Mali : Boubou Cissé légitime-t-il le coup d’Etat contre IBK ?

8

Premier ministre du Mali au moment de la chute du régime Ibrahim Boubacar Keita, Boubou Cissé était, ce dimanche 6 juin, l’invité de l’émission ‘’ Et si vous me disiez toute la vérité ?’’ sur TV5monde. Avec Dénise Epoté, l’ancien Premier ministre s’est exprimé sur le putsch contre IBK, et ses ennuis judiciaires au début de la transition.

 -maliweb.net- « Entre regarder derrière moi et regarder derrière moi, une chose m’encourage à plutôt regarder devant moi ». Aux dires de l’ancien Premier ministre, sa traque par la sécurité d’Etat et ses démêlés avec la justice malienne sont désormais du passé. Avec le chroniqueur Ras Bath et d’autres personnalités, Boubou Cissé avait été accusé de vouloir « déstabiliser la transition » en cours. Blanchi par la justice, Boubou estime que la justice malienne est sortie de cette affaire «grandie ».

Ce n’est pas seulement dans ce dossier judiciaire que Boubou Cissé a décidé de tourner la page. Pensant sans doute à son avenir politique immédiat, l’ancien Premier ministre comprend le coup d’Etat contre le régime IBK. Mieux, il l’explique au risque même de le légitimer. « Je crois que le coup d’Etat se justifie par une exaspération de la jeunesse malienne en particulier », lâche-t-il, invité par la journaliste à donner son opinion sur le coup de force des militaires.

Si le pouvoir IBK a été renversé, justifie Boubou Cissé, « peut-être que nous n’avons pas su répondre à un certain nombre d’attentes ». Des attentes liées à l’emploi, selon l’ancien Premier ministre. Des attentes aussi liées à une perception d’impunité par rapport à la lutte contre la corruption. Des attentes accumulées, selon Boubou, depuis des décennies, et qui ont fait naître une inégalité extrême entre les différentes couches de la population malienne.

Pour refonder l’Etat du Mali, Boubou Cissé estime qu’il faut donner à chaque Malien la possibilité de  réaliser. « Tant que la société malienne sera confrontée à l’inégalité extrême et aux injustices, chaque pouvoir mis en place court le risque d’être renversé par un coup d’Etat ou par un soulèvement », a prévenu Boubou Cissé.

Il s’agit pourtant du même Boubou Cissé qui, en sa qualité de Premier ministre et de ministre de l’Economie et des Finances, avait opposé un « non catégorique» à l’application de l’article 39 portant statut du personnel enseignant. Un texte légal qui prévoit que « toute majoration des rémunérations», attribuée aux fonctionnaires maliens s’applique au personnel enseignant.

La non application de ce texte a fait fermer les écoles pendant plusieurs mois au Mali. Ce n’est pas tout, elle a fait grossir des mécontents dans les rangs du M5-RFP, ce mouvement à la base de la chute du régime d’IBK. A croire que le Premier ministre Boubou Cissé savait les conséquences de son inaction face aux exaspérations qu’il prend plaisir à énumérer aujourd’hui. Incroyable, non ?

 Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Premier ministre et ministre des finances d’un régime qui a ruiné les caisses de l’Etat.
    Monsieur Cissé,
    dans tout autre pays que le Mali, vous seriez derrière les barreaux pour ruminer votre complicité criminelle de ce régime prédateur.
    Vous avez déliberement livré les finances du Mali aux caprices de IBK et de sa famille d’où son exigence de vous maintenir ministre des finances malgré qu’il vous ait nommé premier ministre.
    Alors, gardez vos ” Ziri ” pour vos enfants.

  2. APPAREMMENT Boubou était trop saoulé par le bonheur et les privilège du pouvoir pour pratiquer ce qu’il prêche actuellement : « Tant que la société malienne sera confrontée à l’inégalité extrême et aux injustices, chaque pouvoir mis en place court le risque d’être renversé par un coup d’État ou par un soulèvement ». Oui tant que IBK prenait 150 million par mois pendant que des millions de ses compatriotes n’avait pas plus de 15000 f par mois (pour se nourrir) et que le genre des hommes politiques comme lui Dr Boubou acceptent de suivre sans état d’âme, “chaque pouvoir mis en place court le risque d’être renversé par un coup d’État ou par un soulèvement”

    Je pense que les gens comme Dr Boubou n’ont absolument plus rien a nous dire … ils ont absolument failli au teste sur la jauge de la CLARTÉ MORALE …ils ont fait un choix selon ce qu’ils sont dans leur âme. Boubou avait clairement choisi IBK & sa famille mafieuse au détriment des intérêts supérieurs du Mali…il n y a aucun doute la-dessus …sauf pour ceux qui veulent rester aveugles!

  3. l’ancien Premier ministre comprend le coup d’Etat contre le régime IBK. Mieux, il l’explique au risque même de le légitimer. « Je crois que le coup d’Etat se justifie par une exaspération de la jeunesse malienne en particulier », lâche-t-il, invité par la journaliste à donner son opinion sur le coup de force des militaires.
    Si le pouvoir IBK a été renversé, justifie

    Boubou Cissé, « peut-être que nous

    n’avons pas su répondre à un certain nombre d’attentes ».

    Bla-bla, monsieur le journaliste, les mots

    de Boubou Cissé sont plus nombreux que

    les tiens dans ton torchon de journal…..

    Évitez les raccourcis et les calembours vaseux et oisifs…

  4. incroyable mais vrai cet interview de Boubou CISSE par TV5. Il est subitement devenu amnésique .La mauvaise gouvernance, la corruption, le népotisme a atteint un degré vertigineux durant le règne de Boubou CISSE. Il doit être interpellé devant la justice .

    • Tu as raison c’est lui le Boubou de l’enfant maudit de Sebenikoro Boua le ventru IBK qui etait Premier Ministre et Ministre de l’Economie et des Finances, un fils de voleur ce Boubou qui vient nous parler en innocent, veritablement il n’a pas honte et il est sans honneur et dignite!

  5. Hunn…il semble que les hommes politiques Maliens deviennent plus intelligents dès qu’ils perdent le pouvoir.
    Par ailleurs, est-ce que Boubou Cissé connait maintenant le nom de la personne qui a donné l’ordre à FORSAT de tirer à balle réelle sur nos populations civiles à Bamako?

    • Tres bien dit ce gros vaurien a supporter l’enfant maudit de Sebenikoro Boua le ventru IBK jusqu’a la derniere seconde et maintenant il devient intelligent pour comprendre toute les betises qui se faisaient avec l’argent du denier public et ses positions idiotes, ans dingnite et sans vertu vis-a-vis de la population Malienne! quel vautour humain!

  6. Amazing! Ills of improper governance Boubou Cisse supported as Prime Minister he vigorously object to now. Whether Mr. Cisse is being truthful or deceitful we should adhere to good intentions of his message. Those good intentions in general terms set forth government must be transparent, inclusive, accountable plus timely act in people best interest with intent of creating greater wealth plus security that as fit for condition be shared by citizens of Mali.
    We should give thanks to Mr. Cisse did not ask us to follow or trust him. Therefore his comment is worth excess only moment of consideration.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here