CRI-2002 : Rappel de la rocambolesque Assemblée générale du 12 janvier 2019

0

Le sujet vaut son pesant d’or tant les appétits obscurs étaient aiguisés autour du « butin » Cri-2002, vision de l’omniprésent et deuxième Président qu’est Abdoulaye Sall.

Ce jour-là, par la simple présence d’un clerc huissier à ma demande, Abdoulaye Sall  et Modibo Koly KEITA se sont agités. Dans leur crise d’agitation,  ils font preuve à la fois d’agression, d’injures et d’abus :

Agression physique du clerc huissier sur ordre de Abdoulaye Sall ; ordre exécuté par Hamidou LY, Mamadou SALL  (un des 3 fils de Sall  venus à l’AG en compagnie de leurs copains pour m’intimider) et Modibo Koly KEITA qui m’a prié à deux reprises afin que je ne conteste pas les rapports narratifs et financiers avec à la clé la demande de démission de Dr SALL. J’ai refusé d’accéder à sa demande en disant que ce n’est pas de la mer à boire que de me permettre de jouer mon rôle de secrétaire Permanent conformément au Manuel de procédures administratives, financières et comptables, d’autant que ce travail est une chaine. Il suffit qu’un maillon de la chaine soit de mauvaise foi pour que la chaine se rouille. En, l’espèce, drSall constitue le point de blocage dans la chaine car m’empêchant entre autres de «veiller à l’exactitude arithmétique des pièces comptables » tel qu’il ressort des exigences du Manuel susmentionné. Or, autant les pièces comptables que les rapports financiers des différents contrats me sont sciemment et continuellement cachés.  Pire, en novembre, la clé du bureau du comptable devient introuvable par le permanent que je suis.

Injures : Modibo KolyKEITA en est le seul auteur et dire que ce monsieur est un cadre de notre administration à savoir l’ANPE. Tout comme Dr Sall nous a submergé avec 3 de ses fils (Cheick Sall, BassirouSall, Mamadou Sall), Modibo nous  amène, comme toujours, un ami cadre ANPE en la personne de Bassala Touré. Voilà la pratique  malsaine qui a libre court au sein de Cri-2002 monopolisé par Sall et son bras droit Modibo Kolysans égard pour les autres, notamment l’un des plus anciens comme moi.

Abus : Juste après agression, je suis parti échanger avec les personnes habilitées à traiter un tel cas. A mon retour, Modibo et Sall m’ont signifié que je ne suis pas le bienvenu dans la salle d’AG alors que détenteur d’une procuration d’un membre fondateur et avocat, tout comme un autre membre depuis la création de Cri-2002 en avril 2000 qui est venu exprimer son état d’âme face au forcing opéré parSall appuyé par Modibo qu’il vente ou qu’il neige dans le seul but de se faire reconduire HONTEUSEMENTA LA TETE DE CRI 2002. C’est ainsi qu’ils ont tenu, en toute violation de nos textes, ladite AG sans le Secrétaire à l’Organisation que je suis  et sans tenir compte de la procuration  de Me GOITA et pire, en me retirant du bureau tout comme ils ont retiré progressivement d’autres anciens du bureau (4 au total) pour ne retenir que des gens de sa convenance. C’est cela la gouvernance et la redevabilité au sein de Cri-2002 sous la conduite lugubre et le leadership inique du bien aimé Abdoulaye Sall (pour reprendre les termes de la Corée communiste). Sérieusement, à partir de tels actes qui sont d’ailleurs monnaie courante à Cri-2002, quelle leçon de gouvernance ces deux responsables de Cri-2002 peuvent-ils donner au public ? Les partenaires  ainsi que l’opinion publique apprécieront. La résistance s’organise pour bouter hors de Cri-2002 les opportunistes  qui n’ont ni l’esprit ni l’âme de démocrates et qui s’accrochent fermement comme quelqu’un qui se noie au seul rocher à sa portée. Cette résistance est médiatique, juridique et judiciaire jusqu’à la victoire de la vérité, au retour de Cri-2002 à ses valeurs et principes d’antan afin d’éviter sa politisation, sa dénaturation et une main mise familiale ou clanique aux intérêts sordides et inavoués. Cette victoire, même judiciaire, passera par l’intégration de tous les membres injustement exclus.

Aveuglé par la haine, Sall se fait prendre à son propre piège

Sall a la manie de se prendre pour le nombril de Cri-2002. Comme tel, toute voix discordante n’est point imaginable. Il ne conçoit guère être débarqué du navire Cri-2002 qu’il prend pour son butin, d’où cette posture agressive, d’accrocheur  car sa survie est en jeu en tant qu’en individu tout court au-delà de l’animation d’un Cercle de réflexion qu’est l’association Cri-2002 dont il n’est pas, je le rappelle toujours,  parmi le trio initiateur. C’est notre cher premier Président feu Maître Abdoulaye Sékou-SOW qui l’a amené. Son premier adversaire fut ce même Maître SOW. Quelle ingratitude !

La convocation de l’Assemblée Générale à contre cœur et son déroulement honteux découlent d’un calcul scabreux de celui qui dirige depuis plus de 15 ans l’Association Cri-2002 et qui se prend pour le début et la fin de Cri-2002. Oui, Salla la maladroite et prétentieuse habitude d’affirmer que sans lui, Cri-2002 ne sera pas financé. Je lui rétorque que la crédibilité de Cri-2002 a été établie  bien avant sa présidence. Cela est une VERITE CONNUE ET RECONNUE par tout observateur averti de la scène publique malienne.

