Marche du 5 juin : Chouala Bayaya Haïdara défi l’imam Dicko en projetant une contre manifestation

7

actLe jeune prêcheur, Mouhamadou Chouala Bayaya Haïdara, proche du pouvoir en place, face à la presse dans son domicile à Bamako,  ce jeudi, affirmé son opposition  à la marche  des 35 partis et mouvements politiques  de l’opposition qui  projettent de  battre le pavé, ce vendredi, pour exiger la démission du Président de la république.

Maliweb.net- «  La démission  ou  le départ  précipité du Chef de l’Etat  enfoncera notre  pays dans une crise sans précédent », a, d’emblée, prévenu  ce  jeune prêcheur de confession Chiite qui draine les foules lors de ses différentes prêches à Bamako.  Sans aller  par le dos de la cuillère, il a asséné ses quatre vérités  aux détracteurs du Président de République dont il accuse avoir entamé une  démarche compromettante aboutissant sur  des  conséquences incommensurables pour  le devenir  pays.

«  L’instabilité de la Présidence de la République va engendrer des conséquences incommensurables pour le pays. Les militaires vont s’emparer du pouvoir en lieu et place des civiles », a-t-il insisté, en indexant la responsabilité de l’Imam Mahmoud Dicko et ses acolytes politiques  qu’ils demandent à aider les autorités à faire face au problème sécuritaire qui sévit au centre et au nord.  Le prêcheur Chouala Bayaya  ne tarit pas de récriminations contre l’ancien président du Haut conseil islamique  qu’il accuse d’entretenir des affinités avec les chefs Djhadistes Iyad Ag Agaly et Amadou Koufa.  Et  de conseiller l’imam influent de Badalabougou  de mettre ces relations  en avance  pour résoudre la crise malienne

Pour lui,  l’imam est un acolyte des deux chefs terroristes susmentionnés qui projettent d’installer le salafisme ou d’élire domicile à Bamako. Lequel s’est lancé dans des nombreux commentaires non moins importants contre l’imam Dicko, qu’il accuse d’avoir bénéficié de nombreux avantages de la  part  du régime qu’il projette de renverser lorsqu’il était à la tête du haut conseil islamique.

Ce prêcheur qui s’affiche en  défenseur du régime d’IBK s’en est prie aux chefs de partis politiques qui s’opposent à son mentor.   A ses dires, Dr Choguel Kokala Maïga du MPR, Me Mountaga Tal du CNID-FYT et d’autres opposants qui ont servi  dans les précédents gouvernements de l’ère d’IBK  sont des mauvais perdants à l’élection présidentielle qui n’ont pas digérés leur défaite.

Lors de cette conférence, le  prêcheur  a défié la popularité de l’imam Dicko en annonçant  qu’après la marche de ce vendredi,  les défenseurs  du Président de la République vont organiser  une contre marche de soutien aux Institutions de la République.  A l’en croire, cette marche dont il n’a pas précisé la date va mobiliser des leaders religieux, des artistes et d’autres célébrités du pays, qui, selon lui, ont  déjà manifesté leur volonté de participer à cette contre marche.    « L’objectif de cette sortie  qui  est  mobiliser plus d’un million de maliens  pour  dire non à un coup d’Etat déguisé, de défendre  la première Institution  du Mali  et  de lutter contre l’instauration d’un régime salafiste dans notre pays », a-t-il ajouté.

En bref rappel,  plus de 35 partis et mouvements de l’opposition   et d’autres tendances oppositionnelles ont projeté de battre le pavé demain vendredi sur la place de l’Indépendance de  Bamako pour exiger «  la démission du Président de la République’’. Pour cause, ils reprochent  au régime d’IBK  d’avoir instauré  ‘’ les arrestations arbitraires, la mauvaise gouvernance’’ et échoué ‘’ à lutter contre la corruption, la partition du Mali etc.»

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Ce imbécile de précheur, ce voyou de quartier, ce opportuniste, ce profiteur, ce délinquant, qui se cache sous la couverture de religieux, que n’a t-il pas dit de IBK il y a peu. Retourner aussitôt sa veste, alors qu’il nous dise à combien de millions l’a t-on acheté? C’est bien la pratique du rigime, non? Alors qu’il la boucle sa gueule.

  2. Ce petit voyou de quarter doit se la boucler. Bayaya baya
    Tout ce qu’on sait de lui c’est sa vie de débauche ; détrousser les femmes mariées……

  3. La réaction de cet Imam se comprend. Le récent scandale révélé du recrutement d’une fille en grossesse pour l’entrée à la police nationale serait un des siens. Si cela s’avère vrai qu’il se taise; on aura tout compris.
    Même si l’on est servi royalement par le régime il ne faut éviter de narguer le bas-peuple victime de la mal gouvernance et de l’autocratie à tendance dynastique.

    • ET DICKO=C. BAYAYA= EL HADJ=TOUS LES RELIGIEUX= HYPOCRITES OU IDIOTS! TU NE VAS PAS A LA MECQUE ET NE PAS OUVRIR LES YEUX!

      BENI=BIEN!
      SEULEMENT DANS UNE AUTRE LANGUE?

      Comment dire beni de ton imaginaire maladif, en bamanankan?

      ET DICKO=C. BAYAYA= EL HADJ=TOUS LES RELIGIEUX= HYPOCRITES OU IDIOTS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here