Ayant vaincu l’état d’urgence le prêcheur Haidara promet un imam à la tête du Mali

45
Chérif Ousmane Madane Haïdara
Cherif Madani haidara

Après le “Maouloud” 2015, Haïdara, Guide d’Ançardine, a animé une conférence de presse à son domicile, au Banconi. Compte-rendu…

Il a rappelé, d’emblée, que malgré les intimidations, le “Maouloud” a été fêté. Il salue les 3000 personnes qui ont bénévolement assuré la sécurité des festivités et qui, le 1er janvier 2016, sont venus recevoir ses bénédictions.

 

“Maouloud” des croyants. Haidara relate: “Les autorités avaient eu peur des risques d’attentats au stade du 26 mars. Nous nous sommes rendus en ce lieu en croyants, convaincus que rien n’advient sans la volonté de Dieu et prêts à mourir pour l’islam.”.

 

Financements d’Ançardine. “Contrairement à ce que certains pensent, le Maouloud ne nous rapporte pas d’argent; il rapporte plus au pays qu’à nous. A preuve, les marchands du Grand Marché et du marché de Médine nous ont écrit pour inciter à maintenir la célébration du Maouloud qui, à leurs dires, leur rapporte beaucoup”, explique Haidara.Il révèle que son mouvement, Ançardine International, supporte avec foi et générosité ses activités du mouvement; les militants ont dépensé 135 millions de FCFA pour organiser le “Maouloud” 2015; ils viennent aussi de construire 5 villas dans la ferme du prêcheur pour un milliard. “Ce sont ces hommes et ces femmes qui font de moi ce que je suis, et non les dons offerts durant le Maouloud”, note Haidara.

 

Refus de tout report du “Maouloud”. Selon l’orateur, les autorités lui ont demandé de célébrer le  baptême du Prophète (paix et salut sur lui) dans la journée au lieu de la nuit, et ce, pour des raisons de sécurité. “J’ai accepté mais j’ai été surpris de ne voir aucune force de sécurité sur les lieux de la célébration: pourquoi ce sabotage ? Nos autorités doivent changer.De nos jours, on préfère aller sécuriser les concerts et les bars que de sécuriser les 73.000 musulmans pratiquant leur culte. Si les Occidentaux conseillent aux autorités de se départir des musulmans, elles devraient rejeter ces conseils. Partout où IBK passe, ne dit-il pas qu’il doit son élection aux musulmans? Comment alors pourrait-il ignorer ceux qui l’ont élu?”.

 

Un imam au pouvoir. Haidara met en garde: “Si les autorités ne font pas attention, les musulmans prendront le pouvoir. Nous ferons en sorte que nul ne devienne président de la République s’il n’est un de nos imams ! Je jure au nom d’Allah que nous le ferons si les autorités ne font pas attention! Pour qu’on n’en arrive pas là, respectons-nous mutuellement!”.

 

Terrorisme. Haïdara dit ne pas croire que les terroristes soient des musulmans car l’islam condamne la violence.

 

Haidara député ? “Je n’accepterai pas d’être député mais je peux faire en sorte que quelqu’un le devienne.Je n’échangerai mon fauteuil de Guide d’Ançardine contre aucun poste électif”, dit le prêcheur.

 

Haidara craint par l’Etat? “L’Etat n’a pas et ne doit pas avoir peur de moi. Il y a des gens qui, comme moi, veulent aider le pays, mais l’Etat s’en fout d’eux; il ne craint et ne s’intéresse qu’à ceux qui peuvent gâcher son festin. Nous ne nous sommes jamais, nous, interposés entre l’Etat et son gâteau!”, ironise le prêcheur. Qui ajoute: “Loin de nous craindre, l’Etat viole nos droits: or, la chèvre opprimée mord... Ançardine a donné 10 millions de FCFA à nos soldats pour leur équipement. Quand nous avons proposé au Haut Conseil Islamique d’en faire autant, certains leaders du Haut Conseil nous ont objecté qu’on ne devait pas donner de l’argent à des mécréants pour combattre les musulmans qui avaient envahi le nord!

Au sujet du pouvoir actuel. Haidara peste: “Un jour, on aura un Etat qui aide ceux qui font du sérieux; ce temps n’est plus loin! On aura, inchallah, ce gouvernement!Un pays voisin donne annuellement aux associations qui fêtent de “Maouloud” 4 milliards de FCFA; ce pays est en train de construire un quartier dédié au Maouloud. Comment comprendre que notre organisation continue de louer le stade du 26 mars pour fêter le “Maouloud” ? C’est inadmissible! Nous n’avons pas approché le gouvernement pour nous aider financièrement car il a lui-même besoin d’argent.Nous n’avons vu aucun ministre pour nous aider à organiser le “Maouloud” bien qu’au même moment, deux de nos ministres se soient rendus, aux frais de l’Etat, au Sénégal pour participer au “Mangal”, fête religieuse locale. Les autorités veulent nous dégager de là où nous sommes mais Dieu est avec nous ! Nous ne voulons donc pas de leur aide et restons derrière le Tout-Puissant! Nos autorités n’ont jamais dit ouvertement qu’elles voulaient interdire le “Maouloud”, mais tout le monde a compris leur intention de le faire.Eh bien! Le jour où un président de la République tentera d’interdire le “Maouloud”, Dieu l’évincera immédiatement de son poste!”.

 

Au sujet d’IBK. Haidara narre: “Avant qu’il ne devienne président de la République, IBK nous envoyait un bœuf et une enveloppe pour le “Maouloud”. Il participait aux festivités en personne, au point qu’on se demandait qui l’informait des dates et lieux de célébration. Devenu président, il n’a participé à aucune célébration même s’il nous fait parvenir des contributions. Au “Maouloud” 2015, par exemple, il nous a envoyé 4 bœufs, 3 cartons de poissons et une enveloppe. Il devrait s’occuper davantage du “Maouloud” en tant que président puisqu’il a été à nos côtés tout le temps avant son élection. Dans un pays voisin, le président et ses ministres se sont déplacés aux lieux du “Maouloud”, déployant 17.000 soldats pour la sécurité”.

 

Abdoulaye Koné

PARTAGER

45 COMMENTAIRES

  1. A force de se lier aux religieux pour avoir le pouvoir voilà ce qui arrive…..et le pire est à craindre ils ont cru en leur capacité de mobilisation et veulent tester le pouvoir.

  2. “…………Haidara promet un imam à la tête du Mali.” CA, c’est un rêve qui risque de se transformer en cauchemar.

  3. Moi je pense que si le fait de vouloir assurer la sécurité des populations et des potentiels participants à cette célébration du maouloud est un péché; nos autorités doivent le faire de plus en plus de façon récurrente. Il faut que Haïdara sache que nous ne sommes pas dans un état islamique et il est vraiment regrettable d’entendre de tels propos venant d’un leader religieux de surcroît.

  4. Les liens d’haïdara avec le président de la république ne lui donne aucunement le droit de violer l’état d’urgence qui a été instauré pour notre propre sécurité et ce n’est pas parce qu’il a des affinités avec le président de la république qu’il va se croire au dessus des lois. Il doit revoir sa copie car il commence à dérivé. A bon entendeur; salut!

  5. Haïdara peut dire ce que bon lui semble mais il conviendra que le pouvoir émane de Dieu et donc il doit savoir que le président de la république occupe ce poste d’abord parce que Dieu le veut et que les maliens l’ont matérialisés en le votant.
    Il peut être le plus grand mystique de ce monde mais lui aussi se confie à un être alors que ces prétendus liens avec le président de la république ne lui donnent pas de grands airs.

  6. Je pense que notre Cheick veut prendre la place du “guimba national”.
    Nous sommes dans un pays LAÏC jusqu’à preuve du contraire et il doit savoir que 7000 personnes ne représente que 0,46% de la population de ce pays alors qu’il se réveille de son sommeil car n’est pas président qui veut mais qui peut.

  7. Je crois que nous devons faire attention à l’interprétation que nous faisons de cette affaire car nos journalistes sont de véritables manipulateurs de paroles et je ne pense pas qu’haïdara que nous connaissons tous puissent avoir des mots aussi aigus comme dans cet article.
    Par ailleurs, si ces affirmations sont vérifiées je crois qu’il est sur la voie de perdre notre estime en tant que musulman d’abord mais en tant que citoyen de ce pays d’autre part.

  8. Oui c’est vrai Incolore, il faut que le pays arrête avec ce système car c’est la honte pour notre pays. Surtout un pays en voie de développement a besoin des intellectuels. Le marabout et ses potions N’ont PLUS de PLACE DANS ici au Mali

  9. vous pensez que l’heure est à la déstabilisation du pays ? Alors toi qui ne connais rien Faux marabout, laisse toi embobiner par ses pseudos intellectuels et quand tu te rendras compte c’est en ce temps que tu vas manger ton kk.

  10. Haidara dit du n’importe quoi les amis. un illétré au Mali ne connaissent rien à la matière Car il pense quand c’est comme ça on devient président. Arrêter de vous moquer du Mali

  11. Un guide ne peut pas faire des sorties pareilles. Si le président vous a associé à certaines négociation c’est pour que vous puissiez rentrer dans l’histoire de votre pays et il vous a toujours sollicité pour les prises de décisions donc on ne peut pas croire qu’il vous a manqué réellement

  12. Je pense que le guide veut faire de la politique mais il doit toute fois savoir qu’un pays ne se gère pas comme une direction d’école coranique ou une cours familiale.

  13. Nos leaders religieux doivent comprendre que nous sommes dans un moment sensible. Cette mesure vise à barrer ces malintentionnés de servir. Que Dieu nous sauve
    Cette mesure n’est pas contre l’islam mais pour la préservation de nos vies.

  14. Les guides doivent savoir que chaque situation a ses réalités. Ils doivent respecter cette mesure au risque d’exposer les fidèles. Mais le guide Haidara trouve cette décision contre l’islam.
    Que nous reste – il ici au Mali si nos guides se perdent de la sorte

  15. Salut les gars faites attention cela montre que dans beaucoup de nos familles il y a une carence de l’éducation je suis convaincu que la plupart de ces intervenants sont d’une famille dont je ne veux pas dire pour mon respect mais les petits drogués arrêtez de d’étaler votre ignorance sur le net à l’égard des grandes personnalités du pays et du monde pourquoi la majorité des maliens sont si méchants bêtes et irrespectueux. ? Allez en côté d’ivoire au Burkina en guinée et j’en passe demander les qui est ce grand homme ousa ne haidara on vous dira c’est dieu qui a donné à haidara tout ce beau monde qui le respecte donc le chien aboie et la caravane passe

  16. Ce n’est pas aujourd’hui, que les maliens ont commencés à fêter le Maouloud, ni hier. A mon humble avis, nos leaders religieux devraient éviter cette année les rassemblements enfin de ne pas mettre en danger la vie des maliens.

  17. Le Mali est dans une phase délicate et fragile, nous devons beaucoup d’estime à cette décision de nos autorités. Si je me rappelle bien, ils n’ont jamais été contre le Maouloud, alors pourquoi les contredire en cette période d’insécurité ?????

  18. Si nous voulons un gouvernement transparente et cohérente, nous devons commencer à être correct nous le peuple d’abord. Ce que ces leaders religieux ont fait est inacceptable, je suis tout autant musulman comme eux. Mais le Mali est dans une situation assez pénible pour des évènements pareils.

  19. Le Mali est dans une phase délicate et fragile, nous devons beaucoup d’estime à cette décision de nos autorités. Si je me rappelle bien, ils n’ont jamais été contre le Maouloud, alors pourquoi les contredire en cette période d’insécurité ?????

  20. Il y’a à peine quelques jours ce même monsieur était en train de remercier le gouvernement en place d’avoir sécurisé le Maouloud. Aujourd’hui, il dit le contraire sans hésiter.

  21. Le guide Haidara doit cesser de susciter des scandales dans le pays. Le Mali traverse déjà une situation assez difficile pour en ajouter plus. D’ores et déjà il a violé l’Etat d’urgence, ne se reste que cela, il n’a pas le droit de critiquer le gouvernement.

