L’appel de la Presse malienne

3

La Maison de la Presse du Mali, au nom de l’ensemble des associations et organisations des journalistes et acteurs des médias, prend acte de la tournure prise par la situation politique ainsi que de la prise du pouvoir par le Comité National pour Salut du Peuple (CNSP). Tout en notant, par ailleurs, que la première déclaration de celle-ci ne fait aucune mention de la garantie des libertés fondamentales – dont celles relatives à la presse et à l’expression – la Maison de la Presse, eu égard à la spécificité du travail des hommes de medias, sollicite auprès des nouvelles autorités du pays un allègement du dispositif de couvre-feu instauré de 21 h à  5 h du matin, moment crucial pour les journaux, les radios et les télévisions.

La Maison de la presse sait pouvoir compter sur la bonne compréhension de ceux qui ont en charge la responsabilité et l’exécution des nouvelles mesures de sécurité en rapport avec la continuité de l’État.

Bamako le 19 août 2020

Pour la Maison de la presse
Dramane Aliou Koné

L’Assep, Bassidiki Touré

L’Urtel, Bandiougou Danté

L’Appel, Modibo Fofana

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Premiere gaffe des militaires. Deja on commence a regretter le depart de ” Boua le Ventru”
    Sous IBK, n’importe qui avec un telephone se faisait passer pour journaliste sur les reseaux sociaux.
    Kati 24, rp medias et autres ont insulter Ortm. Mais c’est sur ce meme ortm que les militaires ont fait passer leur message.

  2. Dommage et “out of place”, la presse ou etais-tu quand Boua tuait sans probleme 24 manifestants aux mains nues? Quand Boua le ventru IBK surfacturait l’achat de son avion, du materiel militaire, avions et helicopteres militaires et le budget des soldats Maliens. Nous sommes avec notre grand peuple du Mali, son honneur et sa dignite!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here