Lutte contre la corruption : Cri 2002-seul- ne peut rien faire !

37

Dans la vie, l’homme crie pour se faire entendre soit positivement soit négativement. Celui qui crie sans motifs est soit un trop jeune enfant soit un malade. Le cri peut-être une bouée de sauvetage ou un fonds de commerce. Un cri est très rarement innocent. CRI 2002, une association s’est donnée comme missions l’enseignement de la bonne gouvernance à certaines structures notamment les collectivités territoriales d’une part,  et  d’autre part s’est engagée dans les missions de participation citoyenne. Très bien. Ils font quelque chose.

Des rencontres, des tables-rondes, des assises… sont organisées. Des recommandations sont formulées matin, midi et soir. Les partenaires techniques et financiers financent. Tout le monde y trouve son compte. En  frais de mission et autres per diem. Tant mieux. Tout cela est beau. Mais force est de reconnaître que si Cri 2002 avait réussi sa mission, nos maires ne seraient pas les plus grands spéculateurs fonciers au monde, pouvant vendre toutes les terres arables et même le lit du fleuve. Ce qui compromet notre futur commun.

On n’a pas besoin d’étudier à Harvard pour comprendre que les sages conseils ne servent à rien aux Maliens du 21°siècle, obnubilés par la réussite tout court. S’il  faut épouser «mamiwata» pour s’enrichir, le Malien le ferait.

Certes, la position de Cri 2002 est réconfortante, rentière. Nul n’est touché. Nul n’est dénoncé. Bien au contraire. On se retrouve entre Maliens. On joue le cirque de la démocratie participative et le compte est bon.

Il se trouve faute de mieux, c’est-à-dire l’absence totale de certains hommes sur le terrain de la lutte réelle contre la corruption au Mali que c’est le Cri 2002 qui est désigné correspondant national de Transparency international et à ce titre  bénéficie de 450 000 000 de FCFA sur trois ans. CRI 2002 sait pertinemment qu’il ne peut pas s’engager dans la lutte contre la corruption au Mali. S’il est le correspondant national au Mali, c’est parce que le champ est libre. Sans conteste. Aminata Dramane Traoré n’a pas encore fini de s’occuper du folklore du gauchisme bien-pensant. Ce n’est pas elle qui ferait sérieusement sous nos cieux Å“uvres utiles contre la corruption et l’impunité.

 

Propositions

Soumana Sako a un parti qui ne compte pas sur l’échiquier politique national. Son parti est sans assises solides. Soumana Sako est conscient ou devrait l’être du fait qu’aucun président malien ne travaillera avec lui. Pour des raisons évidentes. Il serait donc souhaitable pour l’enfant de Gniamina de créer une structure nationale de lutte contre la corruption en mettant entre parenthèses sa vie politique. Ne serait-ce que pour un moment.

 

Soumana Sako a des atouts. 1-Il a la visibilité internationale de par les fonctions qu’il eut occupées. 2-Il l’a prouvé quand il était ministre des Finances et puis Premier ministre. Moussa Traoré a regretté de l’avoir nommé ministre des Finances. Soumana Sako, c’est la dénonciation-démission, souvenez-vous de l’affaire de vol de notre or. 3-Il l’a prouvé à la fondation pour le renforcement des capacités en Afrique. 4-Il est incontestable sur le plan intellectuel car diplômé de l’une des meilleures universités américaines. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, les USA sont le centre du monde.

 

Au lieu de perdre son temps et son énergie pour un parti politique qui va mourant, pourquoi ne pas tenter cette autre chose ?  Être aujourd’hui utile au Mali et peut-être qu’un jour les Maliens s’en souviendront ? Nul ne sait de quoi demain sera fait.

 

Encore une fois, point de raccourci. Nous ne connaissons ni d’Adam ni d’Eve, le cousin des Sow, le Dr. Sall, président de Cri 2002, ni le Dr. Soumana Sako. Notre ambition, c’est la très bonne gestion de notre Mali commun. Tout le reste est petit.

 

Boubacar   SOW

                                                                                                     boubacarsow@hotmail.fr

PARTAGER

37 COMMENTAIRES

  1. Depuis l’indépendance jusqu’à nos jours aucun président n’a eu un tel pourcentage lors des élections et n’a jamais été comme IBK.
    IBK est venu au pouvoir moins de deux ans, il est parvenu à maintenir la paix et la sécurité au pays.
    La population Malienne sait réellement que la paix est plus efficace que la lutte contre la corruption, car le pays vivait à une situation très dangereuse, alors le peuple voulait la paix et rien que la paix

  2. Le gouvernement d’IBK est surprenant. Le Mali a connu la paix et le développement grâce à eux.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK.
    Le président IBK, est un président légitime et légalement élu avec 77,61% de voie, cela prouve que la population est avec lui.

  3. La lutte anti-corruption est une lutte très complexe car elle est le fait de tous sans exception. Pour ce faire, il faut une volonté commune sans laquelle nous ne parviendrons pas à bouter ce phénomène hors de nos frontières. Car, on aura beau prendre les mesures d’éradication sans une implication de tous, nous n’arriverons pas.

  4. Moi je pense que la corruption est un phénomène mondial qui touche même les pays dits développés.
    Ce n’est donc pas un cas spécifique à notre pays.
    Mais je pense que les chiffres avancés par certaines personnes pour notre pays sont un peu trop.

  5. Je pense que la corruption sous l’ère du président IBK a beaucoup baissé et les indices en témoignent. Force est de reconnaître que beaucoup de mesures ont été prises quant à traquer les acteurs et à les punir. A mon humble avis, j’estime qu’il faut attaquer le mal à la racine c’est-à-dire UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT.

  6. La lutte contre la corruption est une lutte de tout le monde et de tous les jours.C’est pour cette raison que je demande l’adhésion de tous les maliens pour endiguer ce fléau.
    Le président IBK fait déjà sa part et nous devons tous le soutenir dans ce sens.

  7. Le fléau de la corruption est une réalité qui mine notre société depuis belle lurette. En effet, depuis l’avènement d’ IBK à la magistrature suprême, le phénomène a connu une nette amélioration même si celle-ci n’est pas suffisante. Pour ce faire, je pense que l’on doit donner aux citoyens et aux utilisateurs particuliers, aux organisations du secteur privé et aux autres groupes de la société civile les moyens de se faire entendre.

  8. Ce problème de corruption doit être compris sous un angle à deux composantes.
    Il faut comprendre que s’il y a corrompu c’est qu’il y a forcement corrupteur.
    C’est tout le monde qui doit donc prendre conscience pour éradiquer ce fléau dont nos sommes tous coupables.

  9. Je pense qu’on aura beau prendre des mesures pour endiguer la corruption, cela ne la freinera pas. Nous arriverons à lutter contre ce fléau qui gangrène notre société que si nous changeons de mentalité.

  10. Je pense que la création de cette nouvelle structure de lutte contre la corruption est la bienvenue. Cela prouve une fois de plus la volonté du président à endiguer ce fléau. Mais, cela doit être le problème de tous.

  11. Nous sommes tous interpellés sur la lutte contre la corruption. Les partis politiques ont un rôle important à jouer dans la mesure où ils peuvent influencer leur membre d’éviter cette pratique dans les institutions dont ils ont la charge

  12. Le président a mandaté les magistrats à agir sans pitié contre ce mal donc tous ceux qui seront pris, se verra frapper par la rigueur de la loi en vigueur.

  13. Dans toute lutte, si la volonté y est c’est qu’elle donnera une suite favorable. Aujourd’hui la volonté politique joint à celle de la société civile à travers le CRI 2002 et l’AJCAD. Nous ne pouvons qu’être heureux du danger de mal qui mine notre pays

  14. C’est une lutte d’ensemble car on le dit s’il ya corrompu c’est qu’il ya corrupteur. Alors mon frère c’est toi ou moi donc mettons fin à cette pratique malsaine qui freine notre économie

  15. Il faut la société civile se joigne à l’état pour mener une lutte d’ensemble contre cette gangrène qui joue négativement sur la crédibilité de notre pays. A ce titre , nous saluons l’initiative du CRI 2002 pour s’être lié à la bonne cause

  16. La gestion chaotique de l’argent du contribuable est imputable à tous car qui dit corrompu dit corrupteur alors changeons tous de comportement car les autorités de ce pays et en particulier le président font tout pour redresser cette société en proie à la corruption.

  17. Je pense que l’Office central de répression contre l’enrichissement illicite est la bienvenue car elle traduit la réelle volonté du président de la république de lutter contre ce fléau qui résiste malgré les lois et qui ont été votées.
    Aussi au-delà de la volonté du chef de l’état il faut un engagement de tous les acteurs de cette lutte car il faut que ces derniers soit aptes à mettre en œuvre la volonté de nos autorités dans cette lutte.
    Je crois fermement en cette volonté et je crois que les choses vont bouger.

  18. Cette lutte contre la corruption doit être le combat non seulement de l’état mais la plus grande part revient au peuple qui doit se remettre et aussi changer de comportement car nous sommes les premiers à crier au scandale pendant que nous sommes les premiers à tendre un billet de banque au policier du carrefour quand il nous interpelle avec un véhicule sans papiers et devant le refus de se dernier nous lui forçons la main.
    Et après on ira s’asseoir pour dire que tel ou tel est corrompu.
    Quelle a été ma part dans cette corruption???
    Tu me corromps, je te dénonce.Je te corromps tu m’envoies devant la justice.

  19. IBK a hérité d’un pays complètement anéanti et ses efforts pour le mettre debout sont visibles de tous. La corruption avait gangrené la société à tel point qu’elle est devenue comme quelque chose de normal pour nombres d’entre nous. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    Ainsi toi mon frère à ton niveau qu’as tu fais pour ne pas accepter les billets que t’a tendu un prestataire de service pour obtenir un marché?
    Toi ma soeur qu’as tu fais pour te présenter à ton concours sans auparavant aller voir les responsable des examens et concours avant les compositions pour qu’il puisse t’aider?
    NOUS SOMMES TOUS COUPABLE! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  20. La corruption est un mal encré au sein de notre société depuis des décennies et le pouvoir actuel mets tout en œuvre pour éradiquer ce fléau.
    Cependant au delà de la volonté politique; il faut une volonté des uns et des autres pour que ce mal puisse être juguler. Il faut que nous refusons de corrompre les autres et d’accepter aussi de recevoir ce que d’autres personnes nous donnerons illégalement pour un bien ou un service.
    C’est seulement comme cela que nous arriverons à vaincre ce fléau.

  21. Le Mali tout entière doit soutenir le président dans cette lutte sans se faire des arrières pensées, nous avons tenté à vin de combattre la corruption individuellement, le temps est de le faire ensemble avec le soutien du président IBK.
    Vive un Mali sans corruption…

  22. Nous devons accompagner le président de la république dans la lutte contre la corruption sans attendre une seule seconde, cela est bénéfique pour tous les maliens. Notre pays est à majorité pauvre qui souvent est confronté à des formes de corruptions pas souhaitable.

  23. Nous sommes tous conscient que c’est la corruption qui empêche à notre pays le Mali de fonctionner valablement. Depuis que le président est venu à la magistrature suprême il ne cesse d’utiliser des armes pour combattre la corruption au Mali, et en faisant remarque, nous pouvons constater que de son arriver à maintenant, au Mali ça commence à aller…

  24. La lutte contre la corruption est une affaire de tous, nous devons accompagner le président dans cette volonté de faire du Mali un pays de sans corruption.

  25. IBK lutte contre ce fléau depuis son arrivée au pouvoir, grâce à cette bonne volonté de notre très chère président, la corruption et enrichissement illicite prennent ses recules des jours en jours.
    La lutte contre la corruption doit être un combat de tous les maliens, nous sommes confiant que la corruption peux avoir son terme au Mali sous le mandat d’Ibrahim Boubacar Keïta.

  26. L’avenir du Mali repose sur ses fils, cette lutte contre la corruption est un combat de nous tous. Une association pareille comme celle-ci est prometteuse pour un Mali de demain. La lutte contre la corruption nécessite la participation de chacun de nous.

  27. Les partis politiques ainsi que les autres formes de groupement de personnes doivent tous s’impliquer avec les militants de l’association “Cri 2002” dans la lutte ardente contre la corruption qui est le seul mot compromettant tous les autres biens d’un pays, à savoir la bonne gouvernance, le développement, j’en passe. 🙄 🙄 🙄 😈 😈 😈 😈

  28. En réalité, notre pays a besoin des associations pareilles pour pouvoir avancer dans cette lutte. Cette initiative est salutaire, tous les maliens ont leurs parts à jouer dans cette lutte. Ainsi, nous pouvons facilement éradiquer ce fléau au Mali.

  29. Voilà une association exemplaire, si d’ores et déjà les jeunes ont eu cette pensée d’éradiquer la corruption. C’est vrai que le Mali n’est pas le seul pays concerné par la corruption. Mais nous sommes l’un des pas le plus touché par ce fléau.

  30. Ensemble nous pouvons tous lutter contre la corruption, il suffit d’unir nos forces. Ce qu’il faut aussi comprendre est que cette lutte dépende de nous-même et non de nos dirigeants. Bravo aux initiateurs.

  31. Je préfère militer dans une association comme Cri 2002 que d’intégrer un parti politique. J’encourage beaucoup les militants de cette association et je les invite à continuer sur ce chemin. Le Mali a plus besoin d’eux que des partis politiques.

  32. Une initiative très salutaire, je suis fier de la jeunesse de mon pays. A ce rythme, le peuple malien peut compter sur les organisations de la société civile. En tout cas bon vent à cette association.

  33. Nous saluons les jeunes militants du Cri 2002 pour tous les efforts qui déploient dans la lutte contre la corruption. Je sais si des conférence-débats, des colloques et autres rencontres seront organisés sur la corruption pour que les jeunes puissent connaître à quoi ils sont à faire, nous allons chasser la corruption de ce pays.

  34. Nous devons tous soutenir les jeunes militants de l’association “Cri 2002” pour leur combat contre la corruption, l’impunité, la mal gouvernance, j’en passe. Si seulement si nous nous donnons la main rien ne nous empêchera de nous débarrasser de la corruption.

  35. Une seule personne ou un seul groupe de personne ne peut pas lutter contre la corruption dans un pays, surtout le nôtre. Il faut l'implication de tous dans le combat. Le cri 2002 seul ne peut absolument rien dans la lutte contre la corruption dans ce pays. Il lui faut le soutien et l'implication des autorités et des citoyens maliens.

  36. Le Mali doit tout faire pour chasser la corruption de ce pays pour de bon afin de laisser la place à la bonne gouvernance et une justice sans impunité. L’association”Cri 2002″ a besoin de tous les maliens aminés de la volonté de lutter contre le fléau de la corruption pour réussir sa mission.

Comments are closed.