Évacuation sanitaire des patients grâce au projet Medik dans la région de Kayes : Les conducteurs des tricycles ambulances médicalisés formés par le Groupe Togola

0

Le Groupe Togola a lancé le mardi dernier,  dans la salle de conférence de la Direction régionale de la santé de Kayes, la formation des conducteurs des tricycles ambulances médicalisés achetés avec ledit Groupe dans le cadre du  Projet “Évacuation des mères dans cinq districts de Kayes”. Ainsi, ce sont les 44 conducteurs de ces engins qui seront formés  gracieusement par le Groupe Togola, non seulement à la conduite de  ces tricycles, mais au maniement des appareils sanitaires.

Le lancement de cette formation a été présidée par le ministre de l’Emploi et de la formation  professionnelle, Mahamane Baby, en compagnie du gouverneur de la région de Kayes et du Pdg du Groupe, Togola Binaf Togola.

Ces 44 tricycles ambulances médicalisés, faut-il le rappeler, ont été acquis à travers le Projet “Évacuation des mères dans cinq districts de Kayes” (Projet MEDIK) financé par “Affaires mondiales Canada” et exécuté par le consortium constitué de l’Unité de santé internationale du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (Chum-Usi) et le Centre d’étude et de coopération internationale (Ceci). Ce projet, selon ces initiateurs,  est une initiative  pilote qui vise la réduction de la mortalité maternelle et néonatale dans les cinq districts sanitaires de Bafoulabé, Diéma, Nioro, Oussoubidiagna et Yélimané dans la région de Kayes.

Ces tricycles ambulances médicalisés, selon le responsable marketing et commercial du Groupe Togola, Florent Bally,  sont de  fabrication germano-hollandaise. “Le moteur est allemand et la carrosserie est  hollandaise. Elle comprend une civière d’ambulance automatique, 4 crochets plafond, 1 banc pour le personnel médical, 1 kit médical supplémentaire pour la réanimation (bouteille d’oxygène, abaisse-langue, hélicoïdal ouvre-bouche, aspirateur manuel d’urgence) pour adulte, enfant et nourrisson “ a-t-il précisé.

A travers cette formation, il s’agit, selon lui, de faire en sorte que ces conducteurs puissent non seulement maitriser la conduite de ces engins, leur entretien technique, mais aussi se familiariser au maniement du matériel médical à bord. M. Bally a, pour la circonstance, exprimé  tout leur attachement à œuvrer pour le désenclavement sanitaire au Mali. Dans le même ordre d’idées, a-t-il ajouté, le Groupe qui est le représentant exclusif de ces tricycles ambulances médicalisés en Afrique de l’ouest, va installer une usine de montage de ces engins au Mali. Il a pour la circonstance révélé  qu’ils vont livrer, courant mars 2017, une importante quantité de ces tricycles ambulances à l’Unicef Sénégal.

Pour sa part, le conseiller technique du Pdg du Groupe Togola, Souleymane Diallo, a pour sa part ajouté que des agents de la protection civile  viendront en appui pour le maniement de certains appareils de l’ambulance.

Dr Sidi Coulibaly, directeur régional de la Santé par intérim, a pour sa part salué leur partenariat avec Medik qui a permis l’achat de ces engins. “Ce sont des tricycles bien équipés et pourront assurer l’évacuation des patients surtout entre les villages et les Cscom. Ces ambulances  vont diminuer les pertes en vie des malades dues le plus souvent à des problèmes d’évacuation ” a ajouté Dr Sidi Coulibaly.

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mahamane Baby, a salué cette initiative qui va permettre non seulement de sauver des vies humaines, mais aussi de créer des emplois pour les conducteurs de ces engins. Et d’ailleurs le gouverneur de la région de Kayes a rassuré qu’il va s’impliquer pour que ces conducteurs puissent vivre de ce travail et soient également inscrits à l’Amo.

                           Kassoum THERA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER