“Jigisemejiri” dans le cercle de Kita : Des communes et villages visités par la presse

0

Les responsables du programme Jigisemejiri étaient, le jeudi 2 mai dernier  en visite de terrain avec les journalistes  dans  les communes et villages du  cercle de Kita. La  visite a été l’occasion pour les  hommes de la presse, de constater de visu les réalisations faites durant ces trois années d’exécution  dans les communes de Founia : (Founia-Moribougou, Doumba) et la Commune de Kita-Ouest  ( Kofeba, Madilla).

 A trois ans d’exécution, le programme “Jigisemejiri” a mis  en place des transferts monétaires ciblés aux ménages pauvres et souffrants d’insécurité alimentaire. Le programme  a établi  les piliers d’un système national de filets sociaux au Mali qui a évolué à la faveur de l’obtention des deux financements additionnels de la Banque mondiale en vue d’assurer l’extension du programme et résilience d’extension du programme à d’autres bénéficiaires. Son but, à en croire les responsables,  est  d’accroitre l’accès aux transferts monétaires ciblés pour les ménages pauvres et vulnérables, et mettre en place un système national de filets sociaux adaptatifs au Mali.

Selon les responsables, le programme a fait beaucoup  d’appuis dans le domaine de l’éducation, de la santé, l’élevage, l’insécurité alimentaire, maraichage, commerce, entre autres.

Ainsi, pour cette visite d’une journée, la délégation s’est rendue dans   quatre (4) villages  à savoir : Moribougou-Doumba dans la commune de (Benkadi), et Kofeba-Madilla dans la commune (Kita-Ouest). Sur place, elle a été en contact  direct avec les bénéficiaires  du volet AGR (activités génératrices de revenu) : Maraichage, Elevage, aviculture et commerce. Ils sont au nombre de 334 bénéficiaires des TM des communes de Benkadi-Founia et Kokofata, avec  120 000 F CFA, de montant reçu par chacun.

Il y a eu également de  grandes réalisations dans d’autres volets, notamment, le volet TM, douze (12)/12 transferts monétaires réalisés dans les neufs communes de traitement, onze (11)/12 transfert monétaires dans la commune de contrôle (Kita ville et Koutouba).  Le total bénéficiaires  pour les onze (11) communes des transferts monétaires est de 2709 pour un montant global de 975 240 000 F CFA pour trois ans de mise en œuvre des TM.

Le volet  MA (Mesures d’accompagnement) : des mesures d’accompagnement ont été réalisées dans les 11 communes TM avec comme stratégie de communication la C4D (Communication pour le développement) dans plusieurs thèmes tels que l’utilisation judicieuse des TM, l’allaitement maternel exclusif, hygiène et assainissement etc. Le volet PNP (Paquet nutritionnel préventif) dont l’objectif principal est de contribuer à la prévention de la malnutrition.  Les cibles sont les enfants de 6 à 59 mois, femmes enceintes et femmes allaitants.  4/4 distribution du PNP réalisée dans 50 % des communes de Gadougoul et Kita-ouest.

Au cours des échanges avec les journalistes, les bénéficiaires ont exprimé leur joie vis-à-vis du programme. “Le programme “Jigisemejiri” nous a beaucoup soutenu, il nous a donné de l’espoir  en nous permettant de pouvoir subvenir à  nos besoins, et ceux de notre famille”, a expliqué un bénéficiaire à Doumba.

Au 31 décembre, les réalisations du programme sont : nombre de potentiels bénéficiaires enregistrés ou versés du RSU : 348 420 dont les non contributifs (323 420) et les contributifs : 25 000. Nombre de ménages “Jigisemejiri” enregistrés dans le RSU : 79 168, nombre de ménages bénéficiaires de transferts monétaires : 75 500, nombre de bénéficiaires directs de transferts monétaires : 428 359 dont 43,01 % de femmes, nombre de ménages bénéficiaires d’AGR : 10 000, nombre de travaux HIMO en cours de réalisation : 400 ouvrages pour 20 000 ouvriers utilisés.

La composition de la délégation de cette visite de terrain  témoigne  toute  son importance. L’adjoint au préfet du cercle de Kita, Boubacar Safouné Diarra, les maires des deux communes du  cercle de Kita, le coordinateur du programme  à Kita, M. Diaby,  le président du conseil de cercle, les chefs des villages, les directeurs d’école,  étaient tous de la partie.

Ibrahima Ndiaye 

(Envoyé spécial à Kita)  

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here