Fédération URD du district de Bamako : Une nouvelle structure présidée par Samuel Diarra

0

Après l’exécution de l’hymne du parti, le secrétaire général de la section Urd de la Commune IV du district de Bamako, Samuel Diarra a souhaité la bienvenue à tout le monde dans sa commune. Avant d’ajouter que cette cérémonie revêt une importance particulière car il s’agit de doter le parti d’une nouvelle structure créée au dernier congrès ordinaire, en l’occurrence la fédération du district de Bamako. A sa suite, le premier vice président du BEN de l’Urd, Pr Salikou Sanogo a fait savoir que l’article 18 des statuts en donne la définition suivante : « la fédération régionale regroupe l’ensemble des sections d’une même région. La fédération du district regroupe l’ensemble des sections du district de Bamako ». Et de poursuivre que l’article 73 des statuts définit comme suit la mission assignée à son bureau : « En rapport avec les coordinateurs désignés par le BEN, il est le lien entre la direction nationale du parti et les sections ». A l’en croire, cette nouvelle structure sera un maillon essentiel dans la mise en œuvre des programmes électoraux des sections. Avant d’inviter les membres et sympathisants du parti à bien préparer les prochaines élections communales et régionales. Puis, toutes les communes du district de Bamako ont donné le nom de 5 représentants, ce qui fait un total de 30 délégués que la commission d’investiture, présidé par Lassana Koné a eu à examiner. A l’issu des travaux de cette commission, 15 membres titulaires avec à sa tête Samuel Diarra de la Commune IV du district ont été approuvé par acclamation. Abdoul Aziz Dicko est le secrétaire général de la fédération et l’ancien ministre Me Demba Traoré, assure la communication. Le président de la fédération, tout comme le premier vice-président de l’Urd ont tous indiqué que cette fédération à l’obligation de faire un bon  résultat. Dès la semaine prochaine, la fédération tiendra sa première réunion, précise le président de la fédération.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER