4ème Assemblée générale ordinaire du GPAC : le combat pour protéger les entreprises nationales

0

Le Groupement professionnel des Agences de la communication (Gpac) a tenu, le vendredi 18 décembre 2015 au siège de la DFA Communication à Hamdallaye ACI sa 4ème Assemblée générale ordinaire. C’était sous la présidence du représentant du ministère de l’Économique numérique de l’information et de la Communication, Cheick Oumar Maïga ; en présence de Fodié Touré, président de la Haute autorité de la communication ; du président du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly et du président du GPAC, Amadou Moustapha Diop. Aussi, les membres du GPAC ont pris part à cette rencontre annuelle.

Selon le président du Gpac, Moustaphe Diop, depuis plusieurs années, le Mali et les professionnels du secteur de la communication traversent une crise économique et sécuritaire. Il a cité quelques résultats du Gpac enregistrés en 2015. Il s’agit de son intégration  au sein du Conseil national du patronat du Mali ; du combat pour l’adoption des lois visant l’amélioration de la profession.

Il faut retenir que le secteur des Agences de communication génère annuellement un chiffre d’affaires de 20 milliards de Fcfa. Selon le président du Gpac, il est crucial de protéger les entreprises nationales évoluant dans le secteur.  Il a dénoncé la concurrence déloyale des entreprises multinationales exerçant le domaine au Mali. «Les entreprises multinationales se positionnent sur notre marché au détriment de celles nationales. Tel n’est pas le cas en Cote d’Ivoire ou dans d’autres pays», a déclaré Moustaphe Diop. Le président du Gpac a sollicité le leadership du ministre de l’Economie numérique de l’information et de la Communication pour l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi sur la publicité.
Le Secrétaire général du ministère de l’Economie numérique de l’information et de la Communication, Cheick Oumar Maïga a pris l’engament, au nom de son ministre, que la loi sur la publicité sera adoptée en 2016.

Précisons que le Groupement professionnel des Agences de communication du Mali (Gpac) a été créé en 2010. Il a pour objectif de promouvoir et de protéger les intérêts de ses membres auprès des pouvoirs publics et des partenaires. Le Gpac compte aujourd’hui 63 Agences de communication, alors que  300 agréments  ont été attribués dans ce secteur au Mali.
Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER