Visite de Dr. Boubou Cissé dans la région de Mopti : vers le bout du tunnel

0

Du 03 au 07 juillet, le Premier ministre malien Dr. Boubou Cissé a effectué une mission dans la région de Mopti. Mopti ville, Koro, Bankass, Bandiagara, Hombori et Douentza ont été les différentes étapes de cette première tournée du Premier ministre depuis sa prise de fonction. Le but était d’échanger directement avec les populations sur la situation sécuritaire, le retour des déplacés, la question humanitaire mais surtout la paix et le vivre ensemble.

En un mot, Dr. Boubou Cissé était venu prêcher le retour de la paix, la recherche d’une solution locale. C’est pour cela qu’il avait dans sa délégation des responsables des deux communautés impliquées dans cette crise. Après 5 jours de visite et d’écoute des populations, on peut dire qu’on va lentement mais sûrement vers le bout du tunnel. D’autant que des engagements forts ont été pris par les autorités et les populations.

Mopti : développement économique et infrastructures

C’est par le cercle de Mopti que Boubou Cissé a commencé sa visite de 5 jours dans la région de Mopti. Après son accueil, il est parti saluer les notabilités de la Venise. Mercredi et jeudi, il s’est rendu sur les deux sites de déplacés à Sévaré, avant la cérémonie de distribution de céréales à l’Opam.

Lors de cette visite à Mopti, le chef du gouvernement a procédé au lancement des concertations régionales de la jeunesse dans la salle Sory Bamba, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, du gouverneur de la région, général Abdoulaye Cissé, du président du Conseil national de la jeunesse du Mali, du maire de Mopti Issa Kansaye et des jeunes venus de toutes les régions du Mali.

Organisées par le Conseil national de la jeunesse du Mali avec le soutien du gouvernement, les concertations régionales, qui aboutiront à des assises nationales, ont pour objectif essentiel de faire un diagnostic sans complaisance de la problématique des jeunes, identifier les contraintes majeures qui entravent tous les efforts de promotion de la jeunesse et parvenir à des propositions de solutions convenables.

C’est après cette cérémonie que Boubou Cissé a rencontré les cadres de Mopti dans la salle de réunion de la chambre de commerce de Mopti. La situation sécuritaire, la situation des déplacés et l’état de la route du quartier Médina Coura, qui est dégradée, ont été évoqués par le maire Issa Kansaye de Mopti. Une dizaine d’intervenants ont pris la parole à la suite du gouverneur. Ils demandent tout un développement économique de leur région et des infrastructures.

«Mopti est le parent pauvre du régime d’IBK, les autres régions ont eu des routes, des échangeurs, nous voulons des infrastructures pour le décollage économique», a dit le maire Issa Kansaye. Les guides demandent une reconversion pour faire d’autres métiers, les commerçants la diminution des impôts, la levée de certaines interdictions comme celle de rouler à moto ou le non accès à Mopti à partir de 18 heures.

Le Premier ministre dit avoir pris bonne note des doléances et dit mesurer la conséquence de l’insécurité sur les différentes activités. Cela peut être résolu, selon lui, dans un premier temps, par la présence de plus de forces de sécurité.

«Chacun peut constater cela parce qu’il y a des camps militaires et de gendarmerie qui ont été mis en place en grande quantité dans la région. Il y a un désarmement des milices qui a commencé. Evidemment, ce n’est pas encore suffisant, nous en sommes conscients. Mais des dispositions sont en train d’être prises pour renforcer davantage cette présence militaire et sécuritaire dans la région.

Ces derniers jours, il y a 1500 soldats qui sont rentrés ici, il y a des stagiaires qu’on a fait revenir sur le terrain. Ils étaient en formation. Cette  quantité va augmenter à 3000 et 4000 hommes, mais ce n’est pas avec cette présence que nous allons résoudre le problème. Il faut tout faire dans la région de Mopti pour sauver et relancer l’activité économique et commerciale. C’est nécessaire, c’est primordial, et je pense c’est cela que je retiens ce soir de toutes nos discussions et c’est à cela que nous allons réfléchir dans les meilleurs délais», a déclaré Dr. Boubou Cissé.

Koro, plus de présence des Fama et le retour de l’Etat

C’est par la route que le Dr. Boubou Cissé et sa délégation se sont rendus dans la ville de Koro. Le chef du gouvernement a rencontré la population pour s’enquérir de leurs conditions de vie, écouter leurs contributions dans la recherche de solution pour endiguer le problème sécuritaire et humanitaire dans la zone. Il a été accueilli par le maire Soumaïla Djimde et les notabilités de Koro et environs venus à sa rencontre.

Dans son discours de bienvenue, le maire a remercié le Premier ministre et sa délégation pour leur présence qui est une marque d’engagement de l’Etat pour répondre à la situation sécuritaire qui prévaut dans la zone. Parmi les défis, il a mis l’accent sur la sécurité des personnes et de leurs biens, la sécurité alimentaire, la crise économique, les questions de santé et d’assainissement. Les représentants des communautés peul et dogon ont lancé des messages de paix et se sont engagés à mettre fin à la spirale de la violence qui mine tout développement.