    • Et voilà, qu’elle honte pour ces pseudo leaders religieux comme Dicko et Haidara, pour qui ils se prennent? Au lieu d’apaiser non ces anarqueurs et escrots enveniment la population et ils ont l’audace et le culot de Nous dire qu’ils sont des learders religieux, Incroyable, qu’elle honte.
      Apaisons le Maliba au lieu de Nous sortir des conneries et bétises tant du coté du pouvoir que de nos soi disant leaders religieux surtout musulmans.
      Jai vraiment Honte.
      Vive le Maliba Un et Indivisible, Laic dans la paix et la reconciliation nationale.

  22. Tombouctou est connu comme cette partie du monde qui fête le Maouloud mieux que n’importe où dans le monde entier, et tombouctou est une localité du Mali.

    Nous avons constaté que pendant l’occupation il a été interdit à cette ville de fêter le Maouloud par des bandits armées. Et, Haïdara entend que religieux n’as pas eu le courage de plaider en faveur de cette ville afin que le Maouloud soit fêter pendant l’occupation, mais de son côté il a préféré organiser pour lui à Bamako avec les fonds venu du monde entier.

    Mais aujourd’hui il se permet de dire qu’il défend l’organisation du Maouloud au Mali. L’Etat d’urgence est au moins dans l’intérêt des maliens, nous sommes tous conscient que le Mali est menacé.
    Qu’Allah nous vient en aide….

  23. Haïdara a fait le Maouloud malgré l’Etat d’Urgence et personne ne lui a dit quoi que ce soit sur cela Dieu merci cela s’est passé dans des bonnes conditions.
    Mais qu’attend t-il du gouvernement en réalité ?

  24. Le problème avec Haïdara est qu’il se croix là où il n’est pas, il faut que d’autres lui disent la vérité dans cette communauté musulmane. La religion se doit d’accompagner le pouvoir et non de lui apporter des menaces, ceci pourrait être une polémique au Mali.
    Qu’Allah bénis la nation…

  25. Personne n’a jamais tenté d’empêché à Haïdara de faire ce qui lui plais ici au Mali. Au retour il doit rester dans son coin, les maliens n’ont pas besoin d’un problème.
    Ne vous dites pas que le fait d’avoir remplir un stade est synonyme de remplir les urnes de tout une nation ?

  26. Haïdara est un religieux et pour cela il doit faire attention à ne pas se sentir dans la politique, le religieux doit être accompagnateur et non celui qui apporte des désirs à la chaise de la gouvernance d’une nation.

  27. La démocratie n’empêche pas un imam à être président de la république, si Haïdara lui même souhaite être président de la république qu’il le dise. Même si un imam devient président de la republique il sera contrainte de travailler avec les textes de la laïcité.

  28. Que cela soit clair pour tous les leaders religieux, nous ne voulons pas et ne voterons pas un leader religieux candidats à la présidence de ce pays. Malgré tout nous préférons que les politiciens soit maître de ce domaine. Les leaders religieux se plaignent toujours de des politiciens alors que de leur côté la paix et la concorde ne règne point. Les différents leaders religieux ne s’entendent pas entre eux alors comment pourront-ils préservés le peu de stabilité qui reste dans le pays.

  29. Le guide spirituel prétend qu’un imam pourra être président de ce pays, moi personnellement, je n’en disconviens pas mais il faut sache que cela n’est pas la solution. Il y a bonne nombre de leader religieux qui ne sont loin de ce qu’ils font croire à la population et en plus la politique est un autre domaine très difficile et même un piège pour les leaders religieux s’il s’aventure à s’impliquer c’est-à-dire à vouloir prendre le contrôle de la politique.

  30. Je ne pense pas qu’un imam ne peut être président de ce pays et même s’il devient président que le bon Dieu nous en garde le pays sombrera dans la perte. Je n’ai absolument rien contre la religion mais chacun est bon dans son domaine j’aimerais que la population garde toujours une confiance pure et durable à la religion e aux leaders religieux.

  31. Haïdara pense que diriger un pays est diriger c’est comme il fait avec ses adeptes. Tous ce qui suivent Haïdara le suivent parce qu’il fait circuler la parole de Dieu, la politique s’est pour les politiciens qui savent manipuler l’opinion publique. Être un guide spirituel est très différent d’être un président de la république

  32. Je pense qu’on doit donner à César ce qui appartient à César. La politique doit être animée par les leaders politiques et la religion doit être animée par les leaders religieux, chacun est mieux de son côté. La politique est domaine très dangereux pour la religion, les deux domaines ne rimes point ensemble, la politique malienne est l’art de mentir.

  33. ➡ Le monde de la politique est un monde parallèlement opposer à se celui de la religion. L’aventure de leaders religieux dans la politique est une très mauvaise idée. Les maliens font confiance au leader religieux parce qu’ils font circuler plus ou moins les messages de Dieu, mais la politique est plus ou moins l’art du mensonge, de la trahison et de mauvaise foi. ➡

  34. Je pense que le guide spirituel doit faire preuve d’apaisement, le plus important pour le gouvernement est protection de sa population. Le gouvernement n’a aucune raison à vouloir saboter le Maouloud.

  35. Le gouvernement n’a pas voulu interdire le Maouloud, mais le gouvernement a voulu purement et simplement protéger sa population face aux nombreuses menaces qui planent actuellement sur le territoire malien. Le gouvernement n’a absolument rien contre les activités du Maouloud mais c’est la situation qui oblige. 💡 💡 💡

  36. Si les religieux s’aventurent à se lancer dans la politique, je suis convaincue que la balance se penchera du côté de la politique. La population accordera plus d’importance aux politiques qu’aux religieux.

  37. Certes, la population malienne croire le plus aux religieux qu’aux politiques, mais la politique et la religion sont des domaines très différentes. Je pense que les religieux et les politiques doivent travailler ensemble car leurs objectifs plus ou moins commun restent la bonne marche du pays.

  38. Le Mali est un pays laïc, les leaders religieux pour la grande considération que la population malienne garde toujours en eux, ils ne doivent jamais être le plus vues sur la scène politique, sinon surement la population finira par croire encore plus au politique qu’aux leaders religieux.

  39. Ces chefs réligieux pensent que le Mali est un Etat islamique comme la Mauritanie ou la Libye. Non ils se trompent. Je suis musulmane. Mais le fonctionnement de l'Etat ne peut pas être fait à la seule guise des musulmans que nous sommes.L'état d'urgence n'avait aucune intention d'interdire le Maouloud ou le Noël. Mais de prevenir des éventuelles attaques terroristes.

  40. L’Etat a toujours respecté les religieux et il continuera de la faire. Seulement que peu de religieux en général, et musulmans en particuliers comprennent le sens de l’Etat. Le Mali n’est pas un Etat islamique et les autorités ont fait ce qu’elles devraient faire. C’est de leur devoir d’assurer la sécurité des personnes et de leur bien. Et le décret instituant l’état d’urgence s’inscrit dans ce cadre.

  41. Si l’Etat voulait interdire la célébration de la fête de Maouloud, il pouvait et allait le faire. Haïdara sait qu’il s’est montré un peu malfaiteur en violant le décret pris en conseil des ministres pour restreindre certaines libertés, il s’agit de l’état d’urgence. Cela n’a rien à voir avec une quelconque interdiction de la célébration de Maouloud dans ce pays.

  42. Cela fait plus de cent ans que le Maouloud est fêté par certains musulmans dans le pays. Mais les autorités n’ont pas une seule fois essayé d’interdire cette fête. Donc ce n’est pas parce que la situation sécuritaire de notre pays n’a pas laissé le choix aux autorités de décréter l’état d’urgence que le Chérif peut se permettre de dire que les autorités voulaient interdire le Maouloud.

  43. Haïdara croit que la religion et la politique sont les mêmes. Mais il se trompe gravement. Ce n’est pas parce qu’on a des fans sur le plan religieux qu’on peut facilement gagner la présidence. Non il se trompe.

  44. Sans la sécurité que l’Etat lui fournit chaque année, la fête de Maouloud allait enregistrer des centaines de victimes chaque année. Il doit remercier les autorités pour tout ce qu’elles font pour la sécurité des personnes et de leur bien.

Comments are closed.