normal. Donc veuillez arrêter de nous DISTRAIRE. ❓ ❓ ❓

  50. “L’opposition aux dires de Tiébilé Dramé, est favorable au dialogue politique pour sauver le pays. Mais, on ne peut sauver quelque chose, sans faire un diagnostic de la situation. Selon lui, l’opposition est prête pour discuter et faire en sorte que le pays puisse se stabiliser.”
    Mon le journaliste, je pense que si la majorité n’était pas prête à discuter avec l’opposition pour une sortie de crise, elle ne la solliciterait pas. Donc, arrêtez de miroiter les faits car il y a une volonté franche des deux côtés pour aller résolument vers la paix.

  51. Vive un Mali uni et fort
    Vive un Mali émergent
    Vive la L’union des parties pour un objectif de paix et de sécurité
    VIVE LE RPM

  52. Le Mali a besoin de chacun de nous tous, ne laissons pas notre pays s’engouffré dans le sombre pendant que nous pouvons nus unir pour le sauver. Bon vent à ce nouveau comité de coalition majorité-opposition
    J’approuve cette initiative de la majorité présidentielle, espérons que nos opposants prennent consciences cette fois ci et laisse de cotés leurs rancunes pour participer à la convalescence du Mali.Ce pays fait appel au devoir patriotique de tous ses fils. Unissons nos forces pour porter haut le Mali. La majorité a fait preuve de maturité et patriotique, seul le Mali compte.

  53. “Les hésitations de la majorité présidentielle, ses reports sans motifs valables, et sa réticence au débat avec l’opposition républicaine et démocratique ne rassurent guère sur l’avenir de la Nation dont l’état exige un diagnostic urgent.” Mon œil ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗
    Mr le journaliste à mon humble avis, je pense que la visite du chef d’Etat dans la région de Ségou est une raison valable pour le report de cette rencontre car toutes les responsables de la classe politique y sont. C’est une possibilité pour l’opposition d’associer son image à cette visite si vraiment elle aspire à la paix et à la cohésion sociale.
    De grâce, arrêtez de nous polluer l’air ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  54. La rencontre prévue entre majorité et opposition a été reportée du 12 au 19 décembre. Motif avancée de ce report : la visite d’Ibk dans la région de Ségou. C’est un exemple du pilotage à vue érigé en méthode de gouvernance du pouvoir actuel. La visite du président dans la région de Ségou, envisagée depuis plus de deux mois, doit-elle être un prétexte pour freiner le fonctionnement normal du pays ? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    En quoi est-ce que ce report peut-il être un frein au fonctionnement de la nation? :mrgreen: :mrgreen:
    Loin de lui dénier son caractère important je dirai que les plus haute autorités qui doivent participer à cette rencontre sont à pieds d’oeuvre dans le cadre de la visite du président de la république.
    Aussi faut-il comme le Dr Boulkassoum l’a dit lors de cette cela fait deux mois que l’invitation a été remise à l’opposition pour cette rencontre. De ce fait si elle (la rencontre) leur tenait tant à coeur ils auraient pu y répondre dès la première semaine. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Qu’on arrête donc de nous distraire. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  55. Le problème avec la bande à Soumi et Tiébilé; c’est qu’ils ne sont pas honnête. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    Si la majorité présidentielle a tendu la main à l’opposition; elle n’était pas obligé de l’accepter.
    La majorité ne peut pas entreprendre une démarche et en même temps fuir le débat.
    La majorité est parti sur des principes, si l’opposition ne peut pas les accepter et veut imposer des règles tant pis pour elle. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Car la majorité n’est pas obligé de les associer à la gestion des affaires de l’état.
    Pauvre de nous. On n’en finira jamais avec ces ambitions toujours calomnieuses. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  56. Je salue les initiateurs de cette rencontre pour leur sens élevé du patriotisme.
    Le pays est dans une situation assez difficile et ensemble nous pourrons faire quelques chose.
    Vivement que cette initiative accouche d’actions en faveur de la paix et de la consolidation du tissu social.

  57. C’est une très belle action en faveur de renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.
    Mais, sans vouloir être pessimiste, je voudrais que cette main tendue de la majorité présidentielle acceptée par l’opposition ne doit pas être une acceptation de façade.
    Il faut que cette volonté puisse se traduire par des actes sur le terrain. ➡ ➡ ➡
    C’est en étant unis que nous serons fort; c’est en étant fort que nous relèverons certains défis du moment et ceux à venir.

  58. Merci à la majorité présidentielle pour cette initiative et merci aussi à l’opposition de l’avoir acceptée.
    Que ce cadre de dialogue qui vient d’être établit soit à la base de discussions fructueuses qui permettront au pays de vaincre l’adversité et de se lancer dans la voie du développement car en fin de compte les querelles inutiles ne font que nous mettre en retard.

  59. Ne dit-on pas que l’union fait la force. Si la majorité et l’opposition ont décidé de se donner la main pour que le pays avance. Nous on ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits pour le bien du peuple.

