Cérémonie de reconnaissance au Prof Cheick Yacoub Doucouré : ASED met les bouchées doubles

0

L’Association de Solidarité, d’Education et du Développement du Mali (ASED) a organisé pour la première fois une cérémonie de reconnaissance aux leaders religieux dont les œuvres littéraires ont traversé les frontières maliennes. Pour cette 1ère édition, l’honneur est revenu au natif de Kayes Prof Cheick Yacoub Doucouré pour ses belles poésies sur l’Envoyé de Dieu et ses nombreuses publications. La cérémonie s’est déroulée au Gouvernorat du district de Bamako sous la présidence de Thierno Oumar Hass Diallo, ministre des Affaires Religieuses et du Culte,  en présence du Président du Haut Conseil Islamique Cheick Mahmoud Dicko, Parrain de l’évènement, des représentants des Ambassades du Maroc, d’Iran et de la Libye, ainsi que les autorité Communales, des Leaders religieux et de nombreux invités de marque. C’était le samedi 09 avril dernier.

 

La présente cérémonie a démarré par la lecture du Saint Coran, suivi de la chanson de l’Hymne National du Mali en langue Arabe. Après, l’Association de Solidarité, de l’Education et du Développement du Mali (ASED) a présenté le cadre de la cérémonie qu’est un lieu de reconnaissance  au Lauréat du prix mondial de la poésie arabe sur le prophète Mohamed (PSL).

Dans son intervention, Cheick Yacoub Doucouré  propose le retour aux  fondamentaux de l’islam pour lutter contre les problèmes qui gangrènent le monde entier. Chercher à connaitre la position de l’islam face à telle ou telle situation est une obligation pour tout musulman, a dit Prof  Yacoub Doucouré.

Le parrain de l’évènement a salué l’initiative d’ASED, qui à son avis mérite d’être pérennisée. Car, elle permet de sortir de l’ombre les talons cachés de l’islam. L’imam Cheick Yacoub fait partie de ces grands hommes en islam dont le mérite vient d’être reconnu de tous, a dit M. Mahmoud Dicko qui a invité les uns et les autres à emboiter le pas au nouveau lauréat. Que les uns et les autres suivent  la voie tracée par Yacoub, a conclu le Président du HCI.

Quant au ministre des Affaires Religieuses et du culte a félicité Cheick Yacoub pour le prix à lui décerné par ASED ainsi que pour ces nombreuses publications qui sont enseignées dans les Medersas. Il faut reconnaître qu’à travers ce prix reçu en décembre 2015 au Maroc, le récipiendaire fait honneur à tout le Mali. Thierno Oumar Hass Diallo a demandé aux leaders religieux  de prier pour la stabilité au Mali.

Cette journée de reconnaissance en dehors de son aspect religieux, fait connaitre au public les grands érudits en islam que regorge notre pays. A cet égard, des motions de félicitations ont été adressées à ASED pour cette belle initiative.

Cheick Yacoub Doucouré est chercheur, écrivain et Imam. Il a à son actif plu de 10.000 cassettes et dispose plus de 40.000 livres dans sa bibliothèque. Il est également auteur de plus de 150 ouvrages, toute chose qui a contribué à hisser le drapeau malien au Maroc en décembre 2015 où il a remporté le prix mondial de la meilleure poésie sur le Prophète Mohamed (PSL). Une première pour un africain. C’était lors de la 10ème rencontre Mondiale des Soufis tenue au Maroc qui a vu la participation de plus de 700 chercheurs du monde entier ou Yacoub a traduit en Arabe l’hymne national du Mali chanté aujourd’hui dans les Médersas.

Par Hassane Kanambaye

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER