Consulat du Mali à Paris: La grève suspendue

0

Le personnel du consulat du Mali a suspendu sa grève en attendant le conseil des ministres de ce mercredi 4 avril. Des négociations conduites par le Haut conseil des Maliens de France ont pu rapprocher les positions. Une lettre signée du ministre des Affaires étrangères annonce que la question sera débattue en conseil des ministres.rn

rn

Les grévistes attendent donc la reconnaissance du bien-fondé de leur revendication et par la suite la décision d’exécution avec effet à partir du 1er janvier 2007 et non à une autre date. L’ambassadeur attend une décision de son ministre pour se réunir avec le consul et les responsables des travailleurs le lundi 9 avril.

rn

Mais d’ores et déjà, des responsables syndicalistes s’étonnent et se montrent outrés du fait que la question revienne en conseil des ministres « à moins que l’accord obtenu avec le président ATT depuis octobre 2006 n’aurait été que du vent », s’interroge sous anonymat un cadre de l’Union des travailleurs maliens de France.

rn

En clair, ATT aurait dit « oui » à une augmentation de salaire devant l’assemblée des Maliens de France mais aurait oublié sa promesse une fois à Bamako, omettant d’en informer son gouvernement. Sinon comment comprendre que le conseil des ministres doit encore discuter d’une décision prise solennellement par le chef de l’Etat ?

rn

Les conséquences de la grève ont été jusqu’ici amoindries par le dévouement des conseillers à l’ambassade qui se sont pliés en quatre pour éviter des sautes d’humeur des usagers. « Pour qui sait les comportements et les réactions de nos compatriotes, il est à craindre des mouvements d’humeur violents. Or, avec la situation actuelle en France (Ndlr : les questions de sécurité liées à l’immigration sont revenues au cœur des débats de la campagne électorale) et surtout du fait que notre position est systématiquement stigmatisée, nous n’avons pas besoin de cela en ce moment », s’émeut Diadié Soumaré, le président du Conseil des Maliens de France.

rn

En attendant le conseil des ministres de mercredi, on peut craindre un effet boule de neige dans l’ensemble des représentations diplomatiques et consulaires de notre pays à travers le monde. En effet, pourquoi accorder une augmentation aux seuls personnels en France alors que pratiquement c’est l’ensemble des travailleurs de la trentaine du réseau des missions diplomatiques et consulaires de notre pays qui en ont besoin ? Et c’est là que la situation se complique car la note deviendrait plus salée.

rn

Si dans les autres pays un mouvement similaire se déclenchait, ce serait très dommageable, pour une diplomatie malienne secouée par des grèves depuis qu’ATT est au pouvoir. Avec l’affaire du consulat en France « le soldat de la démocratie » qui avait procédé à des nominations de complaisance de cadres non professionnels ici et là, risque de se mettre à dos une nouvelle fois des travailleurs dévoués, payés souvent en dessous du Smic ; des personnels souffrant de l’inconfort de leur situation et du peu de considération de la part de leurs compatriotes immigrés ; des personnels qui cèdent alors facilement à la corruption. Tout ce qui leur enlève la dernière couche de vernis de leur statut.

rn

Oussouf Diagola

rn


rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER