Malnutrition aigüe au Mali : L’Unicef estime que142.000 enfants seront atteints en 2017

0

Les enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère sont ceux qui doivent recevoir un traitement de qualité pour leur assurer une guérison complète.  L’Unicef est le seul pourvoyeur au Mali du‘’plumpynut’’, l’aliment thérapeutique prêt à l’emploi pour le traitement de la Malnutrition Aigüe Sévère (MAS).

Le Mali est classé parmi les 10 pays avec la plus forte prévalence de malnutrition aiguée globale et parmi les 20 pays ayant la plus forte  prévalence de retard de croissance chez les enfants. Plus d’un enfant sur quatre souffre de malnutrition chronique qui cause  un retard de croissance.

En effet, les bons nutriments au début de la vie permettent un bon développement du cerveau et du corps  et permettent à l’enfant d’atteindre son plein potentiel .Les enfants qui bénéficient d’une bonne nutrition vivent des vies plus longues et plus saines. Aussi, ils ont plus de chance de réussir à l’école et deviennent des adultes plus productifs.

En 2016, l’Unicef et les partenaires ont aidé 145.000 enfants souffrant de Malnutrition Aigüe Sévère (MAS). Et l’organisation estime qu’en 2017,142.000 enfants souffriront de Malnutrition Aiguée Sévère MAS, un chiffre inférieur par rapport à celui de l’année2016.

En plus de répondre aux besoins des enfants déjà touchés par une malnutrition sévère, l’Unicef appuie le gouvernement du Mali pour prévenir la malnutrition grâce à la promotion des bonnes pratiques de nutrition et de soins dans les communautés. Ces pratiques comprennent entre autres la malnutrition de la femme enceinte, l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois, la vaccination complète de l’enfant, une bonne hygiène comme le lavage des mains au savon et à l’eau propre. L’Unicef forme aussi des agents de santé et soutient des groupes communautaires pour promouvoir des bonnes pratiques auprès des mères en mettant l’accent sur l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois pour tous les enfants. Ces messages sont transmis à travers des séances de groupes éducatifs et des démonstrations culinaires comme la préparation de bouillie enrichie.

Fatoumata Fofana  

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER