Imam Mohamoud Dicko lors du rassemblement du 11 août : «Si IBK ne nous écoute pas, il verra… »

1

Le mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a organisé, le mardi 11 aout 2020, sa quatrième manifestation sur la place de l’Indépendance de Bamako contre le pouvoir. Dans son intervention, l’Imam MohamoudDicko, autorité morale du mouvement, a réitéré son appel au président de la République, Ibrahim Boubacar Keita à écouter son peuple.

Ils étaient des milliers de Maliens à participer, le mardi dernier à la quatrième manifestation du mouvement du 5juin-rassemblemnt des forces patriotiques (M5-RFP).

Ce quatrième grand rassemblement du M5-RFP est intervenu au lendemain d’une rencontre entre le médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Goodluck Jonathan et l’imam Dicko.

Contrairement aux autres leaders du M5-RFP, l’imam Dicko ne demande pas la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Il a toujours invité IBK à écouter son peuple pour un changement de la gouvernance actuelle dans notre pays.

« Il s’agit de restaurer la dignité et l’honneur du Mali. Si IBK ne nous écoute pas, il verra. Je jure devant Dieu il verra, mais ne soyons pas pressés et nous allons gagner cette lutte de façon pacifique. Avec la bénédiction de Dieu, s’il n’entend pas les cris du peuple, il (IBK) rampera pour sortir de lui-même de cette situation. Une fois de plus, je demande à mon grand frère d’écouter son peuple, c’est ce qui est mieux », a déclaré Imam MohamoudDicko lors du rassemblement organisé le mardi dernier par le M5-RFP.

Depuis le 5 juin 2020, le Mali est plongé dans une crise sociopolitique. Le mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) dénonce la mauvaise gouvernance et demande la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Malgré plusieurs missions et un sommet extraordinaire de la CEDEAO, le M5-RFP et IBK n’arrivent toujours pas un terrain d’entente pour sortir le Mali de cette crise.

Safiatou SAMOURA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here