Rapport du vérificateur général : plus de 4 milliards FCFA d’irrégularités financières relevées sur la gestion de l’ORTM en 3 ans

6

Un rapport mis en ligne, fin janvier dernier,  par le bureau  Vérificateur Général  sur la gestion financière de l’Office de la Radio et Télévision Mali  sur les exercices  de la période  de 2016 à 2018 a relevé plusieurs milliards d’irrégularités financières.

maliweb.net – Le dernier rapport publié par le bureau du Vegal a épinglé  la gestion financière du directeur général de l’ORTM  de la période allant de la période de 2016, 2017 et 2018. Les griefs reprochés par le dit rapport  à cette institution médiatique de l’Etat sont relatifs à des irrégularités administratives et financières. Celles qui sont relatives aux finances  ont relevé que  l’ORTM ne respecte pas les délais de signature des contrats de marché, et que son  directeur Général ne reverse pas au trésor Public les produits issus de la vente des dossiers d’appel d’offres.

Dans ce rapport, les vérificateurs soutiennent d’avoir constaté que  “des marchés ont été attribués à des candidats n’ayant pas fourni d’états financiers ou ayant fourni des états financiers non certifiés’’. Des offres, selon le rapport, que  la commission de dépouillement et jugement des offres a jugé conformes.  Pour preuve, il a cité à titre d’exemple le contrat n°2386-CPMP-MENC/MJJC/2018 relatif à la fourniture de matériels, accessoires et consommables informatiques à l’ORTM pour un montant de 34 395 250 FCFA qui a été attribué à EFD SARL.

Les vérificateurs  ont relevé lors de leur enquête deux autres cas similaires, où les marchés exécutés  par des prestataires qui n’ont pas fournis les états financiers certifiés.  Le rapport du Végal note que  « Le montant total des marchés irrégulièrement attribués à des candidats n’ayant pas justifié leurs capacités financières est de 207 693 590 FCFA’’.

Toujours sur l’attribution des marchés, le rapport  indique que le directeur Général de l’ORTM  a irrégulièrement éliminé un candidat dont l’offre  de l’exécution dudit marché était moins chère que celui qui l’a bénéficié.  « L’écart entre le montant des offres du titulaire du marché « ECUR SARL » et  et celui du «Groupement ECIRD-ATIB Sarl», éliminé de façon irrégulière,   est de 11 684 542 FCFA », atteste le document de vérification.  Lequel de poursuivre que le directeur Général de l’ORTM  de l’époque a attribué un marché à un candidat  qui a présenté une autorisation du fabricant non conforme et  passé  irrégulièrement un autre  sans mise en concurrence en violations des textes en vigueur.  Ces irrégularités procédurales  ont porté, selon le rapport, à plusieurs centaines de millions de FCFA.

Par ailleurs,  le rapport  révèle que le directeur financier et matériel du Ministère chargé de la communication a payé des travaux non exécutés, pour le compte de l’ORTM. Ce  montant  s’élève à 120 520 500 FCFA.

D’autres irrégularités financières relevées par les vérificateurs portent sur la non-justification  partielle des opérations de dépenses  par l’agent comptable,  qui  s’élève à  plus d’un milliards FCFA. S’y ajoute à  la non-application de pénalités de retard accusé par les entreprises ayant obtenu des marchés.

C’est l’ensemble  de ces  irrégularités financières, dont nous avons cité quelques unes, qui  s’élève à 4 102 388 833 FCFA. Ces faits d’irrégularités financières décelés par le bureau de vérificateur général ont fait l’objet “d’une transmission et dénonciation au Président de la section des comptes de la cour suprême et au Procureur de la République Prés le tribunal de Grande instance de la commune III du district de Bamako, chargé du Pole économique et financier”.

Il faut noter que  l’ORTM était dirigé à l’époque des faits par l’ancien ministre Sidiki N’Fa Konaté.

Synthèse de Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Voilá pourquoi l’ORTM recule de jour en jour. Cette televiosion nationnale n’est même pas capable d’informer les citoyens malien. Avec son lots de programmes du siecle passé, vraiment l’ORTM a perdu totalement le reseau du siecle actuel.

    Je me pose souvent la question de quelle école de journalisme de l’information sortent les dirigeants de l’ORTM?

  2. la période allant de la période de 2016, 2017 et 2018( pourquoi attendre 2020 pour présenté le dossier)???? vérificateur

  3. De toutes les façons ce bandit de grand chemin est là et veut se présenter à la prochaine députation, avec de tel comportement comment ces genres de personnes pourraient connaitre la souffrance du pauvre peuple malien? impossible, car en volant pour se présenter à ce poste important de la deuxième institution du pays, on ne pourrait jamais avoir pitié de ce peuple, il faut cesser de se méprendre car ce genre d’homme ne pourrait pas se rendre utile pour répondre à la satisfaction réelle des désidératas des populations malienne. Nos députés sont des bandits déguisés, des diables personnifiés et des Satan au service de leurs propres intérêts et non de celui du citoyen lambda. La passion du service public, il s’agit de la passion du détournement du denier public.

    • Ne vous limiter pas au ragots, partez lire le rapport et vous comprendrez toute la machination mise en œuvre pour épingler, et ralentir l’ORTM en ce temps. Malgré tout, à la lecture de ce rapport tout montre qu’en réalité il n’y’a eu ni malversations, ni détournements de fonds. À qui profite le crime ?

  4. On comprend mieux pourquoi cet ancien dirigeant veut se présenter à la députation. En plus de Bakary Togola, notre assemblée aura une belle gueule.

  5. “Ces faits d’irrégularités financières décelés par le bureau de vérificateur général ont fait l’objet
    “d’une transmission et dénonciation au Président de la section des comptes de la

    cour suprême et au Procureur de la République Prés le tribunal de Grande instance de la commune III du district de Bamako, chargé du Pole économique et financier”.”
    C’est dire qu’ils de quoi “pincer” les couilles de l’intéressé puisqu’il veut être candidat…..
    Comme dit Oumar Mariko : ” politiki ye kokiliti de ye” au moins il en a de grosses C…….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here