Mali: manifestation prodogon à Bamako «contre les bombardements» de l’armée

10

Environ 1.000 personnes ont manifesté vendredi à Bamako “contre les bombardements” de l’armée malienne, qui a récemment visé dans le centre du pays un “groupe d’autodéfense” dogon soupçonné de massacres, et pour le retour de la paix dans cette région en proie aux violences intercommunautaires, a constaté un journaliste de l’AFP.

“On veut que l’armée arrête de bombarder le pays dogon, on veut la paix”, a déclaré un manifestant, Aly Cissé, un dogon de 29 ans résidant à Bamako.

Le centre du pays, en proie à des conflits mineurs entre les différentes communautés qui l’habitent depuis des décennies, s’est embrasé depuis l’apparition en 2015 du groupe jihadiste du prédicateur Amadou Koufa, lié à Al-Qaïda, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs.Les affrontements se multiplient depuis entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé des “groupes d’autodéfense”.Le plus organisé de ces groupes est Dan Nan Ambassagou, qui a officiellement été dissous par le gouvernement après le massacre de 160 Peuls à Ogossagou le 23 mars, mais qui n’a pas cessé ses activités.Dan Nan Ambassagou, qui a nié être responsable de ce massacre, a affirmé avoir été visé la semaine dernière par des bombardements de l’armée malienne. Celle-ci a confirmé avoir “mené des opérations au centre pour assurer la sécurité des biens et des personnes”, sans plus de détail.Dans la marche, qui s’est déroulée dans le centre de la capitale, des pancartes “Non aux massacres au pays dogon”, “le pays dogon n’est pas à bombarder” et “Vive Dan Nan Ambassagou” ont été brandies par des manifestants.Vendredi matin, plusieurs habitants du pays dogon ont affirmé à l’AFP que des hélicoptères de l’armée malienne survolaient la zone depuis plusieurs jours.

Des centaines de personnes avaient déjà manifesté lundi leur soutien à Dan Nan Ambassagou à Bandiagara (centre), en réaction à l’opération de l’armée. D’autres mouvements de protestation sont prévus dans la région, où des dizaines de milliers de personnes ont dû fuir leur domicile à cause des violences.Des accords de cessation des hostilités ont été signés début août par des groupes armés peuls et dogons lors d’une visite du Premier ministre, mais, comme d’autres accords antérieurs, ils n’ont pas empêché la poursuite de ces violences, quasi quotidiennes. Le 8 septembre, six personnes voyageant dans un mini-bus ont été tués par des hommes armés dans la zone de Bandiagara.

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. alain 14 Sep 2019 at 17:27 PM
    “enfin. les dogons ont compris que l’union fait la force.”

    J’ignore ce que (selon toi!) les Dogon ont “compris”, mais le bêtise de ton commentaire démontre que toi, par contre, TU N’AS RIEN COMPRIS DU TOUT !

  2. Bamaké 13 Sep 2019 at 22:15 PM
    “C’est pour faire oublier, pour détourner l’attention des Maliens du Nord de leur Territoire, que les ennemis de notre pays ont créé un conflit armé dans son Centre. Là où il n’y a pas d’affrontements, ils posent des mines sur les routes pour nous décourager d’aller dans le Nord de notre pays”

    Mon frère, derrière toute chose, on peut toujours s’imaginer des “complots”, des “plans” ou des “calculs” aussi sournois que complexes, et c’est ce QU’ON FAIT TOUJOURS AU MALI !

    Mais on peut aussi laisser de côté notre “imagination romancière et complotiste” et examiner et analyser les faits de façon FROIDE, RAISONNÉE ET…….SIMPLE !😎

    L’embrasement du centre n’a été ni voulu ni planifié par personne pour soi-disant “détourner l’attention du nord”😂, il est TOUT SIMPLEMENT LA CONSÉQUENCE DIRECTE DE L’IMBECILITÉ HISTORIQUE DE NOTRE ETAT, qui a eu l’inconconscience de faire naître les milices CIVILES………….ET DE LES ARMER !!!!!!!!!!!

    Et tout ça, en pensant SOUS-TRAITER la sécurité au centre A DES CIVILS !!!!!!!
    Là suite hélas, on la connaît :: De simples villageois qui, une fois une kalash en main, s’auto-proclament “justiciers” et commettent LES PIRES HORREURS ET LES PIRES SAUVAGERIES…..

    Pas la peine d’élaborer un complexe scénario derrière l’insécurité au centre du Mali : LES RAISONS EN SONT AU CONTRAIRE…………TOUTES SIMPLES!
    Hélas.

  3. 1: les conflits intercommunautaires ont opposé tout d’abord les chasseurs bambara et les les peulhs dans la zone de macina, Niono, tenekou, youwarou,diabaly ,nampala.
    Les soit-disants djihadistes ( 90% peulhs) ont peut faire un accord avec ses chasseurs en disant : nous ne sommes pas contre vous les chasseurs mais contre ce qui parle de démocratie ( les enseignants, les militaires,les juges.les fonctionnaires.,les occidentaux….).
    Cette partie étant maîtrisée ils se sont dirigés vers la zone de Djenné ou sont les bozo ( d’où conflits bozo et peuls).
    Après le pays Dogon d’où conflits dogon- dafi-mossi-samoko-bozo- bobo contre certains peulhs: les dogons malgré qu’ils sont musulmans, chrétiens certains n’ont pas totalement délaissé leur religion ancestrale qui prône aussi un Dieu unique Amma ( créateur de l’univers : cosmogonie dogons)
    L’islam est apparu dans cette zone avec l’arrivée des peuls TALL VERs le 17-18e siècle.
    Le christianisme moins de 100 ans.
    Donc le pays Dogon est une zone coupée de toutes influences étrangères.
    Nous ne voulons pas qu’on nous dicte des nouvelles lois qui nous sont étrangères.

    Nous voulons que nos enfants aillent à l’école laïcs que coraniques ( par choix et non par imposition).
    Nous pronons un Mali démocrate laïc, et souverain.
    On s’emprend pas aux militaires, aux occidentaux, aux fonctionnaires, aux juges ,aux enseignants du pays Dogon. Seul l’état malien peut dicté sa loi s’il est impartial ( difficile car ils sont bien placés,……..)

    S’ils ( les soit-disants djihadistes) veulent d’accord alors : qu’ils ne s’en prennent pas à un être du pays Dogon).
    Vive le Mali- vive le pays-dogon- vive les chasseurs qui luttent contre tout envahisseur.

  4. “Vendredi matin, plusieurs habitants du pays dogon ont affirmé à l’AFP que des hélicoptères de l’armée malienne survolaient la zone depuis plusieurs jours.”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Cette version est pour le moins “surprenante” : NOS HELICOS NE VOLENT ET SONT CLOUÉS AU SOL !!!😎😎😎

    Autre ÉNORMITÉ :
    L’auteur (anonyme) ose également écrire “Le centre du pays, en proie à des conflits mineurs entre les différentes communautés” !!!😎😎😎
    Vous avez bien lu, les atroces massacres de villageois ne seraient selon lui que des conflits…….”MINEURS” !!!!!!!!

  5. Alain qu’es-ce que tu veut dire par, les dogon ont comprient que l’Union fait la force? Tu esr si vayou? tu n’est sait même pas la cohésion le vivre ensemble, qui a donner de l’hospitalité aux cousin peules? Les dogons ont toujours vie de leur labeur donc évite des propos non poli.

  6. La milice si elle veut proteger les civils, ce n’est pas contre des civils innocents qu’elle doit braquer ses armes. La cruyauté, la haine, cela n’a jamais arrangé qui que ce soit.

  7. C’est pour faire oublier, pour détourner l’attention des Maliens du Nord de leur Territoire, que les ennemis de notre pays ont créé un conflit armé dans son Centre. Là où il n’y a pas d’affrontements, ils posent des mines sur les routes pour nous décourager d’aller dans le Nord de notre pays.

    Pour aller dans le Nord du pays nous sommes tenus de traverser son Centre, alors ils y créent une Zone de guerre pour nous barrer la route… !

    Les Peulhs et les Dogons se sont laissés manipuler pour se faire la guerre. Ils sont tombés dans un piège. Et l’Armée Malienne aussi, qui ne comprend pas que c’est pour la détourner du Nord du pays qu’on lui crée des problèmes au Centre du pays…, qu’on fait poser des mines sur les routes du Centre, qu’on y mène des braquages en y dépouillant des Civils, on y tend des embuscades aux FAMa…

    Tout ça pour que nous oublions le Nord du pays, tout pour qu’on puisse pas aller au Nord du pays devenu sanctuaire des séparatistes, qui y font la loi avec la bénédiction de leurs protecteurs.

    Cela facilite la tache à ceux qui veulent couper notre pays en deux, en Nord et Sud, Blancs au Nord, Noirs au Sud. N’importe quoi… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  8. C’est pour faire oublier, pour détourner l’attention des Maliens du Nord de leur Territoire, que les ennemis de notre pays ont créé un conflit armé dans son Centre. Là où il n’y a pas d’affrontements, ils posent des mines sur les routes pour nous décourager d’aller dans le Nord de notre pays.

    Pour aller dans le Nord du pays nous sommes tenus de traverser son Centre, alors ils y créent une Zone de guerre pour nous barrer la route… !

    Les Peulhs et les Dogons se sont laissés manipuler pour se faire la guerre. Ils sont tombés dans un piège. Et l’Armée Malienne aussi, qui ne comprend pas que c’est pour la détourner du Nord du pays qu’on lui crée des problèmes au Centre du pays…, qu’on fait poser des mines sur les routes du Centre, qu’on y mène des braquages en y dépouillant des Civils, on y tend des embuscades aux FAMa…

    Tout ça pour qu’on oublions le Nord du pays, tout pour qu’on puisse pas aller au Nord du pays devenu sanctuaire des séparatistes, qui y font la loi avec la bénédiction de leurs protecteurs.

    Cela facilite la tache à ceux qui veulent couper notre pays en deux, en Nord et Sud, Blancs au Nord, Noirs au Sud. N’importe quoi… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here