  60. Moi je voudrais dire que c‘est une belle entreprise mais au-delà des politiques ; il faut que les acteurs de la vie civile soit associés à cette démarche pour qu’elle puisse avoir plus d’effet.

  61. Moi je m’adresserais en particulier à l’opposition car c’est une tribune que la majorité présidentielle a ouverte pour que tout le monde puisse exprimer ses préoccupations en toute sincérité. Qu’il en profite donc vous faire des propositions concrètes et réalistes pour que réellement si celles-ci sont fondées que des solutions y soient trouvées plutôt que de passer par la presse pour faire de la calomnie.

  62. Il faut que ce cadre de discussion soit basé sur la franchise des uns et des autres afin de pouvoir atteindre des objectifs. Le pays a des difficultés ; c’est là l’occasion pour que tout le monde puisse apporter sa contribution à l’édification de cette nation. Merci à la majorité présidentielle d’avoir entrepris ce projet.

  63. Nos autorités ont décidé de taire les différents et de « sauver le Mali d’abord » ; c’est une bonne chose et j’incite donc tous mes concitoyens à leur emboiter le pas pour que ce projet qui vraiment faire avancer le pays car c’est le plus important pour tout citoyen quelques soit son bord politique.

  64. L’opposition malienne est une opposition nulle. Elle se plaint toujours sur tous les faits et gestes du régime en place en particulier du Président de la République. Maintenant que le Président IBK leur tend la main pour la gestion du pays d’une manière plus démocratique, l’opposition malienne doit montrée à l’opinion internationale qu’elles savent faire au chose que les critiques. ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  65. L’opposition doit faire preuve enfin de bonne foi, dans la gestion du pays. La population est tellement déçue de la prestation de l’opposition sur la scène politique malienne, qu’elle reste indiffèrent de tous ce dont les concernant. IBK offre l’opportunité à l’opposition de mettre en valeur sa compétence.

  66. L’union fait la force, cela n’est point de la faiblesse du régime au pouvoir de s’unir avec l’opposition. Tous les acteur politique doivent s’unir sur une même table pour trouver des solutions de sortie de crise au multiple crise malienne.

  67. Si l’opposition aspire au changement comme ils l’ont toujours prétendue, ils doivent apporter de nouvelle idées au lieu de s’adonner aux critiques. Le pays est en train d’écrire l’une des pages les plus importantes de son histoire politique. Tous les acteurs politiques doivent apporter leurs pierres à l’édifice. ❗ ❗ ❗ ❗ 💡 💡

  68. Ce n’est que sous le régime d’IBK que le statut de l’opposition a été signé, ce qui veut dire qu’IBK a donné beaucoup de considération à l’opposition. Mais le vrai problème est que l’opposition n’a pu saisir sa chance. Il a toujours accordé une grande marge de considération à la l’opposition, dans le seul cadre de la bonne gestion du pays.

  69. La problématique de l’insécurité est l’affaire de tous, je suis sûre que cette initiative est celui du gouvernement. L’opposition doit savoir qu’au-delà de la critique, les actes sont plus salutaire et plus objectif. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  70. Je félicite et soutient cette union entre le gouvernement et l’opposition, car c’est dans le but de sortie le pays dans ce fléaux d’insécurité. Le gouvernement, les acteurs politiques et même la population toute le monde a son mot et son rôle à jouer dans la lutte contre l’insécurité sur le territoire malien. 😀 😀 😀 😀 😀

  71. IBK a toujours tendue la main à l’opposition. L’opposition a choisi de se réserver dans gestion du pays. Il pensait voir le pays chavirer sous le régime au pouvoir, maintenant que les choses se passent autrement ils accusent le gouvernement de ne pas leurs tendre la main.

  72. IBK a toujours tendue la main à l’opposition. L’opposition a choisi de se réserver dans gestion du pays. Il pensait voir le pays chavirer sous le régime au pouvoir, maintenant que les choses se passent autrement ils accusent le gouvernement de ne pas leurs tendre la main.

  73. De toutes les milles et une façon, la majorité présidentielle doit pouvoir apporter son aide et sa contribution dans la reconstruction de ce pays. Si c’est vrai qu’elle est composée de 80 partis politiques.

  74. Cette initiative est vraiment objectif, Les acteurs politiques maliennes et sans exception pour trouver une suite favorable à cette problème de sécurité. Le gouvernement malien est prêt pour tout afin de sortie le pays de cette crise d’insécurité existentielle.

  75. Ah bon !!!!! La majorité présidentielle est composée de 80 partis politiques. Mais ensemble ces partis doivent pouvoir aider et soutenir le président de la République dans sa mission.

  76. Ne laissons pas les rancunes nous rongés, pensons à la patrie. Cet héritage légué par nos parents ne doit s’engouffrer dans le sombre tant que ses fils continuent d’exister sur cette terre.

  77. Le Mali est un pays construit sur la fraternité, l’amour, la cohésion sociale et le vivre ensemble. Quoi qui puisse arriver ce pays nous appartienne tous, donc il est tout à fait normal qu’on se donne la main pour sa convalescence.

  78. J’encourage la mouvance présidentielle pour cette initiative, des rencontres pareilles entre l’opposition-majorité favorise la gouvernance actuelle et donne une image acceptable à notre pays. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  79. La visite du président de la République raffermi le développement de la région de Ségou. Avec un programme bien chargé, le président de la République entame donné au Mali une image éclatante. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  80. Les citoyens maliens sont contents de voir la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, qui sont deux grandes mouvances de la démocratie, pour sauver le Mali, notre patrimoine commun. Une démocratie est une majorité e une opposition. L’une ne peut pas aller sans l »autre et à défaut de l’une de ces deux parties, il ne peut pas y avoir de vraie démocratie. Nous saluons cette initiative et encourageons les partis politiques qui ont pris part à cette rencontre à aller jusqu’au bout de l’objectif visé. 😛 😛 😛 😀 😀 😀

  81. La seule chose dont les maliens ont besoin aujourd’hui c’est la réconciliation au sein de la scène politique bien avant les autres régions du pays. A travers ce geste les barons des classes politiques maliennes ont prouvé leurs amours pour le Maliba.

  82. Je suis sans doute convaincu que si une telle initiative avait été prise bien avant aujourd’hui, le Mali n’allait pas connaître une telle dégradation de la situation sécuritaire. C’est certes difficile que la majorité et l’opposition s’entende sur un point mais ce n’est pas du tout impossible 😥 😥 😥 😥 😥

  83. L’opposition est appelée à prendre part à de telle initiative et mettre de côtés leurs critiques pour aider les teneurs du pouvoir à sauver le pays. Le Mali est un bien commun et non personnel. Il est temps que les partis politiques cessent avec leurs différends et se mettre ensemble pour une seule cause : le Mali. 👿 👿 😥 😥 😥

  84. De toute évidence, nul ne saurai récompenser celui qui prône la paix et la réconciliation sauf le bon Dieu. A travers ma petite voix, je salue les initiateurs de cette rencontre. Seule la paix saura reconstruire ce pays.

  85. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majorité et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernées par cette idée de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellé à faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sécuritaire. 8) 8) 😯 😯 😯 😯

  86. Au Mali tout comme ailleurs, la démocratie demande la présence de deux grandes tendances qui sont : la majorité et l’opposition. Les débats politiques doivent être contradictoires et constructifs. L’opposition a pour mission d’être le contre-pouvoir en faisant des critiques dignes et des propositions allant dans l’intérêt de toute la nation. C’est de cette façon qu’elle remplira sa mission. Elle ne doit pas critiquer pour le simple plaisir de l faire. 😛 😛 😀 😀 😀

  87. L’opposition malienne passe toute sa vie à ne faire que des critiques. Elle ne propose rien aux teneurs du pouvoir. Elle est engagé à nuire le régime en place. Telle est la mission cachée de cette opposition. Tièbilé Dramé qui était à la tête de l’opposition pendant cette rencontre, à l’absence du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’est pas un patriote. Il est opposant le jour et opportuniste la nuit. On ne doit pas faire confiance à un coiffeur qui n’a pas de cheveux. 😯 😯 😯 🙁 🙁 🙁

  88. La rencontre entre l’opposition et la majorité est un geste salutaire. Avouons que la mouvance présidentielle sorti le grand jeu.

  89. Les hommes ne sont pas les mêmes et ce depuis que Dieu crée le monde. Voilà l’exemple frappant, la majorité présidentielle a prouvé cela en organisant cette rencontre. Je salue les initiateurs et les exhorte à faire plus.

  90. L’opposition malienne avec à sa tête Soumaïla Cissé et Tièbilé Dramé ne peut rien apporter à ce pays. Certes Tièbilé Dramé était présent à cette rencontre mais tenez-vous bien qu’il n’est pas de bonne volonté pour aller jusqu’au bout. Il est un homme politique malintentionné. Il ne veut pas le bien de cette nation. 💡 💡 😥 😥 😥

  91. L’opposition malienne ne peut pas enterrer la hache de guerre. La majorité présidentielle veut qu’elle se mette avec elle pour sauver ensemble le pays de cette calamité. La solution de cette situation réside dans une union entre les deux tendances, opposition et majorité. Mais je ne crois si cela serait possible avec une opposition à sa tête Tièbilé Dramé. 👿 👿 💡 💡 💡

  92. Je suis parfaitement d’accord avec cette initiative de mouvance des partis de la majorité présidentielle. Dr Boulkhassoum Haïdara a pris une bonne initiative. Il est conscient que le pays a actuellement besoin de tous ses fils pour tourner la page de la crise sécuritaire. 👿 👿 💡 💡 💡

  93. Il est temps que l’opposition et la majorité s’entende pour sauver note cher Mali de cette dégradation de la situation sécuritaire. Le Mali va mal. Le Mali est malade. Il faudra faire le diagnostic pour que nous puissions aller de l’avant ; pour que nous puissions mettre un terme à cette rébellion pour toujours. 🙁 🙁 😀 😀 😀

Comments are closed.