Citoyenneté : Le Balai sanitaire international lance ses activités

0

Ce mardi, le Balai sanitaire international a organisé une conférence sur le lancement officiel de ses activités à la Pyramide du souvenir de Bamako. Cette rencontre, réservée uniquement pour la presse, avait pour thème “La Citoyenneté au service du développement” en présence du Bureau exécutif international.

 

C’est officiel, la plateforme Balai sanitaire international a lancé ses activités. Un an après sa création, elle se définit comme étant un holding qui regroupe les citoyens maliens, de tout âge quel que soit le milieu social ayant en commun leur amour pour le Mali.

C’est à travers le réseau social Facebook que les rencontres se sont déroulés et suivi, au fil du temps, du partage des points de vue commun en ce qui concerne le Mali. “L’idée est née de la nécessité de se mettre ensemble à travers nos associations et le groupement d’intérêt économique (GIE) afin d’offrir le meilleur pour tous nos concitoyens”, a affirmé Alfousseyni Coulibaly, le secrétaire administratif de la plateforme.

Pour les acteurs, le BSI représente plusieurs organismes tels qu’une association, un GIE, une ONG ou une personne morale membre du collectif. Pour le président de la plateforme, Balla Mariko, le Balai se doit d’accomplir certaines choses. “Nous avons choisi le Balai afin d’agir à travers des actions citoyennes. Ce sera bien entendu avec l’accompagnement de nos partenaires. Pour nous, le Mali passe avant tout et pour ça, nous ferons en sorte d’être des éléments vecteurs de ce changement”.

Pour le Balai sanitaire international, les objectifs sont clairs et précis. D’une part, faire rayonner le Mali dans tous les domaines sur le plan international. De l’autre, le respect des droits de chaque Malien résidant au Mali ou à l’extérieur. Puis, le simple accès de tous les citoyens aux services sociaux de base.

Face à la triste réalité du pays, Balai sanitaire  international compte bien faire part de ses responsabilités en tant que citoyens. “Nous sommes pour toute action concrète qui nous aidera à faire ‘bouger’ les Maliens dans le cadre de la construction du pays. Nous nous réclamons de la société civile et ne sommes d’aucun bord politique”, a déclaré Balla Mariko.

La plateforme a décidé d’apporter sa modeste contribution à la construction nationale Agir, en partenariat avec les autorités du pays pour humaniser davantage le secteur de la santé et mobiliser les forces nécessaires. Une conférence-débats devra être organisée dans les semaines à venir après une réunion entre les associations et les conférenciers.

Moctar Bah

Stagiaire

PARTAGER