Dr. Boubou Cissé a fait observer une minute de silence pour le repos des victimes des récentes tueries et a remercié les habitants de Koro pour leur accueil chaleureux. Le Premier ministre a rappelé que sa présence matérialise l’engagement pris par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa dernière visite dans la région, pour trouver les voies et moyens, en concertation avec les populations, afin de sortir de cette crise.

Il s’agit de poser les jalons de la paix qui permettront de relancer l’économie, de rouvrir les classes et permettre aux cultivateurs de retrouver le chemin des champs. Les différentes couches de la population, à savoir les jeunes, les femmes et les communicateurs traditionnels demandent la reprise des activités économiques et le renforcement de la présence militaire dans la zone.

Le Premier ministre a profité de l’occasion pour faire des annonces fortes : près de 1500 éléments en formation seront déployés très bientôt dans la région afin de renforcer la sécurité. Dans le cadre du Plan de sécurisation intégré des régions du centre (PSIRC), des activités génératrices de revenus sont prévues pour les femmes et les jeunes. Le Dr. Boubou Cissé a partagé un repas de corps avec les troupes au camp de Garde de Koro. La visite s’est achevée par la prière du vendredi à la grande mosquée.

Bankass, le retour de l’Etat comme priorité

L’étape la plus courte a été celle de Bankass. Le président des ressortissants de Bankass Moumine Guindo a planté le décor en évoquant la situation sécuritaire. Pour eux, leur cercle est actuellement au cœur des attaques, et cela s’illustre par les attaques de Ogossagou et dans la commune de Ouenkoro où plus d’une vingtaine de personnes ont perdu la vie dans les attaques contre les villages de Saran et Bidi.

Les interventions ont porté sur la situation humanitaire, comment venir en aide aux populations déplacées et même celles restées sur place qui ne peuvent plus cultiver cette année. D’autres personnes demandent le retour de l’Etat comme solution à la situation, avec le renforcement des camps militaires. Surtout la rapidité dans l’intervention des militaires en cas d’attaque. «Il nous faut le retour de l’Etat, c’est avec ça que beaucoup de problèmes peuvent être résolus. Si l’Etat ne revient pas, rien ne sera possible», a déclaré un conseiller du village de Bankass. Les forgerons de la localité ont remis une daba au Premier ministre.

Bandiagara veut se dire la vérité pour mieux avancer

À son arrivée à Bandiagara, le Premier ministre a été accueilli au Palais Aguibou Tall où il a été reçu par la famille Tall. Il s’est également rendu avec sa délégation dans la famille du chef Dogon. Dr. Boubou Cissé a par la suite présidé au Conseil de cercle de Bandiagara, la conférence des cadres élargie à l’ensemble des forces vives de la ville (femmes, jeunes, autorités religieuses et coutumières).  Au menu des échanges, le retour de la paix, la sécurité alimentaire, l’installation d’une garnison militaire et le retour des déplacés.

Dans son allocution, le maire de la commune Housseini Saye a exprimé sa fierté d’accueillir le Premier ministre et a saisi l’opportunité pour l’entretenir sur la crise multidimensionnelle que traverse toute la zone. Comme mentionné dans les villes précédemment visitées, le renforcement de la sécurité est la principale préoccupation des populations, suivi de la relance de l’économie locale. Il a mis en avant le caractère multiculturel de sa ville qui fait leur fierté depuis des siècles et qui doit favoriser le vivre ensemble et la paix. «Nous voyons un début de soulagement grâce à vous et à votre gouvernement» a t-il déclaré.

Les habitants qui sont intervenus lors de cette rencontre se sont engagés à s’investir et à faire revivre Bandiagara d’antan où toutes les communautés vivaient en harmonie. M. Tolo de Ginna a lancé à l’audience : «Saisissons la chance que le Premier ministre et tous ceux qui veulent nous aider nous donnent pour sortir de la dynamique de guerre pour la dynamique de paix».

Dr. Boubou Cissé a annoncé la mobilisation d’une centaine de militaires à Bandiagara en attendant les dispositions à prendre pour l’installation d’une garnison militaire. Il a par ailleurs appelé au dépôt des armes et invité les populations au dialogue et au pardon. Il a chaleureusement remercié et encouragé les représentants de l’Etat qui sont restés en poste malgré les menaces sécuritaires récurrentes. Il a informé la population de la distribution de vivres en cours qui sont destinés aux plus nécessiteux.

Dr. Boubou Cissé a partagé un repas de corps au peloton de la Garde nationale avant de quitter la ville. Après cette étape, la délégation est revenue à Mopti. Pour une rencontre avec le commandement militaire, puis l’installation officielle du gouverneur.

Kassim TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here