Libération de Ras Bath et de Tahirou Bah : Le CDR et la jeunesse du M5-RFP unissent leurs forces !

0

Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) se sont rencontrés, le mercredi 20 janvier 2021.A la suite des échanges sur des questions d’actualité du pays, les deux camps ont convenu d’unir leurs énergies et de parler d’un même ton pour la libération de Ras Bath et de Tahirou Bah de Espoir Mali Kura, un des trois regroupements fondateurs du M5.

Côté CDR, Bouboucar Yalkoué s’est, pour la circonstance, exprimé au nom des militants.

D’après lui, le CDR et les jeunes du M5 se sont retrouvés pour échanger sur la détention « arbitraire » de certains Maliens, dont le porte-parole de son association, Mohamed Youssouf Bathily et le jeune Tahirou Bah du EMK. Le CDR et les jeunes du M5 se sont dit qu’il serait bon de se retrouver pour échanger, et voir comment fédérer leurs actions faisant  barrage à « l’injustice »  qui est en train de prendre le Mali  en «  otage », a-t-il exprimé. Aujourd’hui, ceux qui ont la gestion du pouvoir dans leurs mains, invoque M. Yalkoué, semblent être dans une logique ou agenda qui n’arrange pas ce pays. Le Mali en tant qu’Etat de droit, des arrestations dont les cadres publics et civils sont actuellement victimes doivent se cesser. En tout cas, tel reste le principal message lancé par l’influent membre du CDR.

« Nous sommes dans Etat de droit où certains principes doivent être bannis », a-t-il, en compagnie des jeunes du M5.A la fois collaborateur direct et coanimateur de l’émission « Grands dossiers » de Ras Bath, Boubacar Yalkoué rappelle que  les soulèvements récemment contre le régime IBK étaient dus à ces mêmes faits d’injustice qui se poursuivent. Pour des raisons connues de tous, le CDR n’était, pour le départ d’IBK, pas avec le M5-RFP. « Nous nous sommes retrouvés aujourd’hui, parce que nous sommes contraints de nous retrouver lorsqu’il est question du pays », ajoute le journaliste. Et de préciser que la jeunesse du M5 a décidé d’accompagner le CDR pour la caravane d’hier jeudi 21 janvier 2021.

Outre cela, le CDR et les jeunes du M5 comptent, au-delà des caravanes, mettre en place une commission afin de réfléchir sur de bonnes démarches à suivre, a-t-il confié. Par sa voix, les militants du CDR trouvent que le  pays est sur le chemin de dérives avec les militaires. Et de lancer un pressant appel à l’endroit des fils du pays  afin de faire barrage à  une « dictature » qui ne dit pas son nom.

D’après le représentant du M5-RFP , les cadres publics et civils arrêtés sont des détenus politiques, donc doivent être libérés. « Nous nous sommes battus pour le nouveau Mali que nous ne voyons toujours pas, les gens doivent continuer à se battre pour obtenir le changement attendu en mettant des pressions sur les nouvelles autorités », rapporte le jeune qui parlait au nom des autres.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here