Bref, Sall a adopté comme stratégie d’écarter  d’une part les anciens de Cri-2002 pour miser sur de nouvelles têtes et tirer tout profit possible de la vache à lait Cri-2002 tel un taureau dans son harem et d’autre part vilipender les esprits critiques pour se faire passer comme le seul penseur et acteur valable dans le Cercle de réflexion. Or, sa fameuse ONG Mali 2001 a fait long feu en dépit de son titre publicitaire de docteur en … quoi déjà ?

Au finish, sa stratégie traitresse a fait échec et mat.

Cri-2002 est devenu un débris associatif autour duquel s’activent les  vautours affamés à la fois en mal d’alimentation et de reconnaissance publique.

Tout comme les oiseaux se cachent pour mourir, les nouveaux membres arrivistes et leur chef autoproclamé se cachent du sigle Cri-2002depuis près de 13 mois. Car c’est connu et reconnu, Cri-2002 est devenu une HONTE NATIONALE dans le milieu  associatif.

Sall, l’as de la manipulation, Modibo Koly et Mme Bouaré 2 marionnettes à sa botte et Moussa Traoré le retraité apprenti sorcier

De quelle responsabilité peut-on se prévaloir quand on passe des années de cycle scolaire, universitaire et supérieur  et qu’on demeure encore de purs suivistes incapables de discernement pour résoudre une équation donnée ? Absolument aucune. C’est le cas de ces deux laudateurs, suivistes et marionnettes que sont Modibo koly Kéîta de l’ANPE  et Assétou Coulibaly de l’OPAM, tous deux venus me trouver à cri-2002 sur instigation de leur employeur  et ami cinq (5) ans après la création  de Cri-2002.

Permettez-moi de paraphraser le premier président Modibo KEITA qui disait que le mal n’est pas malien. Eh bien, de nos jours, la malienne  eté a perdu tout son sens mon cher père de l’indépendance du Mali.  Les TAGNININAW pullulent dans nos services publics et associatifs  comme des rats dans les vielles habitations. Autrement dit, le mal est en passe de devenir malien, hélas, mille fois hélas en témoigne la crise pluridimensionnelle actuelle.

A force d’aiguiser l’appétit de ses recrutés et obligés que sont ces trois nouveaux venus j’ai nommé modibo, moussa et  assétou, Sall a fini par les avoir piteusement à son piège auto destructeur de manigance, manipulation et combine. Et l’histoire a toujours démontré que les dribleurs trouvent sur leur chemin de bien meilleurs dribleurs. Ce trio exécutant à la lettre les désidérata de sallaura la pièce de sa monnaie à coups sûrs, d’autant qu’il a emprunté irréversiblement la voie de la honte et de l’ignominie en lieu et place de celle de la gloire et de la renommée qui lui a fait si défaut tout au long de sa carrière professionnelle. Sall est un ETERNEL malheureux, d’où son comportement singulier de combinard.

La perspective de lendemains meilleurs sans les esprits critiques  et membres fondateurs de Cri-2002  que Sall a miroitée face à ce trio exécutant ses ordres a séduit. Seulement, au bout de 13  mois de crise de gouvernance interne, de feuilleton judiciaire (il y en aura d’autres en plus de l’actuel), et de coups médiatiques, le désenchantement pointe à l’horizon, d’autant que tous les partenaires financiers de Cri-2002 sont régulièrement informés du développement de la présente crise et de l’identité des acteurs, de tous les acteurs, notamment les nouveaux opportunistes qui ont faim et soif.

Avec Sall, c’est le crépuscule et Cri-2002 se meurt

Le comportement accaparateur et excentrique de Sall est loin d’être un fait anodin. Il est connu de tous. L’homme est son propre bourreau de par ses actes alors que son verbe le fait passer pour un bon samaritain.

Sall n’agit qu’avec calcul pour sa personne, il s’en fout de l’intérêt collectif.

Et le drame, c’est qu’il se comporte comme s’il avait raison alors qu’en réalité il va mal tant ses torts sont multiples, comme le disait si bien le 30èmePrésident américain Calvin Coolidge « la torture d’une mauvaise conscience est l’enfer des vivants ».

En effet, quelle crédibilité peut-on accorder à une organisation qui a vingt (20) ans de vie et dont le 2ème Président (en l’occurrence Sall), septuagénaire passe tout son temps à exclure ses bienfaiteurs en ce sens que ceux et celles que Sall ne veut pas voir aujourd’hui ne sont pas venus à Cri-2002 par recrutement sur projets. Ils sont soit venus avant lui soit en même temps que lui, donc par conviction et non par amour de l’argent comme c’est le cas de ses enfants qu’il paie actuellement sur fonds Cri-2002 et amis qu’il insère au sein de Cri-2002.C’est un secret de polichinelle que Sall n’as pas bonne renommée sur la place publique. A vrai dire, ce monsieur doit raser les murs, au lieu de cela il s’exhibe dans les médias  à la recherche effrénée de postes de responsabilité publique. Qui est aveugle et qui ignore sa vraie nature ? Personne au sommet de notre  Maliba en tout cas.

Enfin, Sall, devra répondre un jour  comme instigateur de l’agression de clerc huissier.

A la lumière de tout  ce qui précède, Cri-2002 ne peut retrouver ses lustres d’antan avec Sall. Ce serait enterrer  la vision et l’œuvre des fils et filles visionnaires, démocrates et patriotes qui ont  créé Cri-2002 dont une partie est encore en vie mais dégoutée du comportement de Sall et une autre au repos éternel. Bamako,  le 21 février 2020

Mamadou  F. KEITA

Secrétaire à l’organisation depuis août 2000

Secrétaire Permanent  depuis février 2010

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here