Affaire des 50 millions offerts au HCIM : Pour uniquement la consolidation de la paix

0
DICKO-ARGENT

La journée de prières pour la paix et la cohésion sociale qu’a organisée le Haut Conseil Islamique du Mali a eu lieu hier, dimanche, au Stade de 26 MARS et a réuni de nombreux fidèles musulmans. Rentrant dans le cadre de la paix dans notre pays, l’apport de toutes les bonnes volontés pour la réussite d’un tel évènement mérite d’être salué à sa juste valeur. Généralement, face à une telle initiative, les fidèles musulmans apportent, chacun selon ses moyens, leur soutien à la commission d’organisation et aux initiateurs des prières et bénédictions.

Dans ce cadre, deux jours plus tard, un soutien de 50 millions de FCFA a été accordé par l’Etat aux organisateurs de cette journée de prières pour la paix et la cohésion sociale au Mali. Mais l’assistance a été refusée par ses destinataires qui, selon eux, l’objectif ne consiste pas à prendre de soutien venant de qui que ce soit.

Pour des observateurs de la scène politique, ce refus du HCIM de prendre le soutien du Gouvernement pour l’organisation de cette journée de prières est plus ou moins le résultat du climat sociopolitique relativement tendu qui règne entre les deux parties. Cela, autour d’un certain nombre de questions d’appréhension de la vie de la nation.

Cependant, le Gouvernement, selon le communiqué de la Primature, a toujours tenu à réaffirmer sa solidarité et son soutien constant à toutes actions, à toutes manifestations organisées par toutes les confessions religieuses œuvrant pour le renforcement de la paix au Mali.

«Soucieux de la paix dans notre pays», précise le même communiqué, l’Etat ne saurait rester en marge de l’organisation d’un tel événement s’inscrivant dans la droite ligne de la consolidation de la paix. Toute chose qui justifierait l’octroi de 50 millions au HCIM.

Acceptés ou refusés, les 50 millions, la Religion musulmane doit rester. Cette Religion stipule que le marabout peut prendre de l’argent qu’on lui donne pour faire des bénédictions. Dans ce cas de figure, c’est le Mali qui compte. Il doit être chéri et béni.
Pour le bonheur du Mali, qu’Allah le Tout Puissant accepte les présentes prières.

O. MORBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here