Affaires des bérets rouges: Les avocats de Sanogo dénoncent la justice

10

Le samedi 19 décembre 2015 étaient réunis à la radio Kayira à Djélibougou les avocats d’Amadou Haya Sanogo et sympathisants pour dénoncer le comportement arbitraire de la justice malienne dans le dossier dénommé affaire bérets verts et bérets rouges.

“On exige justice pour ceux qui sont mort pour le pouvoir (les bérets rouges) et la refuse pour ceux qui ont été tués pour la patrie (Aguelhok)”, Me Tiéssolo Traoré dixit. Et d’ajouter que si on peut élargir les “tueurs” de ceux-ci, sans inquiéter les bourreaux des bérets verts, au nom de la paix et la réconciliation. Quelque soit le poids de la haine qu’on peut avoir contre les Haya, on doit réclamer leur élargissement aussi, cela au nom de l’impartialité.

M . D

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Mes frères Africains et particulièrement mes parents Maliens , nous appartenons aux “blancs” . Le sort de Amadou Aya et compagnons sera réglé selon les normes Occidentales de Genève. L’indépendance de fait dont nous voulons nous valoir est un vain mot . La justice Malienne est petite quand la cour international est saisie par les Associations des droits de l’homme. Notre volonté ne mène nulle part. Chers amis , la vie est ainsi faite . Aucun pays Africain ne peut contrarier les règles édictées par l’Occident . Nos intentions ne changeront pas l’ordre du Monde qui voudrais que le prisonnier ne soit pas tuer. Cette vérité est amère . Vous allez m’insulter mais cette vérité brillera tous les jours. Chaque fois , qu’elle brille , vos injures retournerons contre vous . Peuple Africain , travaillons , étudions , notre salut passe par là. Oh ! mes frères Maliens ne soyons pas naïf. Votre pays est pauvre mais dominait le monde par le sens de l’humanisme . Dans chaque pays du monde et dans chaque domaine domine au moins un Malien mais vous tombez bas et très bas . Malgré les menaces terroristes vous entretenez la haine et la méfiance entre vous . Vous devez remercier votre libérateur , j’ai nommé la famille ITNO du Tchad . L’enfant du Président Tchadien a été blessé dans le combat de votre libération au moment où vos jeunes militaires s’entre tuaient . Cette lâcheté ne trouve point d’égal . Malgré cette honte , vous voulez qu’ils soient libéré des forfais digne d’un Malien d’aujourd’hui . Le ridicule ne tue plus au Mali , pays des grands héros Africains. Nous les Français , nous voulons un autre type de Malien tel nous l’avons connu lors des deux guerres mondiales

  2. SAMBOU quand leur avocats mêmes les qualifient de bourreaux des bérets rouges je ne vois pas ce qui peut être du “bissiki” de ma part. 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Je sais que tu souffres d’amnésies volontaires mais je dois te rappeler que c’est Sanogo en personne qui s’est saoulé la gueule pour annoncer à la télé qu’il les a tué de ses propres mains. Tu vas encore l’oublier mais je manquerai pas de te rafraîchir la mémoire
    ” J’EN AI TUÉ DE MES PROPRES MAINS !” 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  3. A-t-on arrêté ces bérets rouges au camp Para ?
    Quelque soit le poids de la haine que vous portez contre le Gal.Amadou Haya et compagnons vous devez ouvrez vos yeux et regardez la vérité en face vous !!

    • Comme ils n’ont pas été arrêtés dans leurs lits on peut les filmer ligotés et les assassiner sans autre forme de procès, n’est-ce pas ?

  4. A-t-on arrêté ces bérets rouges au camp Para ?
    Quelque soit le poids de la haine que vous portez contre le Gal.Amadou Haya et compagnons vous devez ouvrez vos yeux et regardez la vérité en face vous !!

  5. Est-que les bérets rouges ont menotté les bérets verts avant de les exécuter? Chercher à savoir, que disent les conventions de Genève sur ce cas?au lieu de dire, du n’importe quoi. Ces avocats sont prêts à vendre leur âme au diable, pour profiter de l’argent volé par Sanogo, qui est toujours en sa possession. 🙁

    • @le hogon noir.Est ce que les mêmes “conventions de Genève” disent qu’il faut amnistier les rebelles qui ont froidement égorgé des soldats maliens à Aguel Hog les mains liées au dos?Pourquoi vous voulez libérer ces rebelles assassins et garder le général 4* AAS et ses compagnons pour des fautes identiques?C’est soit on libère tout le monde, ou on ne libère personne pour les mêmes faits commis!Soyons logiques avec nous mêmes! 🙄

  6. Ces avocats démagogues devraient plutôt demander à ce qu’il y aie plus de justice au lieu de réclamer plus d’injustices pour créer l’équilibre. Si les criminels d’Aguel Hoc ont été élargis les juristes devraient demander à ce qu’ils arrêtés et jugés. Ce n’est pas l’élargissement d’autres assassins qui nous servira.

    Et puis il faut que l’on arrête de parler de dossier “bérets rouges”, personne n’a été arrêté pour les avoir assassinés. Les Sanogo ont d’ailleurs été promus pour avoir perpétré ce crime. 💡 💡

    • @yugubané.Ce que tu fais ici c’est du “bissikili”ni plus ni moins en incriminant avant même le procès des détenus!Jusqu’à preuve de contraire, le général 4* et ses compagnons sont considérés comme étant des présumés auteurs de l’assassinat et non des coupables comme tu le dis ici et dieu n’aime pas le “bissiki”.Dire que toi aussi tu te réclame appartenir au groupe des musulmans…Que dieu ait pitié de toi….

      • SAMBOU quand leur avocats mêmes les qualifient de bourreaux des bérets rouges je ne vois pas ce qui peut être du “bissiki” de ma part. 😀 😀 😀 😀 😀 😀

        Je sais que tu souffres d’amnésies volontaires mais je dois te rappeler que c’est Sanogo en personne qui s’est saoulé la gueule pour annoncer à la télé qu’il les a tué de ses propres mains. Tu vas encore l’oublier mais je manquerai pas de te rafraîchir la mémoire

        ” J’EN AI TUÉ DE MES PROPRES MAINS !” 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

Comments are closed.