Gastronomie : Le restaurant « La Gare », ouvre ses portes en plein cœur de Bamako

1

Fils d’écrivains et écrivain lui-même, Birama Konaré, promoteur du restaurant « La Gare » veut ouvrir une page d’histoire d’amour entre la Plusique, la poésie sur fond musical peu connu, et le milieu intellectuel malien. Pour concrétiser ce rêve, il a offert, le samedi 23 janvier 2016, le podium de son restaurant, sis en plein cœur du grand marché de Bamako derrière la CCIM,  aux deux sommités maliennes de ce genre poétique à savoir : Fatoumata Kéïta et Robert Dissa. Le spectacle s’est tenu en présence du ministre du Culte et des Affaires religieuses, Thierno Hass Diallo et d’un public nombreux.

Avec un restaurant doté d’un centre « Arts », Birama Konaré ambitionne de créer un lieu de rencontre et de restauration certes, mais aussi un espace de détente et de lecture dans un cadre sain et convivial. Car le restaurant propose un buffet en semaine, la carte en soirée sauf les samedis appelés « Saturday Night Dibi » consacrés aux grillades (viande, poisson, poulet) avec animation musicale. La presse malienne et le public malien ont été associés à l’animation musicale de « Saturday Night Dibi », le samedi 23 janvier 2016. Pour la circonstance, les responsables du restaurant « La gare » ont fait appel à des grands poètes maliens qui se sont succédés sur scène toute la soirée sous l’assistance d’un public émerveillé par la Plusique. Selon robert Dissa, la Plusique est la poésie sur fond musical pour dire la communion.  Convaincus que l’écrit est aussi un moyen de lutte contre la faim, la soif, la misère, l’injustice, les deux artistes se sont servis de leurs plumes pour dénoncer beaucoup de maux de la société malienne avec des titres comme Majesté, j’accuse et Ma Mission. L’animation musicale était associée à un festival gustatif autour de la grillade à volontiers. Les pièces étaient choisies avec amour et préparées avec des marinades et épices issus de la pure tradition sahélienne. Les dimanches, La Gare propose aussi un brunch, le « Sunday Brunch » avec des repas thématiques consacrés à certains dimanches (USA, Angleterre, Togo, Mali…). La Gare est aussi un restaurant free mais avec une dizaine de cocktails d’exception et dont certains à base de produits locaux.

 

Youssouf Z  

PARTAGER

1 commentaire

  1. @Youssouf Z .Dommage que Birama n’a pas encore lu votre article qui frôle la PUB sinon il n’allait pas vous laisser publier “…poètes maliens qui se sont succédé” tel que vous l’avez écrit avec “s” à la fin!Malgré tout je souhaite bon vent au “Resto de la gare”. 😉

Comments are closed.