Passation de service : Des DFM refusent de passer le relais

4

En fin de service ou en cas de départ à la retraite, il est de coutume de passer le flambeau à son successeur. Ces derniers temps,  le constat est amer dans l’administration. Si dans d’autres domaines, cette passation se passe normalement, tel n’est pas le cas du côté des financiers. Aujourd’hui, Beaucoup de services se trouvent bloquer par la faute des financiers qui refusent de passer le relais à leurs successeurs. Nous tairons volontiers les noms des services en question. Dans un des services concernés, après être admis à la retraite, le directeur du matériel et des finances  refuse encore de passer le flambeau à son successeur désigné par les autorités compétentes. De ce fait, il a fallu que le chef de service tape du poing sur la table pour que notre directeur du matériel et des finances accepte de programmer la passation de service.

Ailleurs, dans un autre service,  le chef du département a ordonné par le billet d’un huissier la fermeture du bureau de son  directeur du matériel et des finances. Ce dernier refusant aussi de céder sa place,  ne s’entendait plus avec les agents de la structure en question.  Tout ça pourquoi ? Pour certaines opinions, ces financiers tentent de passer les marchés publics de l’année en cours avant de rendre le tablier aux successeurs, pour d’autres, c’est pour couvrir encore leurs arrières. Une situation qui interpelle le ministre de l’Economie et des Finances.  En tout cas, si rien n’est fait, plusieurs services sont en arrêt de travail à cause de cette situation.

O.D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Communiqué du conseil des ministres du mercredi 23 Janvier 2019
    Par
    maliweb

    23 Jan 2019
    0
    AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES
    AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE– Ambassadeur du Mali à Rome (République Italienne) : Monsieur Aly COULIBALY, Inspecteur Principal des Douanes.

  2. De toutes les façons cette liberté est donnée à ces DFM par Boubou lui-même, car ces hommes et femmes nommés à ce poste sont choisis par ce jeune ministre certainement pour surtout servir les intérêts du partis au pouvoir et leurs acolytes, à ce titre ils prennent du zèle à cause des malversations qu’ils mènent avec les ténors du pouvoir, avec ça comment voulez-vous que les choses se déroulent autrement? Ces DFM sont comme des petits rois ou de petites rennes car ils sont intouchables dan la mesure où ils organisent des vols en bandes organisées qui profitent à tous les ténors du pouvoir. De toutes les façons il faut qu’ils sachent que chaque bêtise à une fin et la fin de cette bêtise des DFM tende sans équivoque vers sa fin et très bientôt. En entendant de voir cette fin, les DFM feraient leur pluie et leur beau temps.

    • Pendant ce temps, le cycle infernal de la nomination de fonctionnaires retraités dans nos missions diplomatiques continue en violation du plan de carrière des travailleurs. lors du dernier conseil des ministres c’est un douanier a la retraite qui est nommé ambassadeur à ROME.
      Le syndicat des affaires étrangères est encore fortement interpellé par ces nominations intempestives qui n honorent ni n’avancent notre diplomatie. Ce n’est ni plus ni moins qu”un mépris souverain à l’égard de diplomates de carrière. il est grand temps que le syndicat et les travailleurs se réveillent pour mettre fin a cette dérive .

      • Les honnêtes cadres du ministère des affaires étrangères qui croyaient voir le bout du tunnel avec le départ du ministre Diop ont vite fait de déchanter.
        l’injustice et la brimade à l’encontre des cadres qui ont décidé contre vents et marées de maintenir leur dignité et de rester debout et fiers face à l’injustice et au clientélisme, est de retour avec la ministre Kamissa comme en témoignent les récentes décorations dans ledit département où des cadres plus jeunes et moins expérimentés qu’eux ( la plupart ayant à peine franchi la deuxième classe de la catégorie A) se sont vus attribuer des distinctions honorifiques de ‘chevalier de l’ordre national’ pendant que leurs ainés non moins directeurs, Conseillers techniques et même anciens ambassadeurs, sont tout simplement ignorés .
        D’autres avaient déjà été nommés par l’ancien ministre Diop dans les services centraux et dans les ambassades du Mali à Addis Abeba, New- york et Washington qui Ministre conseiller, qui ambassadeur, en violation flagrante du plan de carrière dudit département déterminant les modalités d’accès aux fonctions et emplois dans les services centraux et les missions diplomatiques, nominations qui avaient suscité de vives protestations de la part du syndicat sortant qui avait esté le ministre en justice.
        Ce même Diop n’a cessé de faire croire que c’était la Présidence qui s’opposait à la nomination des cadres méritants pendant qu’il a fait nommer comme ambassadeur, Conseiller technique ou Directeur tous les cadres qu’il voulait.
        Parmi les « heureux récipiendaires » de Chevalier de l’Ordre national de 2019 figurent deux agents qui ont servi successivement l’un comme secrétaire et l’autre comme chef de département sous le Directeur d’un des services du ministère qui a été tout simplement ignoré.
        Puisque ces braves cadres de par leur éducation ont décidé de maintenir leur calme et leur sérénité dans la dignité, il appartiendra au syndicat dudit ministère chargé de défendre les intérêts des travailleurs et de les protéger contre les abus et les injustices de prendre toutes ses responsabilités au risque pour ses membres actuels, d’être eux-mêmes victimes tôt ou tard de ces pratiques malsaines qui tuent l’administration, divisent les travailleurs.
        La persistance de cette pratique s’expliquerait par les relations privilégiées qui existeraient entre l’actuel ministre des affaires étrangères et le ministre Diop d’une part et d’autre part avec M Nimaga l’actuel ambassadeur du Mali à Washington, un autre homme de main du ministre Diop qui a piètre réputation aux affaires étrangères comme le ministre Diop lui-même.
        Toute porte à croire que Mme Kamissa serait en train de solder les comptes que Diop ou Nimaga n’ont pu solder avant leur départ avec lesdits cadres.
        Affaire à suivre !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here