URD : Mamadou Igor entre appel et projets pour le Mali

6

 Le désormais vice-président de la section de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Mamadou Igor Diarra ne se repose pas sur ses lauriers. Tout en appelant à la construction du Mali, il dévoile les projets qu’il a plein les mains pour le pays. Une qualité qui entre dans le caractère de vrais chefs d’Etat.

Il l’a fait savoir à Markala lors de la réception des membres de l’ex-MEA au nouveau siège du parti de la poignée de mains. « Je l’avais fait savoir déjà il y a quelques mois. J’ai intégré l’URD avec mon regroupement politique ex-MEA qui a porté ma candidature en 2018 aux élections présidentielles. C’est surtout à la demande du regretté président-fondateur Soumaïla Cissé. Il a eu l’honneur de nous convier », affirme-t-il.

Le travail de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra n’est pas de tout repos. Et pour cause, le patron de Mali en action (MEA), il y a quelques mois, a atterri à l’URD avec les membres du dit mouvement. Depuis son adhésion au parti Union pour la République et la Démocratie (URD), Mamadou Igor Diarra ne se repose pas sur ses lauriers

Dans une déclaration, l’ancien patron du département de l’Economie et des Finances n’a pas caché les raisons qui ont motivé son adhésion au parti de la poignée de main. Pour lui, cette présence à l’URD trouve son explication non seulement en l’invitation de feu Soumi, mais aussi en la conviction et la détermination de Mamadou Igor pour le « grand parti et le Mali ». Mamadou Igor Diarra lance une invitation à tous ceux qui ont de l’ambition pour le Mali de les rejoindre à l’URD.

Acquis et perspectives

Après s’être battu pour le développement de Markala, Mamadou Igor Diarra compte élargir ses actions à l’ensemble du Mali. A l’entendre, beaucoup de réalisations ont été faits pour Markala. Il affiche l’espoir d’en faire dans d’autres localités du Mali. Parlant de ces réalisations dont Markala a bénéficié, il citera l’électricité, l’eau potable, les banques et les bonnes infrastructures.

L’homme est conscient que son travail n’est pas fini. Il se préoccupe de l’avenir des enfants du Mali. « Aujourd’hui, ce qui m’inquiète, c’est l’avenir de nos enfants qui ne trouvent pas d’opportunités d’emploi. Ils vont à l’école mais l’avenir n’est pas assuré », dit-il. Pour y remédier, Mamadou Igor fait des propositions. Il s’agit, pour lui, de se mettre au travail, de parler moins pour agir.

Les adhérents à l’URD venus de San, Bla, Macina, Baraoueli, Tominian, Ségou ont donné la confirmation de se battre au sein de la nouvelle famille politique.  Quant aux secrétaires généraux de l’URD présents, ils ont fait des suggestions propres à redonner le souffle au parti dans la région.

Bazoumana KANE

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Je ne sais pas qui des deux, Boubou Cissé et Mamadou Igor Diarra, est le choix de l’URD.
    En tout cas, Boubou Cissé n’est pas le seul jeune candidat compétent, pas le seul économiste ni le seul potentiel candidat du “Centre”, comme le prétend un journaliste griot broyeur de paroles. A moins que le “Centre” se limite à la seule région de Mopti. Alors, bonjour à l’ethnocentrisme.
    Pire, les accointances de Boubou Cissé avec de certains religieux mafieux, les tueries sous IBK quand il était Premier ministre de ce dernier, et sa propension à l’ethnocentrisme, sont loin de faire de lui le président idéal d’un Mali uni.
    Les maudits Bambaras, ces idolâtres invétérés, ces sales cafres incapables de s’entendre entre eux, pourront sauter sur l’occasion pour tenter de se mettre d’accord avec leurs congénères Bobos, Miniankas, Sénoufos et autres dindons de la farce malienne.
    A bon entendeur, salut !

  2. ….Tous ces gens retournent d elections a l autre pour justement un passport diplomatique, ou je ne sait quoi, s ils voulaient vraiment faire de la politique nous les verions plus souvent parler et se positionner sur les problemes importants du Mali que sont le francais comme langue et domination, le cfa monnaie de singe, les religions pour singes , l education pour singes, la santee pour singe, la securite perdue…

    MODIBO DIARRA, M.IGOR DIARRA… peuvent faire mieu

    • C’est vrai, Mamadou Igor est sincère, trop sincère même !
      Tellement sincère qu’il a un patrimoine de milliardaire en tant que fonctionnaire. C’est trop bien d’être sincère au Mali.
      Dans les pays évolués, il faut être chef d’entreprise pour espérer être milliardaire un jour. Dans les pays attardés, il faut faire de la politique ou être un fonctionnaire sincère.
      Les caisses de l’Etat sont bonnes comme du miel. En plus, les maliens sont sans rancune. Tu peux leur ruiner la caisse partir et revenir avec le sourire et sous les applaudissements en quelques années.
      Moi je dis que ce pays est bon. Les Maliens eux-même ont dit que ceux qui ne piquent pas dans la caisse quand ils sont aux responsabilités sont maudits. C’est vrai WALLAYE !!

  3. Ce jeune homme est l’un des espoirs du Mali. Il doit s’allier avec d’autres de sa générations pour nous sauver du trépas

Répondre à NOUMOUN KEH Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here